23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:50
Mardi 27 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
20h00
(série 1)
Les retours de Don Quichotte En juin 2003, la Compagnie Ches Panses Vertes créait UN DON QUICHOTTE.
Mis en scène par Sylvie Baillon et Eric Goulouzelle, ce spectacle rassemblait certains récits extraits de l'oeuvre de Cervantès, racontés
par un homme …
Théâtre
De
marionnettes
Théâtre du Saulcy - Université de Metz -  eMail ici – Tél. : 03 87 31 56 13 , - siteWeb iciThéâtre Universitaire de Metz - Tél. : 03 87 31 56 20
Non
précisé
20h00
Les quatre saisons de l'Oural
Les grand classiques du folklore russe :chants et danses propre à l’Oural. Des numéros de prestidigitations (poupées russes géantes apparaissent sur scène, etc.)
Spectacle
Folklore
Russe
Les Arènes de Metz 5 avenue Louis Le Débonnaire 57000 Metz France - eMail ici - Site Web ici- Tél. : +33 (0)3.87.62.93.60 
 
26.70 €
20h30
Lucky Strings Project
concert
Adagio Conservatoire de Thionville 8 place Marie Louise 57100 Thionville Tél. : 03 82 88 26 86
Non
précisé
20h30
Séance suivie d’un débat avec Serge Toubiana (directeur de lacinémathèque Française)
 
cinéma
Cinéma Caméo Commanderie 16 rue Commanderie 54000 Nancy - Site Web ici - Tél. : 03 83 28 41 00  
Non
précisé
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:48
Mercredi 28 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
20h00
(série 2)
Les retours de Don Quichotte En juin 2003, la Compagnie Ches Panses Vertes créait UN DON QUICHOTTE.
Mis en scène par Sylvie Baillon et Eric Goulouzelle, ce spectacle rassemblait certains récits extraits de l'oeuvre de Cervantès, racontés
par un homme …
Théâtre
De
marionnettes
Théâtre du Saulcy - Université de Metz -  eMail ici – Tél. : 03 87 31 56 13 , - siteWeb ici –Théâtre Universitaire de Metz - Tél. : 03 87 31 56 20
Non
précisé
Le 28
Novembre
20h30
Soprano - Soprano est un Artiste. Il a des certitudes : le rap, sa foi, l’amitié, la responsabilité… Il a aussi des doutes : le succès, la vie, la mort, sa double personnalité…
Concert
Rap
Hip hop
Centre Culturel La Passerelle 50 avenue de Lorraine 57190 Florange Tél.: 03 82 59 17 99 - eMail iciWeb ici 
 
Non
précisé
Le 28
novembre
Charles Aznavour 
Variété française
Zénith de Nancy Rue du Zénith 54320 Maxéville Site Web ici Tél. : 03 83 93 27 00 ou   08 91 67 10 19
De
64 €
à
89 €
Mercredi
28
novembre
20h30
RHYTHM OF THE DANSE
La fusion parfaite du ballet, de la danse et de la musique traditionelle irlandaise
 
concert
Le Galaxie Rue de l' Europe   57360  Amnéville - Site Web ici - tel : 03 87 70 28 29
35.20 €
44 €
Tout les 
Mercredi
Jam Session 
 
music live
 
L’estanquet Bar à vin et Café théâtre 27 rue des roches 57000 Metz - Site Web ici  Tél. :03 87 35 78 31 
Entrée
libre
de21h à
2h00
Tout les 
Mercredi
La boutique Petit Joueur (31 rue des jardins à Metz)
organise dans le cadre de son activité des soirées jeux de sociétés originaux …
Soirée
jeux
L'atmosphère Café 3 rue du grand cerf 57 000 Metz Tel : 03 87 78 51 13
 
Entrée
libre
Tous les Mercredis soirs 23h00
ladies night open bar - Mesdames, si vous arrivez avant minuit TOUT GRATUIT!!! (Hors champagne, cocktail, bière) - 
Soirée
Le madison - 11, rue des augustins 57000 Metz Tél. : 0387747747   Site Web ici
 
Non
précisé
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:46
Jeudi 29 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
18h30
David Lafore
concert
L’Emile Vache - 77 rue des Allemands - 57000 Metz - myspace ici
Non
précisé
20h00
 
Simplement compliqué m’intéresse doublement : dans la forme, par le problème que pose le soliloque au théâtre, et sur le fond, par la thématique abordée, celle de la solitude liée à la vieillesse.
Théâtre
De
marionnettes
Théâtre du Saulcy - Université de Metz -  eMail ici – Tél. : 03 87 31 56 13 , - siteWeb iciThéâtre Universitaire de Metz - Tél. : 03 87 31 56 20
Non
précisé
20h30
Charles Aznavour 
Variété française
Le Galaxie Rue de l' Europe   57360  Amnéville - Site Web ici - tel : 03 87 70 28 29
De 54 €
A
89 €
20h30
le salon de musique
J. Haydn (1732-1809)
F. Schmitt (1870-1958)
A. Khatchaturian (1903-1978)
B. Bartok (1881-1945)
O. Messiaen (1908-1992)
Concert
clasqsique
Salon Charlemagne de la Gare de Metz
Non
précisé
20h30
Soirée débat « Le Rideau de sucre » En partenariat avec ATTAC 54
 
cinéma
Cinéma Caméo Commanderie 16 rue Commanderie 54000 Nancy - Site Web ici - Tél. : 03 83 28 41 00  
Non
précisé
20h30
Thomas Dutronc et les esprits manouches
jazz
L’arsenal  Metz - Avenue Ney 57000 Metz - eMail ici - Tél. : 03 87 74 16 16
Non
précisé
20h45
Le charme du récit: délire dans la Gradiva de Freud Le risque pour celui qui commente le texte de Freud sur la Gradiva de Jensen est le délire.
conférence
Les Trinitaires 10-12 rue des Trinitaires Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici - Tél. : 03 87 20 03 03 
 
5 €
3 €
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:41
Vendredi 30 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
14h00
à
16h00
Francis Hungler (graveur de renom) à l’atelier de gravure « la Bottega » Rencontre avec l’artiste et impression d’une œuvre à tirage unique
gravure
La Bottega 20, rue Taison 57 000 Metz
Entrée
libre
16h30
Francis Hungler (graveur de renom) vernissage à l’atelier d’encadrement « Au Pastel »
vernissage
Au Pastel   17, rue Taison 57 000 Metz        
Entrée
libre
18h45
Sylvain Asselot
chanson
L’Emile Vache - 77 rue des Allemands - 57000 Metz - myspace ici
Entrée
libre
19h00
L'albert Albert Boutilier, bassiste du P'tit Jezu et anciennement de Salomé, saute le pas et se plante derrière un micro et chante.
Apero
Concert
gratuit
 
Les Trinitaires 10-12 rue des Trinitaires Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici - Tél. : 03 87 20 03 03 
 
Entrée
libre
Le 30
20h00
Calogero -
Concert rock
Zénith de Nancy Rue du Zénith 54320 Maxéville web ici Tél. : 03 83 93 27 00
40.50 e
50.50 €
Le 30
A
20h30
EVENEMENT CELTIQUE   Avec Tri Yann et Carlos Nunes, les figures amblématiques de la musique celtique....
Concert
Les Arènes de Metz 5 avenue Louis Le Débonnaire 57000 Metz France - eMail ici - Site Web ici - Tél. : +33 (0)3.87.62.93.60 
40 €
36 € 
20h30
Sales fées! Concert au profit du Secours Catholique
Concert
Théâtre de Sérémange Erzange (57)
Non
précisé
20h30
Le Caïd - Opéra-bouffon en deux actes d'Ambroise Thomas, pastiche de la musique bouffe italienne, traduit dans plusieurs langues et joué dans le monde entier
opéra
Opéra Théâtre de Metz 4,5 place de la comédie 57000 Metz tél : 03 87 55 51 71 - location au 03 87 75 40 50 du lundi au vendredi de 14 à 17h
20h30
Orchestre des Champs-Élysées sous la direction de Philippe Herreweghe, pour les symphonies 2 et 4 de Brahms
Concert
classique
L’arsenal  Metz - Avenue Ney 57000 Metz - eMail ici - Tél. : 03 87 74 16 16
Non
précisé
20h30
Rhesus - bourrasques électriques et mélodies sucrées sur une section rythmique apocalyptique. Sans s’en rendre compte, on fredonne déjà…
Pop rock
Les Trinitaires 10-12 rue des Trinitaires Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici - Tél. : 03 87 20 03 03 
17.70 €
20 €
20h30
Avant-première « Un Baiser s’il vous plait » avec Emmanuel Mouret (réalisateur)
 
cinéma
Cinéma Caméo Commanderie 16 rue Commanderie 54000 Nancy - Site Web ici - Tél. : 03 83 28 41 00  
Non
précisé
21h00
Blufrog
blues
L’estanquet Bar à vin et Café théâtre 27 rue des roches 57000 Metz - Site Web ici -   réservation obligatoire pour les spectacles Tél. :03 87 35 78 31 
Non
précisé
22h00
les derniers vendredis du mois.
Soirée souk/latino
 
Soiree
discothèque l'Oval - Espace Zenium - (A31 sortie 28 aéroport régional) - entre Metz et Nancy - tél.: 06 09 94 18 22 - site Web ici
10 €
avec
conso
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:39
Samedi 01 Décembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
10h00
à
12h30
Francis Hungler (graveur de renom) à l’atelier de gravure « la Bottega » Rencontre avec l’artiste et impression d’une œuvre à tirage unique
gravure
La Bottega 20, rue Taison 57 000 Metz
Entrée
libre
14h00
à
19h00
Francis Hungler (graveur de renom) rencontre et signature à l’atelier d’encadrement « Au Pastel »
rencontre
Au Pastel   17, rue Taison 57 000 Metz        
Entrée
libre
20h00
The Unseen S’il ne devait en rester qu’un, The Unseen serait celui-là ! Culte dans le monde de la musique punk, ces jeunes Américains ne vivent que pour leur art.
Punk-Rock
Rockhal 305, bld. Charles de Gaulle L-4083 Esch Sur Alzette - eMail ici - Site Web ici - - Tel.: 00352 24 555 1 
13 €
20h00
Sparta
concert
Den Atelier 54, rue de Hollerish Luxembourg ville à 200 mètres de la gare principale - eMail icisite Web ici Tél : (00 352) + 352 49 54 66
18 €
 
20h30
Evènement Celtique  
?????
Zénith de Nancy Rue du Zénith 54320 Maxéville Site Web ici Tél. : 03 83 93 27 00 ou   08 91 67 10 19
40 €
21h00
Alex toucourt
1ère partie : Marc Carmona
 
chansons françaises
L’estanquet Bar à vin et Café théâtre 27 rue des roches 57000 Metz - Site Web ici -   réservation obligatoire pour les spectacles Tél. :03 87 35 78 31 
Non
précisé
21h00
THE SWEET VANDALS Live Défenseur de groove festif, la BEATCLUB PARTY promet de réchauffer l'hiver à base de gros son, de danse et de bonne humeur.
Soirée
Groove
L’autre Canal 45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88 site Web ici
 
4 e
7 €
10 €
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:37
Dimanche 02 Décembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
14h30
OUI OUI et ses amis   le petit bonhomme au bonnet bleu n'a pas pris une ride... un moment inoubliable à passer en famille, pour le plaisir des petits et des grands...
Spectacle enfants
Zénith de Nancy Rue du Zénith 54320 Maxéville Site Web ici Tél. : 03 83 93 27 00 ou   08 91 67 10 19
23 e
30 €
15h00
Le Caïd - Opéra-bouffon en deux actes d'Ambroise Thomas, pastiche de la musique bouffe italienne, traduit dans plusieurs langues et joué dans le monde entier
opéra
Opéra Théâtre de Metz 4,5 place de la comédie 57000 Metz tél : 03 87 55 51 71 - location au 03 87 75 40 50 du lundi au vendredi de 14 à 17h
Les Dim
De 18h00
A
20h00
Le Caillou Blanc organise une lecture
 
lecture
Le Caillou Blanc 49 rue du Champé 57000 Metz
Tél.: 09 53 64 63 13 ou 03 87 75 63 13 - site Web ici
Entrée libre
de 23H30
à 01H00 (tout les dim,
ven. et Sam.)
 Emission de radio Générations Europe 1, Thierry LECAMP passe la soirée en compagnie des auditeurs passionnés par toutes les musiques.
Emission de radio
Musicale
en direct sur Europe 1  (ou rediffusions)
 
 
 
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:35
Lundi 03 Décembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
15h00
 
Gratian de Thomas Ciulei
VOST. 45’
 
Cinéma - Le festival "Belles Roumanies"
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Non
précisé
16h15
 
Comment j’ai fêté la fin du monde de Catalin Mitulescu
VOST. 1h46.
 
Cinéma - Le festival "Belles Roumanies"
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Non
précisé
18h30
 
The Curse of the Hedgehog
de Dumitru Budrala VOST. 1h31
 
Cinéma - Le festival "Belles Roumanies"
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Non
précisé
20h15
 
4 mois, 3 semaines et 2 jours de Cirstian Mungiu
VOST. 1h53.
Cinéma - Le festival "Belles Roumanies"
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Non
précisé
de 15H00 à 16H00
( Du lundi au vendredi)
 Emission de radio « personnalités » Europe 1, Frédéric Taddeï reçoit les personnalités qui font l’actualité culturelle ...
Emission de radio
Culturelle
en direct sur Europe 1  (ou rediffusions )
 
 
Tout les lundi
De 20h à 22h
Emission radio en direct : Ca Va Pas Etre Possible Des invitations aux concerts, des interview de célébrités, un ton décalé et pertinent ! culturelle et décalée à ne pas rater ! 
Emission de radio
culturelle et décalée …
L’émission sur le net et en direct. Ecoute et forum à www.cavapa.com sur fréquence metz.
 
 
 
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 17:31
 
Il y a des concerts qui marquent à vie ; parfois la découverte d' un chanteur inconnu parvient à déclencher « ce p’tit truc en plus » qui nous fait sentir que nous venons d'assister à quelque chose de grand; d'autres fois, la rencontre en live sur scène d’une star nous fait comprendre les raisons de sa notoriété mondiale.
 
 Hier soir, au Galaxie d’Amnéville, cette rencontre m’a amené au devant d’un anglais à la voix unique, orchestrateur enfiévré, qui a pour habitude de reprendre les chansons qui lui tiennent a cœur pour les magnifier grâce à sa voix rauque, unique en son genre. Joe cocker s’est notamment fait connaître en lançant à Woodstock les premières notes de sa version de « With a little help from my friends », des Beatles ; une version devenue mythique .  Car pour lui il ne s'agit pas simplement juste de faire une reprise (de plus…), mais réellement de la réinventer.   Je ne résiste d’ailleurs pas à l’envie de vous faire partager, si vous ne la connaissez pas encore, la vidéo de son apparition à Woodstock. Un grand moment (voir l'extrait vidéo en fin d'article ).
 
Ce qui est sans doute le plus impressionnant chez cet homme, c’est combien ses reprises prennent de la place dans nos esprits, éclipsant l’original au point de le rendre presque terne, comme si finalement c’était finalement les Beatles, Dylan, Leonard Cohen et les autres qui avaient timidement tenté de reprendre ses plus beaux morceaux.
 
Que dire donc d’autre que « grandiose » quand on va voir un concert de cet artiste là ?
 Peu de choses….  Difficile d’émettre des réserves en tout cas, ou peut être juste une : le Galaxie n’est pas, mais alors vraiment pas, une salle qui peut convenir à un chanteur de cette envergure. Et ce qui est bien dommage, c’est que finalement, pas une seule salle de la région ne pourrait être à sa mesure.
 
Je vais donc tenter de vous décrire le concert, même si les mots vont être durs à trouver. Lorsque le rideau se lève, c’est d’abord sur les notes d’un morceau de son dernier album que la foule l’acclame.
 
Apres quelques morceaux tirés d’« Hymn for my soul », voila que la tension monte lorsque le chanteur entame ses plus grands succès, à commencer par « Chain of fools ». Le public scande, sa voix déchirée toujours au bord de la rupture, l’énergie suintant de chaque pore de sa peau, son corps tout entier vibrant tandis que Joe cocker vit intensément chaque note de chacun de ses morceaux plus mythiques les uns que les autres : « Summer in the city », « She came in through the bathroom window », « N’oubliez jamais » (pendant laquelle la grande Deneuve est en train de rire avec lui devant la tour Eiffel sur les écrans qui trônent derrière lui), « Come together », puis « You can leave your hat on ». Le public encore assis, est déjà ébahi. Les riffs du guitariste sont hypnotiques, les deux pianistes (un vrai piano et un orgue Hammond) naviguent avec brio sur leurs claviers respectifs, le saxophoniste excelle, les deux choristes vibrent et s’harmonisent parfaitement avec le maître… Quand à lui, Sa voix…
 
 
 
Une petite séquence où interviennent quelques morceaux moins connus, puis le chanteur  « enfonce le clou » avec « Unchain my heart ». Cette fois le public, transcendé, se lève et se rue vers la scène, et danse en oubliant tout le reste. Et c’est là, alors que tous ou presque sont debout devant lui (dont moi-même, à un mètre a peine du chanteur) que se met à résonner le solo d’orgue introduisant la mythique reprise des Beatles, qui n’a pas pris une ride. De quoi, faire venir les larmes aux yeux à force d’émotion. Et c’est déjà la fin.
 
Oui, sauf qu’on en redemande, et « on est servi » … Et c’est avec « You are so beautiful » que Joe Cocker revient sur scène, enchaînant quatre rappels.
A la sortie, mes jambes tremblent encore, je peine à retrouver mon souffle. Et dire que je ne dispose que de ma pauvre et défaillante mémoire pour conserver les images de cette soirée...… Mais j’ai de la chance : le guitariste, en partant, à lancé deux médiators à la foule : j’ai pu en récupérer un. Et je tiens à avertir tout personne qui se porterait acquéreuse que… Vous pouvez toujours rêver !
 
Pascal GATTY
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 17:14
 La diffusion de la série reprend en France, sur Canal+ à partir du 22 novembre 2007, et la baisse de qualité se fait bien réelle, dans la lignée des saisons précédentes ….
 
Tous ceux qui croyaient naïvement que le brillant cliffangher de la cinquième saison de « 24 Heures Chrono » allait déboucher sur un vrai renouveau de la série peuvent aller se coucher… !    
 
 Si la perspective de retrouver un Jack Bauer retenu prisonnier et torturé en Chine était des plus excitante, c’était oublier un peu vite que les scénaristes du show avaient toujours été une belle bande de « feignasses » incapables de tenir leurs promesses. La fin de la saison 2 n’avait eu aucune suite dans la 3ème, la conclusion de la saison 4 n’avait été qu’un effet d’annonce
« foireux » ne débouchant sur rien d’autre que du vent… Logiquement, il en va de même pour cette sixième journée où tout revient à la normale dès la fin de l’épisode d’introduction, avec la routine habituelle faîte de menaces nucléaires, de Jack Bauer en unique sauveur de l’Amérique et d’un  Président dépassé par les évènements. Sauf que cette fois, la formule ne passe plus du tout.
 
 
  Pourtant, ça ne commençait pas si mal puisqu’un an et demi après la trépidante affaire impliquant Charles Logan dans un complot avec des terroristes russes, nous retrouvons le frère du défunt David Palmer à la tête de la Maison Blanche et avec une crise sans précédent à gérer. Les Etats-Unis sont victimes d’une vague d’attentats depuis onze semaines et la panique a gagné la population. Des bombes éventrent les bus, des kamikazes se font sauter dans le métro, la paranoïa est alimentée par les médias diffusant en boucle les atrocités quotidiennes… On n’a pas l’habitude d’entrer de plein fouet dans ce climat anxiogène et on admire l’audace des auteurs qui semblent amorcer une réflexion sur les mesures sécuritaires en période d’état de siège. Privation des libertés individuelles, fichage de tous les musulmans assimilés à des terroristes potentiels, ouverture de camps de détention provisoire… Le temps d’une « sous- intrigue » qui se révèlera totalement inutile, l’ombre de Guantanamo plane sur la série et le staff du bureau ovale se retrouve partagé entre une volonté d’imposer des méthodes fascisantes et désir de s’allier avec un ancien représentant de l’Axe du Mal ayant abandonné ses conventions intégristes. Sévèrement meurtrie et épuisée, l’Amérique semble ne pas pouvoir se relever, à l’image de Jack Bauer, fantôme sacrifié par le Président lui-même et qui présente des cicatrices profondes sur tout le corps. Le point de non retour sera atteint à la fin du quatrième épisode, lorsqu’une bombe nucléaire finira par éclater dans un quartier de Los Angeles, créant des mouvements de panique au sein de la population terrorisée. Observant la scène à quelques kilomètres, Jack Bauer fond en larmes et abandonne tout espoir, lui qui venait de tuer un de ses amis quelques minutes plus tôt, tout ça pour rien. Seul le goût « de la gerbe » lui reste dans la bouche.    
 
 
  Après cette fulgurante entrée en matière, « 24 Heures Chrono » aurait pu questionner la notion toute relative d’héroïsme dans un contexte de tragédie absolue, en sondant notamment les ambiguïtés morales que de telles situations désespérées engendrent sur les populations (sauver sa peau à tout prix quitte à écraser les autres au passage) ou en suivant les équipes de secours impuissantes envoyées sur les lieux de la catastrophe. Hélas, il n’en sera rien. Préférant s’en tenir au schéma mille fois vu et revu de la chasse aux terroristes, les scénaristes balancent leur postulat de départ à la poubelle comme s’il n’avait servi que de grand coup marketing. En une phrase, on nous explique que le nuage atomique a été emporté loin de la ville (un peu comme les retombées radioactives de Tchernobyl qui s’arrêtaient aux frontières de la France), autorisant les personnages principaux à continuer leurs petites affaires comme si de rien n’était pendant que les habitants de la ville ne s’affoleront que le temps d’une séquence de 5 minutes (la circulation routière semble étrangement fluide pour un jour d’explosion nucléaire…). Rédigeant leur scénario « à l’arrache » sur le coin d’une nappe, les auteurs préfèreront nous resservir une louche de romance lourdingue à la Cellule Anti Terroriste (Chloé pardonnera-t-elle à Morris d’avoir aidé des terroristes sous la torture et de noyer son malheur dans l’alcool acheté à la supérette du coin ?) ; Ils resserviront des tonnes d’idées déjà exploitées dans les précédentes saisons (la secrétaire du vice-président dans un remake de l’amant/espion de la saison 1), se vautreront dans le n’importe quoi pour le plaisir de tout faire «  péter » (pour prendre en otage la CAT, il suffit de passer par les égouts) et feront revenir d’anciennes stars de la série dans le seul but de les faire mourir comme «  des merdes »  (voir le traitement indigne réservé à Milos et Logan).  
 
 
De la réalisation novatrice de la première saison il ne reste plus rien et désormais
les split screen (écrans divisés) ne servent qu’à annoncer la coupure pub. Sean Callery se contente de refourguer paresseusement ses anciennes compositions musicales, l’intégralité du casting se distingue par sa transparence (la psychologie des protagonistes est sommaire pour ne pas dire totalement absente, à commencer par les méchants aux motivations proches du néant) et le concept de temps réel se résume à un gadget permettant d’habiller la série avec le joli chronomètre jaune à intervalle régulier. Bref, personne ne semble se préoccuper de ce qui se passe sur l’écran, à l’image des personnages, plus intéressés par leur vie privé que par la mort de cent vingt mille concitoyens,  ou par les téléspectateurs somnolant pendant les trois quarts de cette sixième course contre la montre !
Dans ce grand gâchis où les facilités à base de « nous avons intercepté comme par hasard un appel suspect » sont légions, seul Jack Bauer reste encore un élément digne d’intérêt. Eternel martyr devenu l’ombre de lui-même et avançant inexorablement vers la mort, l’homme a perdu tous ses proches et abandonné toute identité sociale en Chine jusqu’à vendre son âme pour sauver son ingrate patrie. Dommage que pour brosser ce triste bilan d’un héros fantôme au bord du gouffre (au sens propre comme figuré) les scénaristes se soient sentis obligés de transformer « 24 Heures Chrono » en saga familiale digne des « Feux de l’Amour ». Il y avait d’autres moyens pour raconter la lutte intérieure d’un homme contre ses pulsions violentes qu’en balançant une révélation minable sur l’existence d’un frangin maléfique (qui n’est autre que le chef du gang des oreillettes de la saison 5) ; ou encore qu’en parachutant un papa Bauer terroriste dont l’attitude totalement incohérente va enfoncer la saison dans les tréfonds de la médiocrité lors des 6 derniers épisodes dont les enjeux reposent sur un Kim Bauer au masculin.
 
 
La sixième saison de « 24 Heures Chrono » est la preuve ultime que les scénaristes n’ont plus aucun scrupule à prendre les téléspectateurs pour des imbéciles (comme avec la pathétique saison 4), préférant lui resservir sans cesse la même soupe en pensant que l’image de marque de la série masquera le goût de moisi. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un oeil aux minis épisodes dérivés conçus pour lancer et conclure la saison, véritables arnaques dont l’unique intérêt est de faire la pub pour Toyota et American Express. Heureusement, les fortes chutes d’audiences constatées tout au long de la saison ont prouvé que les fans n’étaient pas encore totalement aveugles, poussant même les « showrunner » (rédacteur/producteurs) à faire leur mea culpa et à admettre leurs erreurs. Espérons qu’ils sauront enfin tirer les conclusions qui s’imposent, sans quoi la 7ème journée en préparation risque bien de franchir un nouveau palier dans le déclin qualitatif.
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 13:55
Lundi 19 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
Non
précisé
Le réel en vue Dixième édition du Festival vidéo, « Le Réel en Vue » autour de trois mots essentiels du vivre ensemble : la fête, la culture et la citoyenneté...
Festival
vidéo
Centre culturel – 57070 St Julien-lès-Metz
Non
précisé
de 15H00 à 16H00
( Du lundi au vendredi)
 Emission de radio « personnalités » Europe 1, Frédéric Taddeï reçoit les personnalités qui font l’actualité culturelle ...
Emission de radio
Culturelle
en direct sur Europe 1  (ou rediffusions )
 
 
16h00
La genèse de Cheikh Oumar SISSOKO (1h42)
20ème anniversaire de Thionville-Gao
Cinéma
Les lundis
Malien
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Entré
libre
18h00
Guimba, un tyran, une époque de Cheikh Oumar Cissé (1h34)
20ème anniversaire de Thionville-Gao
Cinéma
Les lundis
Malien
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Entré
libre
20h00
L’enfant terrible de Kadiatou KONATE (11mn)
20ème anniversaire de Thionville-Gao
Cinéma
Les lundis
Malien
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Entré
libre
20h15
Doulaye, une saison des pluies de Henri-François IMBERT (1h20)
Suivi d’un débat animé par les membres du Réel en vue
Cinéma
Les lundis
Malien
Cinéma La Scala 23 rue du marché 57100 Thionville Tél. : 03 82 58 05 08 site Web ici - eMail ici
Entré
libre
20h30
Chuck Berry C’est une véritable légende du Rock and Roll qui envahira le Main Hall de la Rockhal le 19 novembre prochain puisque Chuck Berry en personne viendra y interpréter ces plus grands succès ! Un artiste rare dont la vie est un véritable roman !...
Rock'N'Roll légende
Rockhal 305, bld. Charles de Gaulle L-4083 Esch Sur Alzette - eMail ici - Site Web ici - - Tel.: 00352 24 555 1 
De
53.50 €
à
68.50 €
20h30
Avant-première « 13 French Street » avec Jean-Pierre Mocky (réalisateur) et Tom Novembre (sous reserve)
cinéma
Cinéma Caméo Commanderie 16 rue Commanderie 54000 Nancy - Site Web ici - Tél. : 03 83 28 41 00  
Non
précisé
Tout les lundi
De 20h à 22h
Emission radio en direct : Ca Va Pas Etre Possible Des invitations aux concerts, des interview de célébrités, un ton décalé et pertinent ! culturelle et décalée à ne pas rater ! 
Emission de radio
culturelle et décalée …
L’émission sur le net et en direct. Ecoute et forum à www.cavapa.com sur fréquence metz.
 
 
 
Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici