27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 01:00

 

Jeudi 27 novembre 2008 au soir, il n’y avait pas loin de deux cents personnes rassemblées dans le caveau des Trinitaires de Metz, afin de profiter ensemble du concert que donnaient William Baldé et Taïro.

 

Première partie : Taïro.

Jeune chanteur à la voix magnifique, accompagné d’un percussionniste et d’un guitariste, le tout avec des dreads sur le crâne -musique reggae oblige. Ils ne sont restés que le temps de cinq ou six morceaux, mais ont fini en beauté, après avoir bien chauffé le public...

Un public qui a les larmes aux yeux lors de la dernière chanson Oh Mama, sublime hommage que Taïro rend à sa maman.

Malheureusement, il faudra encore patienter un peu avant de pouvoir écouter son album, sa sortie n’étant prévue que pour janvier 2009. 

 

Deuxième Partie : William Baldé.

Une basse + une batterie + une guitare + un chanteur : composition classique pour un groupe de rock. Sauf, évidemment, quand le bassiste prend une contrebasse et le batteur un accordéon sur la moitié des morceaux.

William Baldé et ses compagnons, ce n’est pas seulement du rock, mais un brassage de cultures incluant de la soul, de la musique traditionnelle africaine, des textes en français et en anglais.

Trois musiciens blancs autour d’un chanteur black, qui se connaissent depuis longtemps,  ça donne des vannes à gogo et des fous rires, pour le plus grand plaisir du public messin.

Et quand, vers la fin du concert, ils vous expliquent qu’ils jouaient auparavant dans le métro parisien -ils en ont d’ailleurs gardé les bérets…- et qu’ils entament à capella, tous les quatre ensemble, une reprise de Sweet Dreams, c’est à couper le souffle !

Comme quoi, William Baldé est un artiste vraiment plus complet, intéressant et épatant que ne pouvait le laisser supposer son médiocre tube de l’été dernier Rayon de Soleil. 

 

Juliette Delvienne

 

 

Prochains concerts de William Baldé :

le 2 décembre à Angers, le 3 décembre à Nantes, le 4 décembre au Mans, le 5 décembre à Tours, le 15 janvier 2009 à Monaco, le 24 janvier à Montereau et le 30 janvier à Pontault Combault

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 00:00

 

Le réalisateur Jean-François Richet signe le pari audacieux de sortir un film fleuve en deux épisodes, à un mois d'intervalle. Son sujet n'est autre que Jacques Mesrine, figure majeure du grand banditisme des années 1960-1980.

 

Alors que le premier volet L'instinct de mort se calquait sur les grands films de gangsters hollywoodiens, le deuxième volet L'ennemi public n°1 s'attarde plutôt sur la psychologie du personnage, cassant quelque peu le rythme endiablé de la première partie. En effet, réduire le personnage à ses seuls faits d'armes lui aurait enlevé toute psychologie, et ce serait un tort…

 

Pour prendre la pleine mesure de cette œuvre, il est important de comprendre ce qui a pu se passer dans la tête du fils d'un honnête commerçant aisé, militaire pendant la guerre d'Algérie, et finalement rien de moins qu'un jeune homme semblable à tous les autres à ses débuts. Mais voilà, la guerre l'a bien changé, imprégnant en lui ces images et ces idées de mort. C’est tout bonnement déconnecté de la vie et de la société qu'il s’en retourne en France, en 1959.

Dès lors, Jacques Mesrine, confondu entre ses valeurs, ses codes et ses faits d'armes, ne cessera de s'interroger sur sa personne. En ce sens, L'ennemi public n° 1 est un habile méli-mélo entre sa vie -qu'il continue à mener tambour battant, enchaînant les attaques de banques comme de prisons, les meurtres, ses maîtresses- et ses prises de positions.  Politique, révolutionnaire, gentleman, mais malgré tout homme au caractère intraitable, Mesrine écrit coup sur coup deux livres -L'instinct de mort en 1977 et Coupable d'être innocent en 1979–, il donne des interviews et continue à battre la campagne comme la ville, en quête de liquidités.

 

Parfois proche de films tel que Le dernier Gang d'Ariel Zeitoun, Jean-François Richet signe ici une œuvre où l’on ne s'ennuie jamais. Cavalant entre la France, l'Espagne, le Canada et les Etats-Unis, le spectateur suit le personnage dans ses péripéties, passant tour à tour de meurtres et tortures, que Mesrine juge nécessaires, à un humour bien senti.

 

Mesrine, détruit par cinq années passées en quartier de haute sécurité au Canada, en ressort comme un damné, devenu l’aura même du bandit, audacieux, haïssant  la société, et ne reculant plus devant rien. Il rivalise alors de trouvailles et d'astuces pour s'échapper de multiples prisons, seul ou bien accompagné –et sur ce plan, le réalisateur  a parfaitement soigné la mise en scène-, et n'hésite pas à prouver à la justice –« cette femme pleine de vices », comme le chante si bien le groupe Trust qui lui a dédié plusieurs chansons- que les valeurs qu'elle défend sont corrompues par ses propres représentants.

C'est ainsi qu'il jettera en plein procès, à la tête de Robert Broussard -alias l'homme qui a décidé de l'arrêter- les clés de ses menottes.

 

Sans vouloir dévoiler un scénario complexe, épatant et visiblement réaliste et fort bien documenté, il ne serait que conseillé de voir cette mini saga de « l'homme aux mille visages » qui n'a pas hésité à s'affubler de postiches et autres déguisements -y compris ceux de commissaire- afin de réaliser des braquages d'anthologie et des évasions spectaculaires.

Admirablement réalisé malgré quelques petites maladresses -Gérard Lanvin se révèle vraiment peu crédible en révolutionnaire marseillais vieillissant-, et à l'esthétique toujours soignée, le diptyque cinématographique dédié à Jacques Mesrine est l’une des excellentes surprises de cette fin d'année.

 

Des scènes savoureuses, telle l'arrestation de Mesrine dans son appartement par le commissaire Broussard après vingt minutes d'attente, ajoutent encore un peu plus de cachet

à cette superproduction, mais n’empêchent pas malgré tout certains écueils. Le film se termine, malheureusement comme trop souvent, face à face entre le gangster en marge de la société, qui finalement le fait vivre et dans laquelle il s'insère pleinement, et un policier attiré par sa carrière et sa haine du méchant… haine qui l’abaissera finalement au même niveau que les tueurs qu’il traque.

 

Toutefois, une mention spéciale aux seconds rôles : Ludivine Sagnier, Cécile de France ou encore Mathieu Amalric en tête, qui contribuent largement au succès du film comme à celui de son héros.

 

Le plan de fin en contre-plongée sur le visage de Mesrine baignant dans son sang est un joli

résumé de l'écoulement de sa vie, divisée entre le sang et la quiétude à laquelle il aspirait…

 

Ugo Schimizzi

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez tous les horaires ICI sur le site de nos partenaires les cinémas Caméo ( Ariel - 24, rue du Palais à Metz Centre Tél. : 03 87 18 99 95 et Palace - Place St. Jacques Metz  Centre - Tél. : 03 87 18 82 49 )

 

Pratique : vous disposez du parking de la cathédrale, proche des cinémas, pour le prix de 0,50 Cts de 19 H à 1 Heure du matin !

 

Bénéficiez des tarifs des cinémas Caméo :

 
* tarif réduit : 4,80 € tous les jours aux séances de 14h
* 5,40 €  pour tous le lundi, sauf fériés
* 4,80 € pour les étudiants (- de 30 ans) ( sur prés. justificatif) , mercredi toute la journée et lundi, mardi, jeudi, vendredi de 13h30 à 17h45    (sauf jours fériés)
* 5,60 € pour les étudiants, (- de 30 ans) ( sur prés. justificatif), (sauf jours fériés)
* 5,60 € pour les lycéens de moins de 18 ans, (sur justificatif)
* tarif fidélité : 48,50 € les 10 séances, valable 1 an, cumul 3 personnes
* 4,80 € à toutes séances ( passeport culturel )
* 6,00 € pour les "seniors" (+ de 60 ans) (sur prés. pièce d'identité)

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 23:00

   Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Lundi 1er Décembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

18 H

VernissageRegards intérieurs”  par Angélique Bègue, plasticienne,

Pour la suite de son travail sur l’‘Eternel féminin”, A. Bègue, aborde ses” regards intérieurs” sous la forme réelle et dans leurs dimensions sentimentale, symbolique et sacrée.

 

Vernissage

Peinture à tempéra contemporaine et photographie

 

Galerie Neuf , 9 rue Gustave Simon à Nancy (54000) ) – contact : 03 83 37 60 43 – mail ici - site ici  

 

Entrée libre

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 22:00

 

   Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Dimanche 30 novembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

Dimanche

de 21h03 à 22h

Les grands concerts de Radio France par Frédéric Lodéon.

L'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique, le Chœur et la Maîtrise de Radio France... Ils sont tous au service des chefs-d’œuvre de la musique d’hier et d’aujourd’hui

 

Emission de radio

Retransmission de concerts classiques.

France Inter site de l’émission Ici

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 21:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

 

Samedi 29 novembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

19h

« Il était le rock une fois »

Le rock Belge par Alexandre Melis, conférencier

 Le « rock belge », on en parle souvent comme si cela représentait une entité cohérente, isolée, homogène, voire une école esthétique. Mais en quoi consiste cette hypothétique « belgitude » invoquée par tous sauf les Belges eux-mêmes ?

Conférence

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici  site Web ici

Gratuit

20h30

SAMAIA – the original georgian Legends

(danse, chant et musique) créé et réalisé par Pascal Jourdan

 

Billetterie sur place et dans les points de vente habituels

spectacle géorgien

Espace culturel  -  Place de l'Hôtel de Ville  -  57120 Rombas - eMail ici  Site Ici  - Tél. : 03 87 67 86 30  - 

 

30 € / 28 € / 18 €

 

 

21h

dEUS (Fr) + Guests

Six ans que l’on attendait le retour de ceux qui ont apporté du sang neuf au rock Belge. Aujourd’hui, dEUS est de retour et ne manque ni d’audace, ni d’assurance. Éclectique, excentrique, exotique… autant de mots pour qualifier la schizophrène alchimie rock de dEUS.

 

Production Prodige Music 

 

Rock

 

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici  site Web ici

19/22/25 €

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 20:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

vendredi  28 novembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

De 11 à 12h30

Le fou du roi

Présenté par

Stéphane Bern

Une spéciale Lorraine avec Bernard Lavilliers et Yves Simon en public et en direct de la salle de spectacles La Passerelle de Florange………..l’émission sera suivie du concert de Yves Simon le jour même à 20h30 à La Passerelle

Emission de Radio humoristique de France Inter

Centre Culturel La Passerelle 50 avenue de Lorraine 57190 Florange  Tél.: 03 82 59 17 99

 eMail iciWeb ici 

 

 

 

Entrée gratuite

Réservation

03 82 59 17 99

 

retrait des billets le jour même à partir de 20h

 

19 H à 02H00

salsamania à metz – stage de rueda et soirée salsa avec dj roberth 100% latino

Restauration sur place ….

Soirée Salsa

et cours Danses Latinos ( salsa merengue bachata)

restaurant " au coup d’œil - la lorraine fluviale "60, avenue du général metman   57070 Metz

contact   tél : 06.30.49.50.61    mail Ici     Site Ici

euros ( 1 boisson + 1 heure de stage inclus).

 

20h30

ASTONVILLA EN CONCERT (1ère partie : Non stop)

Concert d'un des plus grands groupes de rock français à l'occasion de la sortie de leur nouvel album live pour leur 10 ans.

Rock français

Salle Créanto, 4 rue de Metz 57690 Créhange. Infos et résa. tél :  03 87 94 26 26

 

15 € Plain TArif

20h30

SAMAIA – the original georgian Legends

 

spectacle géorgien (danse, chant et musique) créé et réalisé par Pascal Jourdan

 

Billetterie aussi dans les points de vente habituels

 

spectacle géorgien

Espace culturel de Rombas  -  Place de l'Hôtel de Ville  -  57120 Rombas - eMail ici  Site Ici  - Tél. : 03 87 67 86 30  - 

 

30 € / 28 € / 18 €

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 19:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Jeudi 27 Novembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

20h30

Kery James (Fr) + Lim-C (Lorraine)

L’énergie débordante qui l’anime et sa finesse d’esprit font de Kery James un des rappeurs français les plus originaux et talentueux du moment. Des paroles ciselées et percutantes ! Lim-C tempère davantage sa plume mais avec un aplomb tout aussi efficace.

Coproduction Boxsound/L’Autre Canal

Rap Français

 

L’Autre Canal  45 bd d’Austrasie 54000 Nancy Tél : 03 83 38 44 88   eMail  ici  site Web ici

14/17/20 €

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 18:00

 

Un geste magnifique de générosité que celui de Axel MILLER, PDG de Dexia, salué par Mme PARISOT - Présidente du MEDEF (en bas à droite) - qui exorta les patrons français en ces temps de crise, à rennoncer à leurs parachutes dorés. Mais au fond, ce geste n'a plus que valeur de symbole lorsqu'on le compare aux montants de parachutes dorés, tels que ceux de M. FOGEARD PDG de EADS (à gauche) 8,4 millions € et de M. BERNARD PDG de Carrefour (à droite) 29 millions €.

Nicolas Ferro

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 09:17

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Lundi 1er Décembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

18 H

VernissageRegards intérieurs”  par Angélique Bègue, plasticienne,

Pour la suite de son travail sur l’‘Eternel féminin”, A. Bègue, aborde ses” regards intérieurs” sous la forme réelle et dans leurs dimensions sentimentale, symbolique et sacrée.

 

Vernissage

Peinture à tempéra contemporaine et photographie

 

Galerie Neuf , 9 rue Gustave Simon à Nancy (54000) ) – contact : 03 83 37 60 43 – mail ici - site ici  

 

Entrée libre

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 09:16

Mardi 2 Décembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

Chaque Mardi

 

De 21 h 30 à 02 h

Blind test chaque semaine

Dans l’ambiance du café de la com.  1 Bouteille à gagner

Blind Test

Bar de la Comédie 2 rue du Pont des Roches 57000 Metz

Entrée

Libre (Conso.)

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici