5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:14

La suite des photos du concert du groupe SHAKAPONK lors de leur venue le 30 avril dernier au 112 à Terville !

Pour voir l'article et les autres photos, rendez-vous ICI !

 

 

shakaponk 11

 

 

 

 

 

shakaponk 12

 

 

 

 

 

shakaponk 13

 

 

 

 

shakaponk 14

 

 

 

 

 

shakaponk 15

 

 

 

 

shakaponk 16

 

 

 

 

 

shakaponk 17

 

 

 

 

 

shakaponk 18

 

 

 

 

 

 

shakaponk 19

 

 

 

 

 

shakaponk 20

 

 

 

 

 

 

 

shakaponk 21

 

 

 

 

 

 

shakaponk 22

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:11

Les furieux français de Shakaponk étaient en visite au 112 à Terville ce vendredi 30 pour finir en beauté un mois d’avril riche en concerts.


shakaponk 01



Un parterre de fans avait fait le déplacement, et n’hésita pas à donner de la voix, sautant, dansant et hurlant tout au long du concert.


shakaponk 02



Une soirée sous le signe de l’énergie, de l’agitation et de la musique métissée, entre rock, électro et la simple envie de faire bouger son monde.


shakaponk 03



Shakaponk tout en saturation et vidéo peut repartir en sachant leur mission accomplie, tant leurs compositions dévastatrices ont retourné le 112 !



shakaponk 04



A peine trois chansons achevées, que déjà leur chanteur se retrouve torse nu, chantant collé serré avec la foule, tentant de l'agripper à corps et à cris !



shakaponk 05



Derrière, carré et efficace, le reste du groupe assure le tempo, avec motivation et conscience professionnelle ; les musiciens étant également là pour faire la fête.


shakaponk 06



Révélés en Allemagne, ces nouveaux venus sur les ondes françaises devraient véritablement exploser dans les semaines à venir, leurs futurs dates dans l'hexagone aidant.


shakaponk 07




Crédits photos : Ugo Schimizzi




Plus d'informations sur Shakaponk :

http://www.shakaponk.com/SHKPNK.html

http://www.myspace.com/shakaponk



Plus d'informations sur le 112 à Terville :

http://www.le-112.fr/



Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance


 

 

 

 

Plus de photos de Shakaponk :

 

 

shakaponk 08

 

 

 

 

 

shakaponk 09

 

 

 

 

shakaponk 10

 

 

 

Encore plus de photos ICI

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:09

Régulièrement vos invitations et le meilleur des spectacles et évènements ....

Retrouvez également notre sélection expositions et manifestations  Ici ...

A GAGNER CI DESSOUS : Invitations pour  
Le Festival JDM ( Jardin du Michel ) 13 au 15 Mai 2010 à Bulligny

 

2010-04-JDM.jpg


 

Agenda sorties et Bons Plans spectacles  sur Metz – Nancy – Thionville - Luxembourg

Jour Horaire

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

Lundi 26 avril 2010

 

20 H

Chain & The Gang (USA) + Hugues Reinert (Metz)

Gospel / performance

 

L’Emile Vache - 77 rue des Allemands - 57000 Metz - myspace ici  tél. : 0387185653 Mail Ici  

 

5 euros

Mercredi 28 avril 2010

 

20 H

Webbafied (USA)

Hip-Hop

 

L’Emile Vache - 77 rue des Allemands - 57000 Metz - myspace ici  tél. : 0387185653 Mail Ici  

 

5 euros

MERCREDI 28 AVRIL

2010

21h

 

VOIX LIBRES

 

 

POESIE - MUSIQUE

Les Trinitaires  10-12 rue des Trinitaires  Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici -  Tél. : 03 87 20 03 03 

 

 

Jeudi 29 avril 2010

 

30 H

Dawa (Metz)

Pop / Folk

 

L’Emile Vache - 77 rue des Allemands - 57000 Metz - myspace ici  tél. : 0387185653 Mail Ici  

 

3 euros

Jeudi 29 avril 2010 

 

21h00

Alex Toucourt

Le Purple Lounge a le plaisir d’annoncer le lancement du CD d’Alex Toucourt : « StudiOrange ». Orange, comme la couleur de son « chez lui », décor de scène années 70 qui le suit sur tous ses concerts. Et justement, Alex Toucourt n’en est plus à ses débuts: Découverte du Printemps de Bourges 2009, première partie de Renan Luce, Tracy Chapman, Sanseverino, Emily Loizeau… Alex Toucourt, c’est tout simplement un cocktail concentré de bonne humeur, à écouter sans modération.

Concert – Chanson française

Purple Lounge  Casino 2000 Rue Th. Flammang L - 5618 Mondorf-les-Bains - Luxembourg  Réservé aux personnes majeures  tél.: (+352) 23 6 11 – 1 site Web ici  

 

Gratuit

JEUDI 29 AVRIL

2010

21h

 

TREMPLIN ZIKAMINE

 

 

Concert

Les Trinitaires  10-12 rue des Trinitaires  Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici -  Tél. : 03 87 20 03 03 

 

ENTRÉE LIBRE

 

Vendredi 30 avril 2010

 

30 H

Madamm (Suède)

Northern Soul / Freakbeat

 

L’Emile Vache - 77 rue des Allemands - 57000 Metz - myspace ici  tél. : 0387185653 Mail Ici  

 

gratuit

vendredi 30 avril 2010

 

20 h 30

Court-miracles

Le Boustrophédon

Coup de coeur du festival d'Avignon 2007, il m'aura fallu attendre deux saisons pour vous le faire découvrir à Homécourt ! A la manière d' »Underground » d'Emir Kusturica, un camp de rescapés, les pensionnaires du camp n°12 restent sur le qui-vive. Le gardien, les infirmiers et les blessés ont en commun d'avoir provisoirement survécu à la guerre qui se poursuit, non loin de là... La vie s'organise. On inscrit les entrants, on fait la chasse aux rats, on improvise un orchestre de fortune. Parce qu'il faut bien vivre, les marionnettes et les humains s'entremêlent pour parler, avec humour et humanité, de monstruosité, d'héroïsme et de lâcheté. Et avec espoir.

 

 

Cirque-marionnettes

tout public dès 7 ans

Centre Culturel Pablo Picasso  Place Leclerc  54310 Homécourt tél. : 03 82 22 27 12 adresse mail Ici  site Web ici

 

tarifs :

entrée : 11 €

adhérents :

8 €

moins de 16 ans, étudiants, chômeurs, bénéficiaires du rmi (bons à retirer au ccas en mairie) : 5 €

 

VENDREDI 30 AVRIL

2010

21h

 

MY ONLY SCENERY + X-VISION + KY-LIN

 

 

Concert

Les Trinitaires  10-12 rue des Trinitaires  Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici -  Tél. : 03 87 20 03 03 

 

5/7 €

 

Samedi 1er Mai 2010

 

 

A Partir De 19h00

 

A ne pas rater !

 

 

SOIREE HUMANITAIRE

ET RENCONTRES A.E.I

(Asso Economie Intelligente)

 

Music Live Jazz Latin By Mariette Hélou Chant,      

Frédéric Sold Piano, Régis Daumas Contrebasse

 

Playlist By DJ.  GREGOU

Assiette de Tapas à 5.00€

Punch  à 2.00€

Recettes au profit de : 

 Noêl de Joie et La croix rouge Française

Soirée caritative concert Jazz Latin

 

 

Au Petit Bo-Bourg

62, rue Mazelle METZ

 

Entrée Participation Libre

 

Assiette de Tapas à 5.00€

Punch  à 2.00€

Recettes au profit de : 

 Noêl de Joie et La croix rouge Française

Du 1er au 8 mai 2010  

La Semaine de l’Impro

La compagnie Crache-Texte vous invite à venir découvrir les différents arts spontanés du moment : 

l'improvisation théâtrale, bien sûr, pilier de ce festival, mais aussi le kinocabaret, l'impro BD musicale, stages et ateliers, rencontres, séances scolaires, flashmobs, …

Retrouvez toutes les infos et le programme jour par jour ICI

 

 

Improvisation théâtrale

Les spectacles auront lieu au théâtre Mon Désert de Nancy (du 4 au 8 mai) et dans toute la ville (du 1er au 8 mai).

Infos et réservations :

06 73 48 81 95

TARIFS IN

- 4€ par spectacle

- 15€ le pass

Sauf 12h de l'impro: 5€ ou pass + 1€

 

TARIF OFF

- Tournoi Beach Impro: 4€ avec conso

- Kinocabaret gratuit

- Spectacles en extérieur: gratuit

A Venir

 

Jeudi 13 Mai 2010

Ouverture des portes à 16h30

 

A ne pas rater !

 

Invit. Pass All Festival Pour 2  : Clic ICI

 

 

Festival Au Fond du Jardin du Michel

 

 

Scène 1 :

BALKAN BEAT BOX

DE LA SOUL

HOCUS POCUS

GENTLEMAN

DANAKIL

 

Scène 2 :

PULPALICIOUS

DDUM SPIRO SPERO

IRIE CREW

FLYING ORKESTAR

ROULER PINDER

 

+ d’infos Ici

Festival JDM

 

 

 

HIP-HOP  REGGAE

ELECTRO DUB

Festival Au Fond du Jardin du Michel à Bulligny (54)

Site Internet ici

tél : 0383635431

Mail Ici

27 € / jour

Pass 3 jours : 60 €

A Venir

 

Vendredi 14 Mai 2010

Ouverture des portes à 16h30

 

 

A ne pas rater !

 

Invit. Pass All Festival Pour 2  : Clic ICI

 

Festival Au Fond du Jardin du Michel

 

 

Scène 1 :

SKA-P

GOGOL BORDELLO

NNEKA

CRAFTMEN CLUB

 

Scène 2 :

ASP

WANKIN NOODLES

COLT SILVERS

CHICKFIGHT

+ d’infos Ici

Festival JDM

 

 

SKA PUNK ROCK

Festival Au Fond du Jardin du Michel à Bulligny (54)
Site Internet ici

tél : 0383635431

Mail Ici

27 € / jour

Pass 3 jours : 60 €

A Venir

 

 

Samedi 15 Mai 2010

Ouverture des portes à

16h30

 

 

A ne pas rater !

 

Invit. Pass All Festival Pour 2  : Clic ICI

 

Festival Au Fond du Jardin du Michel

 

Scène 1 :

LAURENT GARNIER

OLIVIA RUIZ

YODELICE

MAX ROMEO

FEFE

 

Scène 2 :

SEXY SUSHI

DEN SORTE SKOLE

ALEX TOUCOURT

FILIAMOTSA

FAFA MALI

 

+ d’infos Ici

Festival JDM

 

CHANSON

FOLK WORLD ELECTRO LIVE

Festival Au Fond du Jardin du Michel à Bulligny (54)

Site Internet ici

tél : 0383635431

Mail Ici

27 € / jour

Pass 3 jours : 60 €

AMIR OR

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:01





A l'affiche en mai





programme des spectacles




mardi 4 . 20h30 . théâtre
cochons d'inde

avec patrick chesnais
Cette pièce féroce du jeune auteur français Sébastien Thiery (Molière 2009 du spectacle
comique) porte un regard percutant sur la marche folle de notre monde. Patrick Chesnais
(Molière 2009 de l'acteur) est irrésistible en nouveau riche individualiste. La mise en scène
d'Anne Bourgeois est audacieuse, vive et efficace.




lundi 10 . 20h30 . musique de chambre

ensemble stanislas
La formation nancéienne clôt sa saison de musique de chambre avec un concert consacré
à Beethoven, Brahms et le "quatuor à cordes opus 35" d'Ernest Chausson, une partition
inachevée qui fut terminée par Vincent d'Indy.




jeudi 20 . 20h30 . humour

noëlle perna : mado fait son show
L'authentique et incontrôlable Mado la Niçoise a décidé de sortir ses plus belles paillettes
pour se lancer dans le "chauve-binz professionnel" ! Toute sa famille est mise à contribution
pour la répétition de cette "grande première".




jeudi 27 et vendredi 28 . 20h30 . musique symphonique

orchestre symphonique et lyrique de nancy
Dirigé par Paolo Olmi, l'OSLN accueille deux jeunes solistes aux admirables carrières
internationales. Le violoniste serbe Nemanja Radulovic et la violoncelliste française
Anne Gastinel unissent leur talent dans la dernière page symphonique de Brahms.




dimanche 30 . 16h00 . théâtre à partir de 9 ans
nam-bok, le hâbleur
Un habitant du Grand Nord quitte ses terres pour découvrir un autre monde, celui de la
société industrielle américaine en plein essor. Une belle mise en scène de la compagnie
l'Artifice, fidèle au texte de Jack London.







Autre rendez-vous




L'association TéBisArt organise un spectacle au profit de l'opération "Un repas par jour"
visant à aider des enfants de Kyriat Shmona, le samedi 8 mai 2010 à 20h30. La troupe Com'Edi
rend un hommage aux grands classiques de la chanson française dans une comédie musicale
burlesque intitulée "Un américain à Baris".







Exposition aux galeries poirel




du 7 mai au 17 août . ouverture tous les jours sauf le mardi . de 10h00 à 18h00 . entrée libre
drawing time, le temps du dessin
C'est en dialogue avec l'exposition inaugurale du Centre Pompidou-Metz qui pose le principe
du Chef d'oeuvre que les deux expositions de dessin proposées à Nancy au Musée des
beaux-arts et aux Galeries Poirel ont été pensées. Le dessin s'invite sur les 1000 m2 des
Galeries Poirel pour s'offrir dans une représentation inhabituelle et un dialogue fructueux
entre figuration/abstraction, papier/vidéo.




samedi 15 . de 20h00 à minuit . entrée libre
la nuit des musées / un jour - une nuit
Dans le cadre de la Nuit des musées, l'exposition "Drawing time, le temps du dessin"

accueille le public en nocturne. A cette occasion, l'artiste Jean-Christophe Norman propose
aux Galeries Poirel une performance d'écriture d'une durée de 24 heures, du samedi 15
à 12 h 00' 00'' jusqu'au dimanche 16 à 12h 00' 00".






retrouvez le programme de la saison
sur le portail internet de la ville de Nancy :

www.poirel.nancy.fr





accueil du public . billetterie

Ensemble Poirel

accueil du lundi au vendredi de 13h à 19h

et une heure avant chaque représentation

au 3, rue Victor Poirel 54000 Nancy

par téléphone : 03 83 32 31 25

par courrier électronique : ensemblepoirel@mairie-nancy.fr

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:00


SEXY SUSHI –
en concert
 
14 Mai - Mulhouse - Noumatrouff
 
15 Mai - Bulligny - Festival JDM

 


NOUVEL ALBUM “Cyril” – SORTIE 21 JUIN 2010
(Labelmaison / Pias)



« A l’origine, on trouve son père puis les anciennes musiques Grecques »
 Sexy Sushi.

Sexy Sushi c’est l’art de combiner les sons d’une manière agréable à l’oreille.
Composé de Mitch Silver et de Rebeka Warrior, le groupe fait de la Techno et présente son nouveau disque au printemps.


--

 




http://www.myspace.com/sexysushimusic
http://sexysushi.free.fr/
http://www.facebook.com/pages/Sexy-Sushi/33361637763

 

 


 

EN TOURNÉE :

17- AVRIL-2010 : BOURGES - Printemps de Bourges
06-MAI-2010 : MONTPELLIER - Rockstore
07- MAI-2010 : MARSEILLE - Cabaret Aléatoire
14- MAI-2010 : MULHOUSE - Noumatroff
15- MAI-2010 : BULLIGNY - Festival JDM
17- MAI-2010 : BRUXELLES - Festival des Nuits Botaniques
20- MAI-2010 : LE HAVRE - Cabaret Electrique
21- MAI-2010 : ST NAZAIRE - Le Vip
28- MAI-2010 : TOULOUSE - Le Bikini / Week-end des curiosités
29-MAI-2010 : PAU - Ampli
04-JUIN-2010 : ORLÉANS - Astrolabe
05- JUIN-2010 : LIMOGES - CCM John Lennon
11-JUIN-2010 : MONTRÉAL - FRANCOFOLIES
19- JUIN-2010 : RUSSIE / MOSCOU - 16 Tons
26-JUIN-2010 : GLASTONBURY / UKFestival de Glastonbury
03-JUILLET-2010 : BELFORTEurockéennes de Belfort
08-JUILLET-2010 : NOVISAD /  SERBIEExit festival
09-JUILLET-2010 : SLOVAQUIE / Bratislava - Festival Pohoda
15-07-2010 : LA ROCHELLEFrancofolies
17-07_2010 : CARHAIX Festival des vieilles charrues
18-JUILLET-2010 : BELGIQUE - Dour Festival
22-07-2010 : SPA / Belgique -Francofolies

à suivre..



Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 11:51

Eiffel chez Paulette à Pagney Derrière Barrine (Jeudi 13 mai 2010)

1ère partie : The Yupps

 

 

photo-Eiffel.jpg

 

 

A GAGNER :
5 invitations pour 2 personnes en envoyant vos coordonées à : ugo.meltingactu@gmail.com
n'oubliez pas de préciser le concert pour lequel vous souhaitez les invitations

 

  E.I.F.F.E.L. Six lettres qui racontent le parcours intransigeant accompli par un groupe qui ne s'est jamais limité au rock français et qui s'est toujours affiché tel qu'il est : passionné et insoumis, défiant les modes pour mieux revendiquer sa singularité. Six lettres qui résument aussi un double héritage : celui du sol qui l'a vu naître, et qu'il a sillonné dans tous les sens, et celui du rock américain qui a enflammé la mèche (« Alec Eiffel », sur Trompe-Le-Monde, le plus francophile des albums des Pixies). Six lettres enfin qui abritent l'histoire d'un couple au sein d'une aventure qui les dépasse, et qui rappelle irrésistiblement d'autres ménages électriques : Thurston Moore-Kim Gordon, Patti Smith-Fred « Sonic » Smith...



On avait perdu la trace d'Eiffel en 2007, juste après un concert qui avait un goût de consécration : leur premier Olympia après dix ans au service d'une cause que le groupe n'a jamais trahie. Bien au contraire : la discographie d'Eiffel tend vers la densité. Si elle est aussi ponctuée de projets parallèles (participation à des hommages à Ferré et Brel, album solo de Romain Humeau, arrangements de cordes de Romain pour les Têtes Raides ou Noir Désir...), c'est pour que ses agitateurs ne s'y sentent pas bridés. Preuve en est cette année le retour de Nicolas Courret (batteur) après une absence de 6 années pendant lesquelles il s'est consacré à d'autres aventures collectives (Bed, Mellano, Headphone...). « On ne vous cache pas avoir bossé comme des Balthazars, avec bien souvent des murs en face, écrit Romain sur le site du groupe. Murs défoncés un par un au prix de quelques fatigues et moments de désespoir ce qui rend l'instant présent d'autant plus bandant…». Libéré de toute obligation discographique à l'issue de la tournée Tandoori, le groupe a pu se permettre d'aller au bout de ses ambitions. A commencer par celle de poser son studio mobile (le « studio des Romanos ») quelque part : au fond du jardin d'Estelle et Romain, à Bordeaux, où ils disposent enfin d'un lieu dédié à leur musique. Un vrai atelier dans lequel ils ont commencé à poser les fondations d'un album qui serait conçu de manière différente puisque pour une fois toutes les chansons partiraient d'une structure guitare acoustique-voix. Et seraient enregistrées telles quelles, sans que la voix de Romain ait besoin de couvrir le feu des décibels. C'est la première chose qui surprend en découvrant « A tout moment la rue » ou « Minouche » : le chant n'a jamais été aussi contenu, le son aussi sec.



D'emblée, Eiffel s'affranchit d'une contrainte : peu importe si cet album est difficile à reproduire sur scène. Il met alors tous les moyens qui sont à sa disposition pour tenter d'aller plus loin musicalement parlant (slide-guitar, banjo, harmonium...), convoque des frères d'armes comme Fabrice Gand et Clémentine Humeau (hautbois d'amour et hautbois de chasse) ou Joseph Doherty (Violon alto, Clarinette basse, Sax baryton, cornet). L'écriture s'étale sur une période de quatre mois, l'enregistrement sur dix. Alors que le studio est à peine terminé, un voisin vient frapper à leur porte. C'est Bertrand Cantat qui, en compagnie de Serge Teyssot-Gay, débauche Estelle et Romain pour graver dans l'urgence, à la lumière d'un abat-jour posé au milieu de la pièce, une reprise du « Temps des cerises » sur laquelle ils jouent tous les quatre: le morceau sera offert sur le net en 2008. Et c'est en ami qu'il revient quelques mois plus tard participer à l'album d'Eiffel (il fait les chœurs sur « A tout moment la rue »).



De quoi parle ce nouvel album ? De la condition humaine, dans tout ce qu'elle peut avoir de « charmant et dégueulasse ». L'écriture est certainement plus directe qu'auparavant. Elle témoigne aussi des moments de doute qu'Eiffel a traversé, comme sur « Je m'obstine ». Les structures des chansons sont différentes : moins rock, elles reposent plus souvent sur le rythme de la marche, un pas auquel le groupe a déjà fait ses preuves (souvenez-vous de « Hype »). Les trois années qui viennent de passer ont été décisives. Elles ont réaffirmé Eiffel dans le chemin de l'autonomie et de l'exigence. La fougue est toujours là, mais les dents sont serrées. Le regard est toujours aussi intense, et il porte loin, « comme quand on ne sait rien et que l'on sent tout », comme ils l'écrivaient eux-mêmes sur le précédent album. Sauf que cette fois-ci, ils en savent un peu plus. Et on sent que le vent qui les porte depuis plus de 10 ans est parti pour les emmener encore plus haut.  


 

Plus d'informations sur EIFFEL :

http://www.eiffelnews.com/

 

 

Plus d'informations sur la salle : Chez Paulette :

http://www.paulettepubrock.com/

 

 

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance


 


Partager cet article
Repost0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 11:51

 

Fréquence Metz-Woippy lanceune campagne de recrutement d’animateurs et animatrices pour la nouvelle saison 2010-2011 de Fréquence Metz-Woippy.

 

Pour la nouvelle saison de Fréquence Metz-Woippy www.frequencewoippy.fr (Start Septembre 2010), la radio recrute des animateurs et animatrices. Si vous êtes intéressé, contacter Clothilde par email ICI .

Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 16:15

Shakaponk au 112 à Terville le vendredi 30 avril 2010

 

SHAKAPONK-badporn09.jpg

 

 

 

A GAGNER :
5 invitations pour 2 personnes en envoyant vos coordonées à : ugo.meltingactu@gmail.com
n'oubliez pas de préciser le concert pour lequel vous souhaitez les invitations

 

 

 

 

 

 

Bataclan le 3 décembre 2009 (Complet)

           Nommé aux victoires de la musique :

               « Révélation scène de l’année »

 

 

 

 

 

Shaka Ponk est né entre Paris et Berlin au début des années 2000 d’un concept associant musique, images et activisme. C’est aujourd’hui un groupe à part entière qui s’inscrit dans la lignée d’un rock alternatif pugnace et volontiers bruitiste initié par Rage Against The Machine. Quoique fausser compagnie aux étiquetages soit une  autre de ses caractéristiques. Pour Shaka Ponk il ne saurait y avoir en effet de meilleure stratégie pour exprimer ce qui lui tient à coeur que d’utiliser à son profit, quitte à les détourner, les prouesses de la machine, qu’il s’agisse de sons optimisés par l’informatique ou de l’usage de personnages virtuels. Mais Shaka Ponk c’est aussi, et avant tout, une aventure collective. Sans elle, la musique de leur second album Bad Porn Movie Trax, le premier à paraître sur le tout nouveau label rock de Tôt ou Tard, Guess What!, n’aurait pu atteindre une telle cohérence, se rendre aussi percutante, ni s’armer d’un tel charme. De cette aventure, voici l’essentiel…

 

 

Fin 2003, deux parisiens, le guitariste CC et le web designer Frah ,rencontrent Stan, un hacker (pirate informatique) californien qui met à leur disposition la plus subversive de ses créations, le singe Goz,  qu’il utilise pour infiltrer et détourner les campagnes publicitaires de célèbres marques commerciales.  Goz, abréviation  de Ghost -le fantôme- s’empare aussitôt de l’imagination des deux frenchies qui vont élaborer autour de ce personnage de palette graphique, hirsute, au faciès sauvagement simiesque, un projet inédit mélangeant conventions rock’n’roll (guitares crades, beats cardio-stimulants ) et nouvelles techniques, comme celle du vj-ing qui consiste à mixer sons et images. Goz a pour mission de porter des paroles où, avec le cynisme un peu ricanant qui le caractérise, il  dépeint l’absurdité du monde des hommes. Dans leur squat parisien, s’agglomèrent alors une somme d’idées  innovantes et des individualités résolues à les mettre en pratique.  Shaka Ponk commence à fédérer graphistes, vidéastes, alter penseurs et  « filousophes », pour devenir un  véritable collectif,  utopiste et carrément  fêtard. S’y impliquent aussi, à des degrés divers, des musiciens, dont Mathias le bassiste, Steve, qui joue des claviers, pratique le sampling, et Bob, ancien batteur d’un groupe de métal français, Sortilège.  Le groupe joue devant un écran circulaire où Goz est le héros de séquences d’animations léchées, insolentes, émettrices de messages plus ou moins subliminaux à travers lesquels transparaissent les inquiétudes et les révoltes de ses membres sur un mode sarcastique. Un accident informatique va cependant perturber le casting initial. Début 2004, Shaka Ponk s’apprête à donner son premier concert au Glazart à Paris lorsqu’un ordinateur les lâche mettant hors service les intrusions du singe Goz. Frah se voit contraint de prendre le micro. Il ne le lâchera plus. Goz ne quitte pas la scène pour autant mais se limite désormais à faire le contre point au chant humain, tout en conservant la vedette des montages vidéos.

A la fin 2004, le noyau dur du groupe (CC, Frah, Bob et Mathias) s’installe à Berlin, ville en pleine ébullition, celle qui correspond le mieux à leur démarche qui est de mélanger les disciplines, graphisme, musique, vidéo, là où Paris leur paraît étouffer du fait d’un certain cloisonnement. C’est dans l’adversité berlinoise que le groupe trouvera sa véritable cohésion  et avec elle, une identité sonore et visuelle aujourd’hui totalement affirmée. « On était obligé de tenir le coup se souvient Frah. Quand l’un de nous était sur le point craquer, on  se serrait davantage les coudes.  On développait l’aspect vidéo, on écrivait des chansons. On avait rien d’autre à faire. » Dans leur isolement, ils peuvent bénéficier  du soutien psychologique des membres restés à Paris, notamment de Steve qui leur rend souvent visite. Au bout de quelques mois, le groupe fini par intéresser un manager qui leur trouve des dates de concerts et met à leur disposition un bunker pour répéter. C’est dans cet espace souterrain qu’ils finalisent les chansons d’un premier  album, Loco con the frenchy talking, qui sort début 2006 sur le label Edel.

 

 Dans le sillage de cette sortie, Shaka Ponk se met à multiplier les premières parties, notamment d’artistes issus de la scène hard core dont Skin, ex chanteuse de Skunk Anansie, Mudvayne et Bosshoss.

 

En 2007, à la faveur de l’une de ces tournées, ils reviennent à Paris. Le groupe perd certains de ses membres pour en intégrer de nouveaux. Ion remplace Bob à la batterie. Mathias cède la basse à Mandris, frère de Steve. Se réadapter à Paris leur sera finalement aussi difficile que l’avait été l’arrivée à Berlin, trois ans et demi plus tôt. Au moins ce nouveau dépaysement les stimule et  les morceaux d’un second album naissent de ce contre-choc culturel. Ils rapatrient leur matériel de studio et se mettent à travailler les nouveaux titres chantés dans un esperanto de leur invention, mêlant mots anglais et espagnol, et dont les thèmes tournent volontiers autour de l’écologie, mais sans avoir recours à la pédagogie ni aux messages explicites. «  On fait gaffe parce que l’écologie est tellement à la mode que  le doute s’installe forcément sur la sincérité de qui va en parler. C’est quelque chose de grave et qui nous tient à cœur. Mais on ne souhaite pas que cela passe avant la musique. » 

 

La moindre ambiguïté ne saurait subsister à ce sujet après l’écoute de Bad Porn Movie Trax qui n’est surtout pas l’argument sonore d’une nouvelle hype, mais un véritable album  composé de 14 chansons, toutes dotées d’une agressivité qui séduit, faisant parfois le lien entre hard core et french touch, et parfois cherchant à le dynamiter. Shaka Ponk préfère ainsi se faire sa place, plutôt que de briguer celle d’un autre, et jamais ne perd de vue que sa musique descend du bon, du seul, du vrai rock’n’roll aussi sûrement que l’homme descend du singe.

 

 

 

 

 

Shakaponk06-Gassian9324.jpg

 

 

Plus d'informations sur Shakaponk :

http://www.shakaponk.com/SHKPNK.html

http://www.myspace.com/shakaponk

 

 

 

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance


 


Partager cet article
Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 21:45

Absent de la scène depuis plusieurs années - on passera sous silence les 2 dates au Bataclan en 2007, et le début de pseudo-tournée en 2008, Saez n’en est pas moins resté productif. Entre la fin de la tournée acoustique de Debbie -achevée par un magnifique concert au théâtre municipal de Thionville le 17/12/05 auquel j’ai assisté - et le lancement de sa nouvelle tournée, Jeudi 22 avril 2010 à Lausanne, Saez a sorti pas moins de 3 albums, dont un triple, à un an d’intervalle chacun. Alors que « Varsovie - L’Alhambra – Paris » et « A Lover’s Prayer » - sorti sous le pseudonyme Yellow Tricycle ndla - n’avait bénéficié d’aucune tournée promotionnelle, son nouvel album « J’accuse », clairement taillé pour la scène électrique, sera lui défendu partout en France, ainsi qu’en Belgique et en Suisse.



Saez_amneville_01.jpg





Galaxie – Amnéville – 23/04/10.

4 ans et demi. C’est le temps qu’il m’aura fallut attendre pour avoir la chance de revoir Damien Saez sur scène. Inutile de préciser que j’attends énormément de cette soirée. Arrivé aux environs de 18h00 devant la salle, je m’aperçois qu’une soixantaine de personnes sont déjà là, assises, debout, allongées, à l’ombre ou au soleil… Je me faufile discrètement vers les grilles et commence à attendre.

19h00. Les grilles s’ouvrent et mon projet de me placer juste devant la scène tombe à l’eau avec l’apparition d’un agent de sécurité bien décidé à faire régner l’ordre et la discipline dans les rangs. Il décide, en effet, de ne laisser entrer personne tant que les rangs de l’arrière ne cesseraient pas de pousser… Résultat, plus d’une quarantaine de personnes (entrées par la seconde porte) étaient déjà amassées devant la scène à mon arrivée dans la salle. Il faudra se contenter d’être à 3m de la scène, légèrement excentré sur la gauche.



Saez amneville 02




Après plus d’une heure d’attente, les lumières s’éteignent et laissent entrer en scène Cascadeur, un drôle d’individu tout de blanc vêtu et portant un casque de pilote d’avion rétro… Un étrange énergumène qui s’installe derrière son piano et qui se lance dans un répertoire à la frontière entre la mélancolie d’Aaron, l’électro planant de Ghinzu et la voix de castra de Mika… Un mélange hétérogène qui rend plutôt bien, mais qui laisse de marbre les fans de Saez, venus pour en découdre sur du rock bien énervé.

Le Messin quittera néanmoins la scène sous des applaudissements timides après avoir troqué son casque pour un masque de catcheur mexicain sur les 3 derniers morceaux. Sa prestation n’aura duré que vingt-cinq minutes et, à en croire les échos autour de moi, ce n’était pas plus mal… Nous voilà donc parti pour 50 nouvelles minutes d’attente. La tension monte légèrement dans un public qui commence à s’impatienter alors qu’à 21h30, Saez n’est toujours pas entré en scène.


21h35. L’obscurité nous enveloppe à nouveau alors qu’une véritable explosion sonore retentit dans le public. Sous un éclairage bleu, les musiciens du groupe se mettent en place et lancent les premières notes d’une introduction instrumentale inconnue. Premier constat, l’ensemble est résolument plus rock que l’album « J’accuse ». On est dans un rock plus actuel, plus sombre et plus puissant qui laisse présager une suite à la hauteur de mes espérances.

Damien arrive à la fin de l’introduction, entame un magistrale « Les anarchitectures » immédiatement suivit d’un « Sonnez tocsin dans les campagnes » qui donne le ton d’une soirée de retrouvailles avec son public. L’heure est à la révolution, à la rébellion et à la musique, la vraie.



Saez amneville 04




Les morceaux s’enchaînent, Damien se donne à fond. Oublier les paroles d’un couplet sur « Les cour des lycées » ne le perturbe pas outre mesure. Il en faut plus, beaucoup plus pour arrêter celui que l’on appelait «Le petit prince du Rock » il y a déjà 10 ans et qui prouve désormais qu’il n’avait rien d’une étoile filante.


N’oubliant pas pour autant ses racines et son parcours, Saez nous gratifie, au milieu des extraits du nouvel album, de quelques morceaux choisis de son répertoire. Ainsi « Debbie » sera représentée par le titre éponyme ainsi que par un « Autour de moi les fous » aussi puissant que malsain. « Varsovie » se verra, quant à lui, mis en avant par « Alice » et « Jeunesse Lève-toi ». « J’veux qu’on baise sur ma tombe » viendra nous rappeler que God Blesse n’est pas qu’un double album conceptuel, il rend aussi très bien sur scène. « Fils de France » et « Embrasons-nous » ne seront pas oublier et nous montrerons que, même s’il vieillit, Damien ne perd rien de son esprit revendicateur.

Après une heure et demi de scène, les musiciens s’éclipseront pour quelques instants, laissant le temps aux techniciens d’installer un siège, un pupitre et un nouveau pied de micro. Damien revient, seul, sur scène et entame un rappel à la guitare électro-acoustique. Un silence religieux tombe sur le Galaxie alors que l’artiste envoi « Jours étranges », « Putain vous m’aurez plus », « On n’a pas la thune » ou encore « Tricycle jaune ».



Saez amneville 03





Après plus ou moins vingt minutes de rappel, Saez casse une corde dans l’excitation du moment, rencontre des problèmes de sons avec la guitare de rechange et demande donc à avoir un piano en attendant que ces soucis soient réglés. « Usé » et « Saint Petersbourg » emporteront le public dans une vague d’émotions non dissimulées. Les yeux brillent, des larmes coulent, mais tous sont heureux d’être là.

Alors que l’on imagine le concert fini, les membres du groupe reviennent et entament avec Damien un ultime rappel de 3 ou 4 morceaux, parmi lesquels « Marie ou Marylin », qui permettront au public de s’enflammer une dernière fois et de se réveiller de sa torpeur sentimentale avant de reprendre la route.

Ultime remerciement, un poing levé bien haut avec la foule. S’il était froid et un peu distant au début du spectacle, les 2h30 sur scène lui ont permis de partager à nouveau avec son public et de lui prouver que le « Petit Prince » est devenu grand. Longue vie à lui.



Article : Dom Panetta


Crédits photos : Ugo Schimizzi


PLUS DE PHOTOS ICI



Plus d'informations sur Saez :

http://saez.mu/

http://www.myspace.com/saez

 

 

 

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 


Partager cet article
Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 16:27

En attendant la chronique complète du concert de près de 3h de Damien Saez au Galaxie d'Amnéville, voici une sélection de photos qui rappellera à n'en pas douter d'excellents souvenirs aux spectateurs, et incitera peut-être ceux qui n'ont pas eu l'occasion de voir l'auteur de Jours Etranges se déplacer à un de ses concerts !

 

N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires et impressions du concert !

 

Saez_amneville_05.jpg

 

 

 

 

Saez amneville 06

 

 

 

 

Saez amneville 07

 

 

 

 

Saez amneville 08

 

 

 

 

Saez amneville 09

 

 

 

 

Saez amneville 10

 

 

 

 

Saez amneville 11

 

 

 

 

Saez amneville 12

 

 

 

 

Saez amneville 13

 

 

 

 

Saez amneville 14

 

 

 

 

Saez amneville 15

 

 

 

 

Saez amneville 16

 

 

 

 

 

Saez amneville 17

 

 

 

 

Saez amneville 18

 

 

 

 

 

 

Saez amneville 19

 

 

 

 

Saez amneville 20

 

 

 

 

Crédits photos : Ugo Schimizzi

 

 

 

 

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici