6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 12:55

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/1/4/7/3760068970741.jpg



http://www.aqme.com/images/aqme_maquette_v2_03.jpg


 

3 groupes pour une soirée à ne manquer sous aucun prétexte !

 

 

C’est le samedi 30 janvier 2010 que MASS HYSTERIA et AQME referont leur apparition à la laiterie de Strasbourg (maintes fois visitée pour des concerts restés dans les annales.) afin de nous interpréter leurs derniers albums respectivement nommés : « Failles » et  «  En l’honneur de Jupiter »

 

''MASS HYSTERIA : Choisissant frères d’armes ou de sang et pères spirituels dans un panthéon polymorphe qui s‘embarrasse peu de complexes stylistiques, MASS HYSTERIA ignore les barrières plus qu’il ne les bouscule et trouve dans le télescopage systématique une hygiène artistique résolue. Le groupe a donc choisi l’activisme comme ligne de conduite et s’engage sur tous les fronts, aborde toutes les scènes dans une systématique rageuse.

AQME : C’est aujourd’hui acquis, Aqme a dépassé le cocon spécialisé pour se glisser sans vergogne sous les couettes de tous les petits gars et jeunes filles de France pour leur faire découvrir de nouveaux horizons métalliques. D’ici à ce que le 30 janvier 2010 soit l’acmé de la course folle d’Aqme...

 

DEAD SEXY INC : Nous serions donc entrés en post électro-clash. La formule n’étant plus à inventer reste donc le geste… En l’occurrence, celui affûté par Dead Sexy Inc s’intitule « frenchelectropunksuperchicborntoloserawpower69  » et peut faire office de synthèse provisoire de trois parcours au long cours unis dans une nouvelle fulgurance.''

(source : La Laiterie - Strasbourg)

 

 

Site officiel de MASS HYSTERIA :
cliquez ici
Myspace de MASS HYSTERIA :
cliquez ici

 

Site officiel de AQME :
cliquez ici
Myspace de AQME :
cliquez ici

 

Site officiel de DEAD SEXY INC :
cliquez ici
Myspace de DEAD SEXY INC :
cliquez ici

 

Site officiel de la laiterie :

cliquez ici

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 23:11
http://www.atelier.lu/images/artists/945.jpg

Epica + guest - Die Atelier - Luxembourg - 16 janvier 10



Le sixième album d'Epica, Design Your Universe, restera dans les annales comme celui de la maturité ! Une orientation assurément plus métal, une maîtrise technique sans faille, une sensibilité accrue : Epica pénètre ici dans la cour des grands de l’ombre de Nightwish ou de Within Temptation !



"
Ever since the Dutch gothic metal band Epica emerged on the scene, the band has been caught in a whirlwind of studio recordings, interviews, screaming fans, world wide live performances and a rock 'n' roll lifestyle. Fronted by the extremely powerful Simone Simons, and with a mighty new album entitled Design Your Universe, Epica steps out of the shadow of their peers - the likes of Nightwish and Within Temptation - and stands out by not only taking influences from the world of rock and symphonic metal, but also from film music as composed by the likes of Danny Elfman and Hans Zimmer. After hundreds of shows in dozens of countries all over the world (including the US, Canada, Mexico, Argentina, Chile, Uruguay, Brazil, most European countries, Israel, Tunisia,…), Epica has become a well oiled metal machine that seems unstoppable."
Den Atelier.


http://www.epica.nl/


achat des tickets - buy tickets :
http://www.atelier.lu/


Partager cet article
Repost0
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 18:50
 

Ayant prévu de préparer un agréable repas traditionnel, je me dirige vers le Marché Couvert de Metz dans le but d’acheter des produits de qualité mais aussi de vous faire  découvrir les lieux…

Situé en plein centre ville, face à la Cathédrale de Metz, le Marché Couvert est avant tout un monument architectural entièrement construit en pierre de Jaumont. Reconnu par tous pour ses produits de caractère et son atmosphère chaleureuse, ce lieu atypique de Metz se reconnaît également par le fourmillement quasi incessant dans les allées.
Chacun des commerçants vous accueille jovialement, explicitant sa spécificité et donnant des conseils pour faciliter vos achats. Ces habitués qualifiés et sympathiques savent vous mettre à l’aise, nouant immédiatement un lien entre clients et marchands.

Chez « Mellinger » -boulangerie pâtisserie de renommée dans la région, on vous explique comment accompagner vos plats avec de bons pains mais aussi d’excellents desserts…


a.JPG


« Chez Mauricette »  – une femme possédant à elle seule trois stands dans le Marché -  les vendeurs sortent même du magasin pour venir choisir vos olives avec vous…

 

a1

 

 

A l’épicerie « Les Halles de Cutry », on vous laisse choisir des légumes aux mille couleurs en vous tenant votre sachet pour vous faciliter la vie…

 

a2

 

 

 

 

a3





Le marché couvert a de quoi ravir tout le monde…

 

c

 

 

 

 

 

c1

 

 

 

 

c2

 


Les commerçants n’hésitent pas à plaisanter avec leurs fidèles clients et s’amusent à héler la foule…

f

 

 

 

 

        … et cela ne perturbe en rien le mouvement des passants guidés par leurs cinq sens.

 

       f1

 

 

 

 

f2

 

En passant devant le « Soupes à Soup’s », je décide de faire une halte, ravie à l’idée de me réchauffer avec une soupe chaude au-then-tique.
Ouvert depuis mars 2003, ce bar à soupes a une réputation digne de ce nom : il est présent dans le Guide Michelin, le Guide du Routard, le Petit Futé et même le National Geographic !
Le chef, Patrick Grumberg, accueille gloutons en tous genres à bras ouverts, précisant à ce sujet :  « Un barbu c’est gentil comme tout ».

Les employées – car il s’agit uniquement de charmantes demoiselles - aiguillent les clients dans leurs choix et présentent le Bar à Soupes à qui voudrait ravir ses papilles.

 

 

b



Chacun vient se servir au Bar dans un esprit convivial.

 

 

b1

 



Pour le dessert, quoi de mieux que de manger un beignet de chez « Mellinger », fait devant nos yeux ébahis : le Marché Couvert est aussi spectacle !

 

 

 

e1


Quand on y passe du temps et qu’on traine un peu à faire ses emplettes, on peut même accéder aux « coulisses » du marché, à la fermeture après 18 :30.

 

 

g1


 

Ici, le « Soupes à Soup’s» nous ouvre ses portes !

 

 

 

g


Et parfois, si l’on est chanceux, on peut même y croiser quelques visages familiers…

Jean-Luc Petitrenaud, le célèbre journaliste et critique gastronomique, présentateur des « escapades de Jean-Luc Petitrenaud » sur France 5,  venu faire une halte dans la capitale Lorraine, ici en compagnie de Patrick Grumberg  :

 

 h

 

 


 

Ci-dessous, à droite, Jacques Mercier, le célèbre chef de l’orchestre national de Lorraine, un habitué des lieux, aimant diriger la philharmonie des soupes.

 

 


 h1

 

En un mot : allez vite, si ce n’est déjà fait, découvrir le Marché Couvert de Metz et ses jolis trésors.

 

 

Pour information, l'émission de Jean-Luc Petitrenaud sera diffusée sur France 5 le 10 janvier 2010.

 

 

 

Article et crédits photos : Elise Ruiba

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 00:45

Gagnez régulièrement vos invitations et retrouvez les meilleur des spectacles et évènements sur Metz et environs (Thionville, Nancy, Luxembourg).


Retrouvez également notre sélection expositions et manifestations  Ici ...

PLACES A GAGNER  CI DESSOUS : Samedi 19 Décembre 2009

ROCK PARTY III au Galaxie  AVEC LOUIS BERTIGNAC, CALI, BENABAR, OLIVIA RUIZ...

2009-12-rock-party-3.jpg


Mardi

15

Décembre

2009

20h30

Sonates pour piano de Beethoven

 

François-Frédéric Guy

 

 

 

Musique de Chambre

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

 

Normal :

20 €

Réduit :

16 €

Avantage :

15 €

 

Mardi

15

Décembre

2009

19h

Musique du Monde

 

Classes de flûte traversière de K. Roynard, guitare de R.Fargeas et violon de D.Lendormy

 

 

 

Conservation à Rayonnement Régional de Metz Métropole

2, rue du Paradis

57000 METZ

Tél. : 03 87 55 54 56

 

Mardi

15

Décembre

2009-12-07 18h

Slam la Confiance !

 

Bureau de Poste

Quartier Gare

 

Du Mercredi

16 au Lundi 20 décembre 2009

 

 20h (et 16h)

Spectacle de Noël sur le thème : mais qui est  Casse Noisette ?

Six chorégraphes vont tenter de livrer une réponse à ce mystère : « Qui se cache derrière le personnage mythique de cette histoire qui ne cesse d’être revisitée depuis 100 ans? ».

 

 

Danse contemporaine

Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois   Trois C-L  20a, Rue de Strasbourg   L-2560 Luxembourg  T : +352 40 45 69   – mail ici - site ici  

 

12€ tarif plein / 8€ tarif réduit

Jeudi

17 Décembre

2009

18h30

 

COUP DE CŒUR !

Musiques de films

 

Classes de trompette et cornet de B. Della Nave et S.Klein, trombone de P.Lallement, cor naturel de S.Mallard-Lachaux, euphonium et saxhorn de A.Tutin

.

 

Conservation à Rayonnement Régional de Metz Métropole

2, rue du Paradis

57000 METZ

Tél. : 03 87 55 54 56

 

Jeudi

17 Décembre

2009

20h00

COUP DE CŒUR !

Jam Session

 

1ère partie : Big Band du Conservatoire à Rayonnement Régional de Metz Métropole

Avec les étudiants du département Jazz

 

 

Les Trinitaires – Metz

10-12 rue des Trinitaires

Tél : 03 87 20 03 03

 

Entrée libre

Vendredi

18

Décembre

2009

20h30

 

COUP DE CŒUR !

Rose

 

Un Concert Label LN

 

 

Chanson française

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

 

 

Tarif Unique 

33 €

 

Vendredi

18

Décembre

2009

21h

Casse Brique #5

 

Étienne Jaumet, Leonard de Leonard, Lezard, Guests

 

 

Les Trinitaires – Metz

10-12 rue des Trinitaires

Tél : 03 87 20 03 03

 

PT : 8 €

TR : 6 €

Vendredi

18

Décembre

2009

20h30

Concert de Noël

 

Noël de tous temps et de tous Pays

Chorale JUBILATIO et son petit « Cœur »
Direction :  M. DIOMEDE
Piano S. CUIRET
Alto : A. THIBAULT

 

 

Église Saint Martin aux Champs

57000 Metz

 

Vendredi

18 et Samedi 19 Décembre

2009

20h30

 

Dimanche 20

Décembre

2009

15h

 

Zorba

 

M.Theodorakis                                     

Ballet en deux actes, d’après le roman de N.Kazantzakis

Direction musicale : D.Benetti

Chorégraphie : P.Salliot

Ballet et Chœurs de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole

Orchestre national de Lorraine

 

 

Ballet

Opéra-Théâtre de Metz Métropole

4-5 place de la Comédie 57000 Metz

Tél. : 03 87 75 40 50

 

De 6 à 30 €

samedi 19 décembre 2009  

 

15h-18h

Rencontre avec Maxime Bucciarelli :

« Les quartiers de Metz »

L'auteur a rassemblé dans une collection inédite plus de 250 cartes postales et photographies anciennes qui nous enchantent en nous faisant revivre l'esprit villageois de Magny, Queuleu, Vallières et Borny, l'ambiance de faubourg de Plantières, Fort-Moselle et Devant-les-Ponts, ……. c'est surtout une galerie exceptionnelle de portraits qui rend l'ouvrage attachant, voire émouvant...

Rencontre-dédicace

Librairie Hisler-Even

 

Samedi 19

Décembre 2009

à 20h30

 

 

Invit. Pour 2  : Clic ICI

 

 

COUP DE CŒUR !

 

 

 

ROCK PARTY III

LOUIS BERTIGNAC, RICHARD KOLINKA, GUESTS... CALI, BENABAR, OLIVIA RUIZ, GRACE...Ils remettent le couvert !

 

Pour la troisième édition de la "Rock Party", Louis Bertignac et Richard Kolinka vous offriront en compagnie de leurs amis un grand moment musical à partager au Galaxie !

Les artistes qui répondront présents à cette invitation vous interprèteront duos et trios inédits, ballade d'un repertoire à l'autre, en bref une soirée "rock" ENORME à partager avec eux. La liste des invités vous sera dévoilée au fur et à mesure ... Restez vigilants Plus d’infos Ici

Concert Rock

Le Galaxie  Rue de l' Europe   57360  Amnéville  -  Site Web ici - tel : 03 87 70 28 29

 

prix unique :

25 €

Samedi

19

Décembre

2009

20h30

 

COUP DE CŒUR !

 

Groupe Vocal Piccolo

 

Déferlantes, spectacle musical

 

 

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

 

 

 

Samedi

19

Décembre

2009

20h

Le Minou

 

Théâtre d’improvisation

 

Les Trinitaires – Metz

10-12 rue des Trinitaires

Tél : 03 87 20 03 03

3 €

Dimanche

20

Décembre

2009

11h30

17h30 > 19h

 

Tubas de Noël

 

Cette manifestation rassemble plusieurs centaines de tubistes professionnels et amateurs jouant des chants de Noël arrangés pour tous les instruments de la famille du Tuba

 

 

Devant le Conseil Régional

 

Place d’Armes

Entrée libre

Dimanche

20

Décembre

2009

16h

Dimanches en Musique–

Concert de Noël

 

Harmonie Municipale de Metz

 

 

 

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

 

Billets à retirer à l’Arsenal à partir de mardi 15 décembre dès 13h

 

Dimanche 20 décembre 2009

14h – 18h

Rencontre avec Danièle Vogler :

« Cornes d’or »

Lecture de contes dinosauriens.

Pour les lecteurs de 4 à 6 ans.

Rencontre-lecture

Librairie Hisler-Even

 

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 22:34

 

         L’approche des fêtes de fin d’année saura-t-elle faire oublier pour un temps le contexte morose de cette année 2009 ? La pluie de cadeaux et de surprises aura-t-elle cette année encore bien lieu ? Un premier arrivage avait visiblement déjà atterri mardi dernier dans la magnifique salle Poirel, à Nancy.

Inaugurant une série de trois spectacles intitulée Expressions Croisées, le Cirque National de Chine – Troupe de Dalian - présentait une version chinoise du célèbre Casse-Noisette d’Hoffmann. La salle, pleine, semblait curieuse de découvrir cet étrange mélange entre culture asiatique, conte européen et musique romantique du russe Tchaïkovski.

 

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-06.jpg

 

         Lorsque les rideaux s’ouvrent, c’est une scène épurée qui s’offre à notre regard. Au milieu de celle-ci, seule, Marie, rebaptisée ici Masha, est prostrée, toute vêtue de blanc. Les ombres l’entourent. Drosselmeyer, mystérieux parrain vêtu de noir, vient lui offrir un foulard rouge, qui tranche avec les ténèbres dont est fait le décor. L’étoffe s’envole, s’étire, parcourant à une vitesse folle les quatre coins de la pièce. Le tableau suivant voit arriver nombre d’invités chez les parents de Masha. L’ensemble vibre dans une ambiance enneigée, de nombreux éléments en forme de croix fendant l’air, dans des trajectoires étranges. Danse et acrobaties sur roller se mêlent à un sens de l’humour fin et joyeux. Simplement, le décor s’installe, présentant une fable de Noël légère dans laquelle s’invite soudain un défilé de mode. La beauté froide des modèles n’est pas sans rappeler l’hiver glacial qui s’empare petit à petit de la région, distillant quelques paillettes de magie bienvenue.

Avec sobriété et beauté, la troupe installe une vision de la Chine moderne, altruiste et charmeuse, aux multiples talents. La scénographie est visiblement bien pensée, et les costumes brillent par leur épure délicate. Le tout emprunte diverses nuances de gris, ponctué ça et là de noir et de blanc vivaces. La musique du compositeur russe semble taillée pour les numéros présentés, liés les uns aux autres grâce aux talents de magicien de Drosselmeyer. En permanence, une quinzaine de personnes évoluent sur scène ou contemplent activement leurs camarades en action. Lorsqu’une danseuse entreprend l’ascension du sapin qui trône fièrement en fond de scène, c’est une myriade d’étoiles argentées qui s’allument à chacun de ses pas. Avec élégance, l’argent s’immisce dans le noir paysage. Les acrobates se mêlent aux jongleurs, laissant place à des danseurs expérimentés. Avec subtilité, la narration se passe, trouvant un juste équilibre entre les numéros et les moments-clés du scénario réalisé par Oliver Ayache-Vidal, Julie Vilmont et Zhong Yong Qiang.

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-02.jpg

 

Le cirque national de Chine nous présente ainsi une version tout en noir et blanc du rêve, où Casse Noisette, vêtu tel un soldat de l’armée de terre cuite de Xian, vient rayonner par sa présence en rouge et noire. Il se retrouve confronté à des ninjas tout droit sortis semble-t-il de l’univers de Hero de Zhang Yimou ou de Tigre et Dragon de Ang Lee. Les combats sont magnifiquement chorégraphiés, rythmés et à l’esthétique pleinement maîtrisée. Derrière, beaucoup de mouvement de la part du reste de la troupe qui s’active et propose un spectacle vraiment vivant et passionnant. Impossible de s’ennuyer un instant.

Même la mort semble belle avec la troupe de Dalian où tout étincelle, représentation avant l’heure de Noël, la neige en plus. La dernière partie du premier acte se conclut par une escapade dans le royaume des neiges, où Casse-Noisette finira par emmener Masha pour un voyage en Chine. L’harmonie entre les protagonistes, les acrobates, les couleurs et la musique est parfaite. L’ensemble rappel par moment le magnifique Dolls de Kitano. C’est donc sous des applaudissements nourris que nous abandonnons pour une vingtaine de minute la troupe, tandis que la salle se rallume sur des spectateurs aux yeux pétillants de la magie qu’ils viennent de capturer.

 

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-03.jpg

 

         Le deuxième acte tranche du monde de Casse-Noisette par l’intrusion immédiate de la couleur. La Chine veut dépasser le rouge maoïste qu’on lui prête trop souvent. Elle est également faite d’art, de magie et de talents. C’est ce parcours que Casse-Noisette va faire découvrir à Masha, l’invitant par la même occasion à découvrir la culture chinoise. Ainsi, l’image du dragon chinois, que l’on retrouve classiquement lors de la fête de leur nouvelle année, vient côtoyer l’agilité et l’acrobatie de différents artistes, notamment dans un exercice de jonglage avec des bols, le tout sur un unicycle. Impressionnant.

Rencontre ensuite entre équilibre et harmonie avec l’Ethnie Dai et l’une de ses ambassadrices, capable de jongler avec huit ombrelles.

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-08.jpg

 

Suit plus tard une Fête du Printemps à Pékin grandiose et pour le moins originale. Voici Casse-Noisette accompagné de pas moins de quatorze diabolos. Vraisemblablement le numéro le plus impressionnant, d’une précision et d’une beauté à couper le souffle. L’ensemble, polichinelles chinois armés de ficelles, se muent à leur tour en jouets, tous soudainement arrimés à une même personne. Le final haut en couleurs privilégiera plus le talent des danseurs, ceux-ci ne se privant pas de nombreux portés. Le tout est encore ponctué de quelques acrobaties, les trente huit artistes de la troupe revenant petit à petit sur la scène, sous un tonnerre d’applaudissements.

 

         Précis, beau et original, le ballet se finira sous la neige blanche, accueilli par un public partiellement debout, saluant néanmoins comme il se doit le talent et la créativité de ce Casse Noisette Made In China.

 

Ugo Schimizzi

 

plus d'informations sur l'ensemble Poirel et sa programmation :

http://www.poirel.nancy.fr/

 


 

CNChine-08-12-2009-Poirel-01.jpg













 CNChine-04.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-05.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-07.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CNChine-08-12-2009-Poirel-09.jpg

 

 

 

Crédits photos : Juliette Delvienne

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 20:47

yann tiersen (6)

Après une tournée sold out à l’étranger en début d’année : Etats-Unis, Canada, Angleterre, Chine, Espagne, Yann Tiersen revient en France pour quelques dates exceptionnelles, et plus précisément à "L'autre canal" de Nancy.

Affichant un ton résolument plus rock, il présenta, entre autres, des titres de son prochain album Dust Lane (sortie prévue courant 2010) entouré d’anciens compagnons : "Stéphane Bouvier" à la basse, "Christine Ott" aux ondes Martenot mais aussi de deux nouvelles collaborations : "Dave Collingwood" à la batterie et Robin Allender à la guitare.

La première partie quant à elle fût assurée par Christine OTT.


Crédit photos: Guillaume Galbourdin, en partenariat avec www.monptidoi.com

 

christine ott

 

yann tiersen (1)

 

yann tiersen (4)


yann tiersen (5)
yann tiersen (3)
yann tiersen (7)
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 13:32

Gagnez régulièrement vos invitations et retrouvez les meilleur des spectacles et évènements sur Metz et environs (Thionville, Nancy, Luxembourg).


Retrouvez également notre sélection expositions et manifestations  Ici ...

PLACES A GAGNER  CI DESSOUS : Samedi 19 Décembre 2009

ROCK PARTY III au Galaxie  AVEC LOUIS BERTIGNAC, CALI, BENABAR, OLIVIA RUIZ...





Bons Plans, invitations et places gratuites sur Metz – Nancy – Thionville - Luxembourg

Jour Horaire

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

Mercredi 9

& Jeudi 10

Décembre

2009

20h

Maman et moi et les hommes

 

Création

Texte : A.Lygre (traduction Terje Sinding)

Mise en scène : N.Coste

Théâtre

 Espace Bernard-Marie Koltès

(theatre du Saulcy)

île du Saulcy

Metz

 

téléphone :

03 87 31 57 77     

 

 

jeudi 10 decembre 2009

 

20h30

staff benda bilili (cg) + invités

 

 

originaire de kinshasa (république démocratique du congo), staff benda bilili convoque dans une même euphorie la douceur lascive des cadences afro-cubaines, le chaloupement du reggae et les trémoussements irrésistibles du soukous. cette inénarrable troupe de musiciens ravagés par la poliomyélite déborde malgré tout d’une incroyable énergie communicative, irradiant chaque recoin de ses chansons d’un optimisme à toute épreuve et d’une joie inaltérable

concert world

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici   Plus d'infos site Web ici

 

tarif abonné en prévente : 12€

plein tarif en prévente ou tarif abonné soir du spectacle : 15€

plein tarif soir du spectacle : 18€

vendredi 11 décembre 2009

 

21h00

slum village (us)

 

 

groupe originel de j dilla, l’un des cerveaux les plus inspirés du hip hop américain, slum village fait aujourd’hui figure de légende. aussi bien attaché aux racines du genre qu’ouvert aux expérimentations les plus singulières, le groupe de detroit pourrait bien être une des incarnations underground de ce que le hip hop représente de plus créatifs. peace and having fun !

 

concert hip hop

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici   Plus d'infos site Web ici

 

tarif abonné en prévente : 16€

plein tarif en prévente ou tarif abonné soir du spectacle : 19€

plein tarif soir du spectacle : 22€

Samedi

12 Décembre

2009

20h30

Sahra Chet Noeuss + Basic Weed

 

Sahra Chet Noeuss…personnage ou réminiscence naïvement étranges à la frontière d’une surexposition et d’une tâche d’encre.

 

Basic Weed : « Tout ce bordel a commencé il y a très longtemps, dans un lieu trop loin d’ici…de la mer ! sur une île-cerveau isolée, parmi les villes » Aline Sauvage

Chanson française, rock

Screamo, Shoegaze, Punk

 

MCL METZ – Le Relais

36 rue St Marcel

57000 METZ

03 87 32 53 24

 

7€ ou 5€

 

Samedi

12

Décembre

2009

20h30

Musique pour le Temps de Noël

 

Œuvres de Bach

Le Concert Lorrain

Direction artistique : Stephan Schultz

 

 

 

Baroque

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

 

Normal :

26 €

Réduit :

23 €

Paradis :

17 €

Avantage :

21 €

samedi 12 decembre 2009

 

23h00

fichtre #6

 

soirée electro

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici   Plus d'infos site Web ici

 

tarif abonné en prévente : 6€

plein tarif en prévente ou tarif abonné soir du spectacle : 9€

plein tarif soir du spectacle : 12€

Dimanche

13

Décembre

2009

16h

Concert commenté

 

Direction : J.Mercier

Orchestre national de Lorraine

Œuvres de N.Rimski-Koesakov, M.Ivanovitch Glinka, L.Boccherini, E.Chabrier,G.Bizet

 

 

 

 

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

 

Normal :

27 € / 21 €

Réduit :

25 € / 19 €

Paradis :

17 €

Avantage :

22 €

 

A VENIR

 

Samedi 19

Décembre 2009

à 20h30

 

 

Invit. Pour 2  : Clic ICI

 

 

 

ROCK PARTY III

LOUIS BERTIGNAC, RICHARD KOLINKA, GUESTS... CALI, BENABAR, OLIVIA RUIZ, GRACE...Ils remettent le couvert !

 

Pour la troisième édition de la "Rock Party", Louis Bertignac et Richard Kolinka vous offriront en compagnie de leurs amis un grand moment musical à partager au Galaxie !

Les artistes qui répondront présents à cette invitation vous interprèteront duos et trios inédits, ballade d'un repertoire à l'autre, en bref une soirée "rock" ENORME à partager avec eux. La liste des invités vous sera dévoilée au fur et à mesure ... Restez vigilants Plus d’infos Ici

Concert Rock

Le Galaxie  Rue de l' Europe   57360  Amnéville  -  Site Web ici - tel : 03 87 70 28 29

 

prix unique :

25 €

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 18:28

Le cinéma a parfois pour but de nous faire rêver, de nous transporter hors de notre quotidien, bien que l’histoire puisse y figurer. Le cinéma est là pour nous faire décoller, nous faire sentir léger, quelle que soit la gravité du film. Plus tard, peut-être, la réflexion prendra le dessus, et nous sortirons grandis de l’expérience. Mais avant cela, il y a la confrontation avec la pellicule, avec le vivant sur l’écran...

 

 

 

         « Si può fare » est un film hilarant sur un thème qui l’est beaucoup moins : la question des malades mentaux et des asiles.

 

         Nello est un responsable syndical débarqué pour ses méthodes non conformes aux idées de sa fédération. Il se retrouve, au milieu des années 1980, à la tête d’une coopérative de malades mentaux, à Milan. Ceux-ci, fraîchement sortis des asiles par la loi Basaglia, se voient affublés de tâches bénignes, leur offrant un semblant d’occupation.

Nello, ignorant tout de l’ensemble des maladies que peut regrouper son petit personnel, les traite comme des ouvriers normaux, avant de se rendre rapidement compte que rien ne sera facile.

Entouré de médecins gavant les malades de calmants et médicaments en tous genres, Nello comprend petit à petit le cadeau empoisonné que lui ont fait ses dirigeants. Mais, loin de se décourager, il découvre presque par miracle le génie et les capacités de ses associés.

 


         Le film traite ce sujet droit dans les yeux, avec la chaleur que chacun devrait mettre en présence d’une personne déficiente mentalement. Solidement documenté, il distille quelques informations sur différentes maladies – schizophrénie, autisme, dépression, paranoïa – sans jamais devenir ennuyeux ou simplement théorique. Petit à petit, on comprend bien que chacun, selon ses aptitudes et ses difficultés, est capable d’apporter sa pierre à l’édifice.

Nello arrive à prouver petit à petit que chacun de ses patients, bien que ne possédant pas toutes ses facultés mentales, peut avoir sa place dans la société grâce au travail, et la coopérative devient une entreprise de pose de parquet. Les débuts sont catastrophiques. Mais, une nouvelle fois grâce à un coup du sort, et le besoin inaltérable de symétrie pour deux malades du groupe atteints de schizophrénie, ils parviennent à transformer une erreur monumentale en lancement de leur succès.

Puis l’entreprise grandit, Nello oublie même parfois sa femme à force de succès de ses associés, et elle ne manque pas de le lui rappeler. Mais l’intrigue se situe bien dans cette corporation de malades mentaux, qui petit à petit, va s’affranchir des médecins, achetant leur propre usine, avec leurs chambres personnelles et un unique docteur pour les superviser. De nombreuses questions intelligentes et indispensables comme celle de la sexualité sont amenées avec élégance et humour dans le film. Une idée utopique germe alors face au succès du petit groupe : faire sortir tous les aliénés de leur retraite et les réintégrer à la société par le travail. Mais tout ne sera pas aussi facile pour Nello, et certaines de ses solutions seront parfois très critiquées.

 


         Le film est fascinant, tant pour la trace qu’il laisse à l’esprit grâce à un humour génial que pour sa facilité à parler d’un sujet tabou. Une multitude de questions sont ainsi présentées avec un parti pris certain : considérer les malades comme des êtres humains à part entière, et les aider à intégrer une société qui les a parqués dans des lieux d’oubli. La notion d’égalité est souvent mise en avant, avec les contraintes et difficultés que cela peut apporter.

 

         Le cinéma est capable d’immenses choses, de sentiments formidables, et de raconter des histoires que l’on pourrait difficilement se mettre sous les yeux en d’autres occasions. Mais là où le cinéma excelle, c’est véritablement quand il a la chance de sublimer le quotidien, le vrai. La beauté de la chose prend son sens lorsque s’inscrit à l’écran une simple phrase : cette histoire est tirée de faits réels. Car, oui, il y a bien des utopistes, des médecins, des psychologues, des personnes révoltés par le sort de frères, de cousins, d’amis, et des malades eux-mêmes qui refusèrent cette situation.  

 

         ‘’ La première expérience associative de malades a été la Nuova Cooperativa (voire fiche IRED spécifique). Dès la moitié des années 1970 ,un groupe de malades, qui avec son travail "ergothérapeutique", produisait une grande partie des fonctions matérielles des pitaux (main d’oeuvre dans les cuisines, à la blanchisserie, de jardinage, nettoyage des pavillons,..), avait organisé une grève et préparé une plateforme de revendications: une paye régulière, un contrat de travail, les droits civils, la possibilité de choisir où vivre, même en dehors du contrôle de l’appareil médical. Les "malades de l’ergothérapie", avec l’appui d’un groupe de travailleurs médicaux et avec le soutien de l’Administration de gauche, organisent une coopérative qu’ils appellent "Nuova" (Nouvelle) pour signifier la nécessité d’innover, par rapport aux expériences coopératives traditionnelles, les règles économiques d’une entreprise, et de les utiliser en fonction de l’autonomie personnelle, d’une productivité de groupe et pour se donner une représentation d’eux-mêmes dans le contexte social qui les avait refusés.

Aujourd’hui la Coopérative associe 180 membres dont plus de la moitié sont des usagers des services psychiatriques territoriaux auxquels s’est ajouté un groupe provenant d’expériences de grande marginalité.’’

(source : http://base.d-p-h.info)

 

 

            « Si può fare » a été récompensé hier par l’Amilcar du public et l’Amilcar des exploitants dans le cadre de la 32ème édition du festival du film italien de Villerupt.

Alors, simplement, un immense bravo pour ce film tout autant que pour les malades du monde entier et toutes les personnes qui ont le courage et la volonté de les aider à vivre normalement !

 

 

Ugo Schimizzi

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 18:07
Et voici les photos des différents groupes présent au Festival le Jardin d'hiver du Michel, à l'autre canal à Nancy, le 29 novembre 2009.
Pour lire l'article en lien avec ces photos, c'est ICI.

Roberdam :
















Beat Assailant :


























Babylon Circus :































Higher Level Sound :






Crédits Photos : Juliette Delvienne



Partager cet article
Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 17:42

Spécialiste des programmations de qualité et de la réalisation efficace, l’Autre Canal est pour la deuxième année la terre d’accueil hivernale du Jardin du Michel.

Son créateur, tôt dans la soirée, arpente déjà les abords de la petite et de la grande scène où vont s’alterner jusqu’au milieu de la nuit de très bons concerts.

 

Dès 20h30, le coup d’envoi est lancé par Roberdam, régional de l’étape. Créateur des Ravid’Vous’Voir et des festifs Garçons-Trottoirs, Damien Robert revient ici en « solo », accompagné par un trio de musiciens.

Bien loin de ces précédents groupes, l’unique point commun pourrait être le côté chanson française. L’ensemble des textes sont tournés vers les sentiments, amour en tête, dans un parfum tantôt léger, tantôt mélancolique. Il s’accompagne à la guitare, entouré d’un clarinettiste et d’un contrebassiste, appuyé par un batteur.

 

 

L’ensemble est de bonne facture bien que franchement peu révolutionnaire. La composition des morceaux n’est pas non plus des plus folichonne, voyant souvent revenir un refrain fait de quelques mots, répétés et re-répétés parfois à outrance. Le public semble apprécier l’ambiance distillée par le trentenaire, plus posé et réfléchi que lors de ses vertes années musicales hautement plus agitées.

Le concert finit avec un peu de retard et nous sommes surpris de constater que le concert suivant, dans la petite salle, a déjà bien commencé. Difficile de rentrer dans l’enceinte bondée, encore plus d’en ramener des clichés potables. L’ambiance est tout autre ici, en compagnie de Higher Level sound. Les beats sont au rendez-vous et nos voisins d’outre-Rhin s’acquittent de leur mission avec sérieux. Le son se balance de la musique de dancehall au reggae, les platines oscillant vers un électro débridé.

 

 

Retour peu de temps après dans la grande salle pour assister au show de the Beat Assailant. Le groupe, composé d’une dizaine de musiciens aux multiples talents fait l’effet d’une bombe au public compact. Amenant avec eux un univers aussi immense qu’indéfinissable, vibrant entre un rap énergique et un hip-hop fou, le groupe fait sensation. Visuellement impressionnant et d’une esthétique proche de la chorégraphie, l’ensemble est agréable à vivre tant pour les yeux que pour les oreilles.

Le flow continu et rythmé du chanteur principal est souvent relayé par une chanteuse et un second chanteur, tous trois accompagnés par des cuivres percutants. Le groupe enchaîne plusieurs chansons de leur avant dernier album, Imperial Pressure sorti l’année dernière, avec notamment le très bon Crash The Party et le très funky Payback.

 

 

La présence d’un batteur plutôt que d’une boîte à rythme ou de samples amène beaucoup de présence dans le son comme sur scène et l’ensemble, hétéroclite, est vraiment savoureux.

Le groupe s’éclipse dans une atmosphère sulfureuse, la salle étant bondée. Impossible pour nous de rejoindre la petite salle pour Mad Professor et Earl16. Bien dommage au vu du parcours des deux hommes. D’autant que Lee Scratch Perry, avec qui Mad Professor a travaillé par le passé avait fait sensation l’année dernière.

 

Qu’à cela ne tienne, peu après minuit arrive en force Babylon Circus. Après 5 ans d’absence, le groupe lyonnais a sorti son nouvel opus en mars dernier, intitulé La Belle Etoile. Passé une courte intro, le groupe entame d’entrée de jeu avec un titre de ce dernier album, Perdu. Le ton est donné. Et il est des plus festifs. C’est la fête à l’Autre Canal, et toute la troupe des Babylon Circus fait monter la pression en un tour de main.

Babylon Circus ressemble à un croisement entre Nomades et Skaetera et The Washington Dead Cats, un morceau de piment en plus, et un petit zeste des Balkans bien caché dans les cuivres.
Mais, il faut bien avouer que le groupe a un son inimitable et leur style bien à eux. La seule injonction est de les écouter pour mieux les découvrir.

Le chanteur, charismatique et surexcité, saute, cabriole et chante sans s’interrompre, impulsant une cadence effrénée à ses compères comme au public.

La salle reprend en chœur chaque refrain, comme sur De la Musique et du Bruit, de leur précédent album, Dances Of Resistance.

 

 

 

La salle saute et saute encore, en rythme, inépuisable, des premiers rangs jusqu’au fond, et ce n’est pas les titres J’aurais bien voulu ou l’excellent Sista qui calmeront les esprits. Vient alors le temps d’enchaîner avec leur plus grand succès, Caravane, chanté à tue-tête par tout le groupe, suivi au mot près par chacun des spectateurs, en parfaite harmonie avec le groupe. Encore une fois, les lumières sont simplement énormes et contribuent à une ambiance de folie. Ce qui ne prive personne d’éclater de rire, sur le très bien écrit Le Fils caché du Pape. Le groupe nargue le public, leur souhaite bien tôt au revoir, prétextant un concert important le lendemain à Paris. S’ensuivent évidemment une bronca monstrueuse et des huées assourdissantes. Babylon Circus disparaît pour mieux revenir, le temps de trois nouvelles chansons.

Mettant de côté leur fausse arrogance, le groupe avoue enfin son vrai bonheur d’être ici, et la joie de partager leurs mélodies avec le public lorrain.

Un nouveau détour des plus rapides par les coulisses et les revoici une fois de plus, le chanteur s’excusant au passage, ne sachant pas s’il est de bon ton de dépasser l’heure de fermeture du festival.

Au final, Babylon Circus n'a pas boudé son plaisir et a offert à tous les habitués comme les nouveaux venus du Jardin d'Hiver du Michel près de 2h d'un concert animé et vivant, assumant pleinement leur rôle de tête d'affiche.
Encore un bon point pour une salle et un festival aux très bon choix musicaux ! Bravo !

A très bientôt pour la version d’été, tout aussi agréable au niveau musical mais plus appréciée pour ses températures !

 

Ugo Schimizzi

 

crédits photos : Juliette Delvienne

 

plus de photos ICI

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici