15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 21:56

Gagnez régulièrement vos invitations et retrouvez les meilleur des spectacles et events sur Metz et environs (Thionville, Nancy, Luxembourg).


Retrouvez également notre sélection expositions et manifestations   Ici ...

A GAGNER :

2009-09-ZicAMetz.jpg 


Bons Plans, invitations et places gratuites sur Metz – Nancy – Thionville - Luxembourg

Jour Horaire

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

Jeudi

17

Septembre

2009

18h

Club Lecture

 

Lecture-débat

Entrée libre sur inscription

 

lecture

Médiathèque Jean Macé  Borny

2 bd Provence

57070 Metz

03 87 68 25 35

Fax : 03 87 76 21 81

Entrée libre sur inscription

Jeudi

17

Septembre

2009

19h

Projection Berlin 10/90

 

Film de Robert Kramer

Musique : Barre Phillips

Proposé par l’association Fragment

Projection dans le cadre de la soirée d’ouverture de CinéMetz, le collectif pour un cinéma différent de Metz

 

Projection film

Théâtre du Saulcy

Ile du Saulcy – Metz

03 87 31 57 77

03 87 31 56 13

 

 

 

Jeudi

17 Septembre

2009

19h

Barre Phillips, Urs Leimgruber, Jacques Demierre

 

Urs Leimgruber, saxophone

Jacques Demierre, piano

Barre Phillips, contrebasse

Avec le soutien de la Fondation pour la Culture Pro Helvetia

Proposé par l’association Fragment

Projection dans le cadre de la soirée d’ouverture de CinéMetz, le collectif pour un cinéma différent de Metz

 

Concert

Théâtre du Saulcy

Ile du Saulcy – Metz

03 87 31 57 77

03 87 31 56 13

 

 

Vendredi 18 septembre 2009

 

21h30

Marilù

 

À l’occasion du lancement de son premier album, retrouvez Marilù que vous aurez découverte lors de la soirée « Fête de la musique » au Purple Lounge.

Concert

Purple Lounge  Casino 2000 Rue Th. Flammang L - 5618 Mondorf-les-Bains - Luxembourg  Réservé aux personnes majeures  tél.:  (+352... site Web ici  

 

 

Gratuit – réservé aux personnes majeures

vendredi 18 septembre 2009

 

21h00

[re]garde-fous

 

travaillant sur la mise en forme de nouveaux échanges entre la vidéo, le jazz, l’électronique et le spectacle vivant, sayag jazz machine propose [re]garde-fous, une adaptation scénique et multimédia de l’album atypique de bézian, les garde-fous. drame psychologique raffiné, ce thriller torturé est servi par un graphisme ciselé et une musique intuitive interprétée en live.

le montage, les effets, le traitement des dessins, et leurs projections en multi-écrans indépendants, offrent des perspectives jusqu’alors inexplorées en bd.

Une expérience bd inédite !

 

Ciné/bd/concert

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici   Plus d'infos site Web ici

 

tarif abonné en prévente : 3€

plein tarif en prévente ou tarif abonné soir du spectacle : 6€

plein tarif soir du spectacle : 9€

Du

Vendredi

18 au

Dimanche

20 Septembre

2009

 

Invit. Pour 2  : Clic ICI

 

ZIKAMETZ #6

 

6ème édition du Festival de musique organisé par Zikamine

 

 

(5 € MDE -Coco Jeudi)

 

 

Festival

 

 

Les Trinitaires  10-12 rue des Trinitaires  Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici -  Tél. : 03 87 20 03 03 

 

 

vendredi +samedi

10/12 €

 

Pass 3 jous  +Frais de -oc            20 €

 

Dimanche  gratuit

Du

Vendredi 18 au

Dimanche

20

Septembre

2009

Je t’aime…Ich auch nicht

 

Week-end de 8 concerts gratuits pour une confrontation musicale France / Allemagne

Entrée libre

 

Concerts et tables rondes

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

Entrée libre

Billets à retirer à l’accueil de l’Arsenal

Samedi 19 septembre 2009

 

10h30

Show case des Cabots Fiancés en version duo à Créanto

Comptines trashico romantiques

Créanto, médiathèque de Créhange

gratuit

Samedi

19 Septembre

2009

10h30

Des Histoires plein les doigts : traces, empreintes

 

Atelier contes et arts plastiques animé par Nathalie Zolkos

Enfants de 2 à 4 ans

Atelier pour enfants

Médiathèque du Pontiffroy

1 Pl Bibliothèque

57000 Metz

03 87 55 53 33

Fax : 03 87 30 42 88

 

 

Entrée libre sur inscription

 

 
Samedi 19 &

Dimanche 20

Septembre

2009

Journées européennes du patrimoine : un patrimoine accessible à tous

 

Ouverture et visite d’édifices patrimoniaux

 

Visites

Ville de Metz

Entrée libre

samedi 19 septembre 2009

 

21h00

fredo viola (us) + revolver (fr) + lauter & vanoli (fr)

 

fasciné par la voix et ses multiples combinaisons, fredo viola dessine un univers musical singulier qui s’accoquine autant avec la pop, le folk que la musique classique. un héritage musical que notre songwriter américain partage avec revolver, trio atypique qui se démarque par une maîtrise sans failles des harmonies vocales et des mélodies bien troussées. quand le dessinateur vincent vanoli (l’association) rencontre le musicien folk lauter, on assiste à une performance musique/dessin inédite et haute en couleurs.

concert folk rock

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici   Plus d'infos site Web ici

 

tarif abonné en prévente : 10€

 

plein tarif en prévente ou tarif abonné soir du spectacle : 13€

plein tarif soir du spectacle : 16€

Samedi 19 &

Dimanche 20

Septembre

2009

9H>12H

14>17H

Stage de calligraphie

contemporaine

 

 

Maison de la Culture & des Loisirs de Metz

46, rue Saint Marcel

57000 Metz

03 87 32 53 24

 

Dimanche

20 Septembre

2009

14H, 15H30 17H

 

Placebo Treatment

 

Conception & Performance : F. Ruckert, G. Barkpzci et D. RA’i

Cie Felix Ruckert

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine

 

Installés dans la cour du Frac, les artistes « thérapeutes » invitent trois personnes du public à prendre part à leur performance. Ils recevront un traitement fictif, mais non dépourvu d’effet…..

Performance installation

FRAC

49 Nord

6 Est

1 bis rue des Trinitaires

57000 Metz

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 19:54

 

 

La « fête de l'huma » a été cette année encore ce grand lieu de rassemblement, de fête et de réflexion proposé par le partie communiste français dans un paysage politique des plus mornes. A l'heure des nouvelles conquêtes et des alliances les plus imprévisibles, le journal de l'Humanité continue dans cette formule si riche en enseignements et en expériences.






Dès le vendredi 11 septembre, les habituels stands des différentes régions de France prenaient place sur l'immense terrain de la Courneuve, en bordure de l'aéroport du Bourget. Un village représentant un maximum de pays du monde s'installait tranquillement à leurs côtés, défendant leurs idées et exposant leurs problèmes, autour de spécialités culinaires régionales. Sous le soleil de cette fin d'été s'annonçait une nouvelle fois une fête de l'humanité aguerrie et toujours aussi vivante.

Là, les idéalistes côtoient les pessimistes, des factions s'affrontent quant à la privatisation de la poste, alors que tous se rassemblent autour d'une bière bienvenue. De nombreuses tables rondes, débats et échanges défilent tout au long du week-end, que ce soit à l'initiative de l'organisation ou directement des représentants départementaux fiers de montrer la vitalité de leurs communes.

Au salon du livre, de nombreux auteurs rient du capitalisme qui va bon train, n'oubliant pas de distiller de graves vérités au milieu d'un dessin ou d'une signature. Charb, pilier de Charlie Hebdo, a fait le déplacement, alors qu'en face, Siné, en compagnie de Lindingre vient fêter les 1 an du canard éponyme. Siné Hebdo a en effet fini sa première boucle, diffusant en ces douze mois plus de deux millions et demi d'exemplaires de son hebdomadaire.

Il existe encore bel et bien une France qui résiste et qui veut voir l'avenir différemment. Mais au delà des pétitions, des discussions parfois houleuses et des scandales autour de la présence de certains ministres, il ne faut pas oublier que dirigeants, partisans ou simples spectateurs, tout le monde est là avant tout pour faire la fête.

Et la fête de l'huma, c'est aussi une affiche où se bousculent une pléthore d'artistes heureux de retrouver un public de tous âges et de toutes origines.

 





Le vendredi commence ainsi sur la grande scène en compagnie de Cocoon, qui, semble légèrement impressioné. Ils offrent néanmoins un set drôle malgré les quelques erreurs et oublis. Rien ne les décontenance véritablement dirait-on, et le groupe assure une nouvelle fois un concert agréable du haut de leur jeune expérience.

C'est le vieux routard Keziah Jones qui s'y colle ensuite après une petite demi-heure d'attente. Aussitôt, il enflamme le parterre de fans venu l'accueillir, fêtant avec lui la sortie récente de son nouvel album et ravissant le public resté pour découvrir l'artiste. Ne comptant pas ses sourires, Keziah Jones se fait plaisir et nous fait plaisir, distillant sa musique funk dans un élan d'énergie et de joie communicatif, très bien servi par des musiciens de qualité.

Mais la star du soir est véritablement Manu Chao, venu en compagnie de sa Radio Bemba, adulé par plus de 75000 personnes, au plus fort de la nuit rouge. Dès les premières notes, le groupe, transcendé par une ambiance démente cabriole et s'envole, repoussant les frontières de la fatigue et du désespoir. Ce soir, tout le monde doit faire la fête. Personne ne s'en prive, et c'est sur cette apothéose musicale que Manu Chao fera venir sur scène un délégué du peuple Sahraouis venu parler de sa cause. Emotion et attention avant que ne se finisse en chanson cette revendication d'importance.






Le samedi, plus éclectique, est pris d'assaut dès le début d'après midi par un
public nombreux. C'est en effet à Maxime le Forestier que l'on doit cette affluence spectaculaire pour une heure aussi journalière et le bougre s'en tire bien, enchaînant les titres phares et les réussites musicales.

Changement de décor et arrivée des Wampas, complètement déchaînés, emmené par un Didier Wampas survitaminé, courant, hurlant, sautant à tout va. Un concert dans le plus pur style des Wampas, tout en improbabilité, humour et orage de décibels, fini en osmose par l'invitation faite au public féminin de monter sur scène.

La soirée n'a fait qu'accroître l'affluence hallucinante face à la grande scène et The Kooks n'a pas grand chose à faire pour réveiller les ardeurs des fans, très nombreux. La prestation du groupe ne fut pas des plus spectaculaires, jouant un rock adolescent anglo-saxon basique et sans grande saveur, mais qui ravît visiblement bien les fans, jeunes pour la plupart. Qu'importe, l'heure est à la fête, et chacun s'échauffe pour LE groupe de la soirée.

C'est en effet peu avant 22h que résonne l'intro magique d'un groupe mythique que plus de 80 000 personnes attend. Et lorsque DEEP PURPLE entre enfin sur le ring, la foule vrombit et exulte, au bord du supplice. Les papys, fiers survivants de Woodstock sont bien là face à eux, et vraiment en plein forme. Arrive ensuite 1h30 de concert sans répis, dans un déluge de lumières chamarées et enivrantes, dans cette atmosphère qui va si bien à la fête de l'huma. Mélange de joie brut, d'oisiveté passive et de chaleur communicative, Deep Purple est la fête de l'huma. Rassemblant les générations, les goûts et les couleurs, la foule attend et entonne en choeur « alouette gentille alouette » ou encore quelques paroles de la marseillaise joué par Don Airey heureux de s'amuser un peu.







Mais place au riff fatale. Toute la fête de l'huma explose, hurle, se lève et acclame. Smoke On The Water. LEUR succès, les souvenirs de chacun fusent en cet instant magique. Pendant près de 6minutes, la communion est entière entre chaque personne et chaque membre du groupe, chacun à sa place, la tête dans les étoiles. Le grand plongeon de la musique, passion qui sait déchaîner les foules, faire vibrer et unir à la fois, cette langue que chacun comprend et aime partager.

Un concert d'exception donc pour une fête une nouvelle fois réussie, bien maîtrisée, diversifiée et efficace, sachant allier le goût du rire avec l'importance des réflexions et des discussions.

 

 

 




Bien heureusement, quelques mésaventures liées aux conditions d'hergement ne terniront pas toutes les choses positives que nous avons pu vivre lors de cette fête de l'Huma et, liberté oblige, nous souhaitons bien pouvoir la retrouver dès l'année prochaine, avec toujours dans la tête, l'idée d'agir et de se battre...

 

 

 

Article : Ugo Schimizzi

 

Plus de photos à venir dans les galeries consacrées à la fête de l'Huma très prochainement sur www.melting-actu.com !

 

Crédits Photos : Juliette Delvienne & Ugo Schimizzi

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 11:06


Après un concert sold-out en octobre dernier, le groupe anglais Porcupine Tree revient à la Rockhal le 30 novembre prochain.  Il y présentera « The incident », son tout nouvel album dont la sortie est prévue pour le 21 septembre.

Groupe centré autour de la personnalité de Steven Wilson, Porcupine Tree fait partie de ces groupes dont chaque album pose une pierre de plus à l’édifice musical de son créateur.  « The incident », dixième album studio qui sortira le 21 septembre prochain, risque bien, une nouvelle fois, de surprendre et d’éblouir de sa classe la scène rock mondiale.

Considéré comme le chaînon manquant entre Pink Floyd et King Crimson, Porcupine Tree a néanmoins réussi à se différencier grâce à une technicité musicale et rythmique hors du commun, faisant de ces albums de véritables œuvres d’art.

« The incident » sorti le 11 septembre 2009 sur le label Roadrunner Records, produit par Wilson lui-même, est un double avec notamment la plage titulaire de 55 minutes sur le premier CD et quatre autres morceaux sur le second.

L’année dernière, nombreux sont ceux qui n’ont pas réussi à se procurer de places pour le concert que le groupe avait donné à la Rockhal.  Assurez-vous donc rapidement du précieux sésame cette année !


Site officiel :    www.porcupinetree.com


Porcupine Tree (Progressive/Rock –UK)
Lundi 30 novembre 2009
Rockhal // Main Hall
Ouverture des portes à 19h00


Plus d'infos sur: www.rockhal.lu

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 11:06
 



Du 5 au 6 septembre 2009 se tenait la toute première édition de "L'EROTIK'ART - Salon de l'érotisme et de l'art corporel" au parc des expositions de Nancy.

 

Sur place, en plus d'une programmation plutôt accrocheuse (show sexy, concert live, concours de tatouage…) pas moins de dix-huit tatoueurs/perceurs étaient présents, en plus de boutiques de charmes, et d'exposants en tous genres (peinture, dessin, sculpture, photo, écrivain…)

 

Le manque d'affluence de cette année a  joué en défaveur de ce salon qui avait pourtant tout pour plaire. Espérons simplement que le public sera plus nombreux lors de la prochaine édition…

 

 

 



 

 

Crédits photos: Frédéric Macieri

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 15:50

Gagnez régulièrement vos invitations et retrouvez les meilleur des spectacles et events sur Metz et environs (Thionville, Nancy, Luxembourg).


Retrouvez également notre sélection expositions et manifestations   Ici ...


A GAGNER :

 

Bons Plans, invitations et places gratuites sur Metz – Nancy – Thionville - Luxembourg

Jour Horaire

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

tous les mercredis

 

21h30

 

Blind Test ou Quizz

 

Kdos. à gagner

Jeux

Le Bazaar St marie  B.S.M.   2 Bis rue  St marie 57140 Metz  03 87 21 05 93

 

Entrée libre

Vendredi 11 septembre 2009

20H

Emilie Gallier

« Résidence »

 

Emilie Gallier sera en résidence du 01.08 au 11.09 dans le cadre des Pépinières européennes pour jeunes artistes. Elle s’intéresse au contexte humain du quartier de la gare : observer le vrai, pour composer une œuvre chorégraphique qui en portera le poids.

 

Danse

Centre de Création Chorégraphique Luxembourgeois   Trois C-L  20a, Rue de Strasbourg   L-2560 Luxembourg  T :  +352...   – mail ici - site ici  

 

Entrée libre

Samedi

12 Septembre

2009

19h & 20h30

Cisfinitum

 

Conception & interprétation :

S. Ricci, F. Almakiewicz

Conception : B. de Tarlé

Cie Mi-octobre

 

Spectacle

FRAC

49 Nord

6 Est

1 bis rue des Trinitaires

57000 Metz

4€ tarif plein

3€ tarif préférentiel

Samedi 12 septembre 2009

 

20 h

Concert des Cabots Fiancés à Boucheporn

Concert chanson française

Boucheporn, 20h

5€

 

Dimanche

13 Septembre

2009

20h30

Dans les Jardins de l’Alhambra

 

Chants judéo-espagnols par la cantatrice Amaya Dominguez et son ensemble.

Concert

Tout public

Arsenal

3, Avenue Ney

57000 METZ - FRANCE

Téléphone : 03 87 39 92 00

Entrée libre

Tout public

Du

Vendredi

18 au

Dimanche

20 Septembre

2009

 

Invit. Pour 2  : Clic ICI

 

ZIKAMETZ #6

 

6ème édition du Festival de musique organisé par Zikamine

 

 

(5 € MDE -Coco Jeudi)

 

 

Festival

 

 

Les Trinitaires  10-12 rue des Trinitaires  Metz 57000 - eMail ici - Site Web ici -  Tél. : 03 87 20 03 03 

 

 

vendredi +samedi

10/12 €

 

Pass 3 jous  +Frais de -oc            20 €

 

Dimanche  gratuit

vendredi 18 septembre 2009

 

21h00

[re]garde-fous

 

travaillant sur la mise en forme de nouveaux échanges entre la vidéo, le jazz, l’électronique et le spectacle vivant, sayag jazz machine propose [re]garde-fous, une adaptation scénique et multimédia de l’album atypique de bézian, les garde-fous. drame psychologique raffiné, ce thriller torturé est servi par un graphisme ciselé et une musique intuitive interprétée en live.

le montage, les effets, le traitement des dessins, et leurs projections en multi-écrans indépendants, offrent des perspectives jusqu’alors inexplorées en bd.

Une expérience bd inédite !

 

Ciné/bd/concert

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici   Plus d'infos site Web ici

 

tarif abonné en prévente : 3€

plein tarif en prévente ou tarif abonné soir du spectacle : 6€

plein tarif soir du spectacle : 9€

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 00:34



Nouvel album et nouvelle tournée pour le groupe Anglais Archive.  « Controlling crowds » à peine sorti, ils se préparent à envahir l’Europe… Quoi de plus logique donc qu'un petit détour par le Luxembourg et plus précisément la Rockhal d'Esch sur Alzette le 20 septembre 2009…?

Plus d'infos et de dates:
http://www.myspace.com/archiveuk
http://www.rockhal.lu/


Partager cet article
Repost0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 00:11




Dans le cadre du "Luxembourg Festival 2009" se déroulant du 28-09-2009 au 25-11-2009, la chanteuse/pianiste jazz Diana Krall se produira à la Philharmonie de Luxembourg pour la soirée d'ouverture et nous interprètera entre autres son tout dernier album "Quiet Nights"…

 


Tickets: 35 / 50 / 60 € (tarif jeunes <27 ans: 21 / 30 / 36 €)


Diana Krall sera également en concert  :

 

27 sept. 2009   = Brussels

30 sept. 2009   = Lille

1 oct. 2009      = Nantes

2 oct. 2009      = Lyon

15 oct. 2009    = Toulouse

16 oct. 2009    = Nice

18 oct. 2009    = Cologne

20 oct. 2009    = Frankfurt

...


Plus d'infos : http://www.dianakrall.com/

Plus d'infos sur le "Luxembourg Festival 2009" : http://www.luxembourgfestival.lu/

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 15:30

  [Brève]  Festival > Musique> Rock (Publié le 07 Septembre 2009).

La rentrée est aussi synonyme de grande fête musicale, avec le retour de La Fête de l'Humanité, au Parc départemental de La Courneuve, tout près de Paris.

Avec, cette année encore et pour un prix modique, des grands parmis les grands :

A L'AFFICHE :

DEEP PURPLE

MANU CHAO

COCOON

KEZIAH JONES

ARTHUR H

LES WAMPAS

THE KOOKS

ALEXIS HK

MAXIME LE FORESTIER

JULIEN CLERC

ZONE LIBRE vs CASEY & B. JAMES

...

 

Concert – Plein air   Parc Départemental de LA COURNEUVE

Proche PARIS
 

 

Plus d’infos http://www.humanite.fr/fete.html


Partager cet article
Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 23:13

Samedi 29 aout 2009 (suite)



Shakaponk







I'm from Barcelona







High Tone








Dimanche 30 aout 2009


Tournelune








Debout sur le Zinc







Freddy Coudboul







Pierre Perret





Credits photos : Juliette Delvienne & Ugo Schimizzi

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 23:05

Pour sa 5ème édition, le festival de Charleville Mézières a battu des records d'affluence, attirant dans son cabaret plus de 40000 personnes en trois jours.

De taille respectable comparé à ses grands frères bretons ou parisiens, le Cabaret Vert, par sa charte écologique et sa programmation éclectique et de qualité a su se faire une excellente réputation. En quelques années à peine, la notoriété du festival n'a cessé de transgresser les frontières pour rayonner à présent à un échelon international. Des groupes comme Deftones ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, réservant aux ardennais leur seule date française de leur tournée.

 

 

 

 

 

 


L'association Flap dirigeant l'évènement a depuis ses débuts voulu faire de cet manifestation la rencontre des festivals. Ainsi, en partenariat avec le festival d'art de rue d'Houldizy, ce ne sont pas moins de 5 compagnies qui sont venus émerveiller les spectateurs, naviguant au milieu des jongleurs et des cracheurs de feux. Afin de compléter une offre déjà variée, le Cabaret Vert accueille également en son sein un festival de la bande dessinée, permettant aux auteurs d'aller à la rencontre de leur public ; les images en mouvement sont également à l'honneur, puisque un cinéma, le chapiteau des images, en partenariat avec la pellicule ensorcelée, diffuse pendant toute la durée du festival près de 80 films français et internationaux.

Mais, l'idée première de cet éco-festival est bien sûr le respect de l'environnement. Ainsi, l'association comme les 500 bénévoles, n'ont pas lésiné sur les moyens. Le recyclage des gobelets, l'utilisation de toilettes sèches, le tri des déchets proposé aux festivaliers directement sur le site sont quelques exemples de l'esprit du festival. Du côté de la restauration, le plaisir des papilles est à l'honneur, avec la valorisation du territoire et des produits du terroir, au travers de mets artisanaux, pour la plupart régionaux, et ce, jusque dans le choix des bières.

Là, tout n'est que luxe, calme et volupté...ou presque.

Un détour par le spectacle du célèbre Freddy Coudboul nous plongea dans les frasques farfelues et délirantes d'un pulvérisateur de records plus stupides les uns que les autres. A vous de juger : « le lancer de mule talquée...de compet'! », « l'éclatage de préservatif par le nez » ou encore « l'écrassage de biscottes »...du grand art !

 

Mais place à la musique dans tout cela, car c'est bel et bien pour cela que nous étions venus, bien que les autres douceurs du festival soient des plus attrayantes.

 

Tout commença pour nous par Zone Libre Vs Casey Projet Angle Mort. Derrière ce nom quelque peu barbare se cache le projet de Serge Teyssot-Gay, qui n'est autre que le guitariste de Noir Désir. Bien loin de ses registres habituels, l'envie était ici de transgresser les codes établis et de sonner l'alliance du rock expérimental et du rap dans un mariage des plus étranges. Mais le résultat groove étonnement bien et les musiciens sur scène semblent prendre énormément de bon temps. Belle entrée en matière donc pour ce festival.

 

Nous enchaînons ensuite par notre premier concert sur la scène 1, les artistes se relayant tour à tour entre cette scène principale et une scène secondaire, évitant ainsi les attentes. Quelques minutes à peine de répit, le temps que le public se déplace en masse sur le square Bayard, et voilà les parisiens de Birdy Nam Nam prêt à diffuser leur électro survitaminée. Le quatuor ne fut pas avare en rythmiques funky, bien servi par une scénographie tout en lumière, naviguant entre une multitude de couleurs, les basses imposant un tempo ravageur. Les silences sont lourds et tout le monde en redemande, le groupe étant bel et bien composé des rois des scratchs. Une claque énorme pour un groupe abonné aux festivals cet été, mais qui semble loin d'être en perte d'énergie.

 


Le samedi matin nous laisse apprécier le semi-silence au milieu des campeurs surexcités, l'alcool aidant souvent aux discussions les plus improbables.

 

Goo est le premier groupe à s'élancer sur la scène 2, léchée par un doux soleil de fin d'été, imposant à une foule éparse son rock d'ivresse et de transcendance. Le bassiste du groupe semble particulièrement frais et jumper semble être sa deuxième façon de se déplacer.

Ils sont suivis par les jeunes mais néanmoins prometteurs membres du groupe RAJ, découverte régionale de l'édition 2008 du Cabaret Vert. Proche du rock'n'roll actuel anglo-saxon, le groupe est à l'aise sur scène et l'ambiance commence doucement à se réchauffer.

 

Sur les coups de 17h, les musiciens de Dub Inc font leur entrée. Quelques milliers de spectateurs se massent alors face à la grande scène. Pendant plus d'une heure, oubliant quelque peu les contraintes horaires, le groupe a su distiller son reggae métissé, puisant dans le hip-hop comme dans le ska ou la musique orientale leurs messages d'union, de fraternité et de lutte. Groupe de scène par excellence, la prestation du groupe comme du public furent à la hauteur des espérances et la communion à laquelle nous avons pu assister était aussi touchante qu'endiablée.

 

Lyre le Temps fait également parti des groupes à suivre dans les années à venir. Composé de trois membres passionnés de musique, ils ont été élu découverte du Printemps de Bourges 2009. Entre hip-hop, scratch et piano, les influences diffèrent, mais l'idée est là : la chaleur du son. L'ambiance de la musique, le XXème siècle de tous les styles, tout en sourires et en énergie.

 

Le temps ensuite pour le public de se parer de noir, que voilà déjà les pionniers du néo métal monter sur scène. Adulé par une foule compacte, Deftones commença son set en puissance, nuançant ensuite ses propos par des chansons plus aériennes. Leur nouveau bassiste, remplaçant Chi dans le coma depuis plusieurs mois s'est parfaitement intégré au groupe et chaque membre assure un show efficace. Un très bon concert pour un groupe d'anciens, toujours aussi vivants, idoles de toute une génération.

 

 


 

Bien que la fraîcheur du soir ait prit le festival d'un coup, le public est bien décidé à faire la fête et la programmation de la soirée laisse entrevoir le meilleur. C'est Shakaponk qui enchaîne ensuite avec un rock-électro bouillonnant, décrassant s'il en était encore la peine les oreilles d'un public nombreux avide de découvrir la prestation live du groupe. Et ils ne furent pas déçus tant le groupe emmené par un chanteur déchaîné se livra corps et âme dans leurs morceaux, envahissant la scène de flows ravageurs. Tout en sample et sonorités ethniques, un singe virtuel, Goz, accompagne les musiciens dans leur danse chamarrée. Déjanté et vivant, à voir absolument !

 

Sans que la pression ne retombe, voilà les suédois de I'm From Barcelona qui envahissent littéralement la grande scène, sautant, riant, jouant avec le public. La pop sympathique des 20 musiciens est étonnante de vivacité. Entraînant et revigorant, le groupe sublime les ardeurs des festivaliers, les éclaboussants à de nombreuses reprises de confettis et d'énormes ballons rouges. Un monde où il fait bon vivre en somme, en chansons et en joie de vivre, tous ensemble, comme le dit la chanson « 'cause, we are, your friends, you'll never be alone again, come on... come on... »

 

Et comme si tous ces bonheurs ne suffisaient pas, High Tone nous régala d'un set magique, aux limites de l'électro et de la dub. Alors que les températures avaient depuis quelques temps littéralement piquées du nez, le groupe a su réchauffer un public encore bien présent, diffusant leur savant mélange de sampling et l'utilisation d'instruments bien réels. Un des coups de coeur de ce festival, tant le groupe était en osmose avec sa musique, partageant sans retenue leurs fréquences d'un son que l'on voudrait infini. Pour tous ceux qui pensent que la dub ne peut s'apprécier en live !

 


Le dimanche, ouvert à un public plus large, a tenu toutes ses promesses avec de nouveaux artistes comme Tournelune, des artistes confirmés et toujours aussi heureux d'être sur scène en la présence de Debout sur le Zinc, et un vieux brisquard à la voix quelque peu éraillé mais semble-t-il très appréciée de la foule répondant au nom de Pierre Perret.

 

Ainsi, et durant ces trois jours, les festivaliers ont vécu à l'heure de Rimbaud, dans ce Cabaret Vert où la musique, le partage et le respect de valeurs essentielles furent au coeur des préoccupations. Tout en éclectisme et en intensité, ce festival est une bouffée d'oxygène tant dans le paysage ardennais que français, et mérite sincèrement qu'on ne tarisse pas d'éloge à son sujet. Sa présence semble indispensable au niveau local comme au niveau national, alliant les plaisirs de la musique et de l'art en général au respect de la nature et à la valorisation du territoire.

Une bien belle manière de finir un été et en avant la musique, pour une 6ème édition encore plus enivrante...

 

crédits photos : Juliette Delvienne & Ugo Schimizzi

plus de photos dans les galeries photos du festival

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici