29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 15:48

 

Joyce Jonathan : récit de concert
L'univers est régi par des lois. L'univers de la musique n'y échappe pas. Par exemple, une loi simple explique simplement que la popularité d'un artiste se mesure aux nombres de spectateurs venant le voir en concert.

joyce-jonathan-trinitaires-metz-21.jpg


C'est une loi que j'aurais mieux fait de prendre en compte.
Arrivé aux Trinitaires, à Metz, dix minutes avant l'ouverture des portes, je ne m'attendais pas à voir une queue aussi impressionnante, patientant comme un seul homme dans le froid hivernal, glaçant les orteils et faisant renifler quelques nez, afin d'assister à la performance de Joyce Jonathan venue se produire devant eux, après avoir assuré une séance d'autographes à la Fnac.
Rappelons au passage que Joyce Jonathan est la première artiste produite par le label communautaire MyMajorCompany.com proposant à tout internaute de soutenir et produire un artiste grâce à des dons. Dans le cas de Joyce Jonathan, l'investissement a été amorti seulement six mois après la sortie de son premier opus. L'artiste a de plus collaboré avec Tété et Louis Bertignac. 
joyce-jonathan-trinitaires-metz-17

Retour à Metz

Prenant mon mal en patience, je me suis donc faufilé dans la foule, espérant être suffisamment bien placé pour vous ramener de belles photos. Une fois dans la salle, et après une première partie sympathique assurée par le tout aussi sympathique Thomas Pradeau, Joyce apparaît, et n'hésite pas à interagir avec le public. 
Ses chansons, teintées d'influences folk, rock, dont les paroles décrivant parfois l'amour dans ses heures sombres, restent néanmons teintées d'un certain optimisme, et de fait, entrainèrent la foule dans une spirale de gaieté et de bonne humeur.
joyce-jonathan-trinitaires-metz-6

Côté public, l'univers de Joyce Jonathan est ouvert à tous, et je ne fus pas surpris d'y retrouver, enfants et adultes, hommes et femmes qui à n'en pas douter, ont du rentrer chez eu le coeur gonflé et les rêves pleins d'étoiles.
Article et crédit photos : Jean-Noel Pierre

 

Plus d'informations sur Joyce Jonathan :

http://www.myspace.com/joycejonathan

http://www.mymajorcompany.com/Artistes/joyce-jonathan/


 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

 

 

Plus de photos de Joyce Jonathan :

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-13

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-14

 

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-16

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-19

 

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-20

 

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-23

 

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-27

 

 

 

 

 

 

 

joyce-jonathan-trinitaires-metz-29

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 12:56


 

Le climat hivernal de cette froide journée de novembre n'a pas empêché un Julian Perretta survolté de réchauffer l'atmosphère de la chapelle des Trinitaires jeudi soir!

 

 

j-perreta-metz-251110-07.jpg

 


Après s'être laissé désirer une petite demi-heure, affichant sa « p'tite gueule d'amour » devant des fans déjà conquis(es), il apparaît soudain et entame d'emblée sa chanson « Urgently needed »...

Jouant de son charme italien et revisitant le style de la chemise bûcheron, il prend rapidement ses aises sur scène et n'hésite pas à échanger avec son public, à improviser et à se rapprocher de ses fans, aussi bien par la parole que par le geste. Cette proximité a d'ailleurs failli lui coûter sa chemise, lui qui se présentait quelques minutes auparavant comme « un garçon sérieux » (et en Français s'il-vous-plaît!).

 

j-perreta-metz-251110-04


Avec une belle énergie, il enchaîne pendant environ une heure et demi (avec un rappel de trois chansons) une bonne douzaine de ses titres, dont « Stitch me up » (qui constitue aussi le titre de son album), « Kings and Queen », « Ride my star », « 1986 », « King for a day »... Petit coup de coeur notamment pour ses deux reprises : « Miss you » des Rolling Stones et « If I ever feel better », du groupe français Phoenix qu'il apprécie beaucoup. D'ailleurs, Julian Perretta s'avoue véritablement amoureux de la France et nous révèle que son premier tube, « Wonder why », lui a été inspiré à l'âge de 17 ans par ce beau pays...

 

j-perreta-metz-251110-06

 


Accompagné d'un quatuor de musiciens talentueux, l'artiste nous a fait entendre une voix tantôt douce, tantôt puissante, mais toujours claire, avec parfois des accents rappelant Stevie Wonder... Tout à fait dans son élément, Julian Perretta nous a offert un concert très prometteur.

 


A découvrir d’urgence le dix huit février 2011 à Genève / Les Traverses Musicales Festival et le seize Avril 2011 à Paris / Le Bataclan .


Article : Mélanie Rambeau.

Crédit Photos : Juliette Delvienne

 

 

 

 

Plus d'informations sur Julian Perretta :

http://www.julianperretta.com/

http://www.myspace.com/julianperrettamusic

 

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

 

 

 

Plus de photos de Julian Perretta :

 

j-perreta-metz-251110-05

 

 

 

 

 

 

 

 

 

j-perreta-metz-251110-03

 

 

 

 

 

 

 

j-perreta-metz-251110-02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

j-perreta-metz-251110-01

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 00:46


 

00IMG 4947Le visionnaire virtuose est reconnu pour ses concerts gigantesques effectués aux quatre coins du monde, dans des endroits inimaginables pour ce genre d'évènement : autour des buildings de Houston, aux pieds de la tour Eiffel, aux portes des pyramides de Louxor, mais aussi en Chine, où Jean-Michel Jarre a été le premier artiste occidental à pouvoir y pratiquer son art, investissant dans les grands moyens afin d'apporter des jeux de lumière (laser, feu d'artifice...) et des effets sonores inoubliables. En 2010, sa tournée européenne en salle passe inévitablement le Galaxie d’Amnéville, l’une de ses 23 dates en France, avant un passage de 3 dates en Pologne.

 

L'entrée sur scène du show 2010 est, pour le moins originale. L'artiste apparaît dans une tribune, salue la foule en délire puis monte sur scène en courant. Tout au long du concert, il ne peut s’empêcher de courir et sauter, une sacrée « patate » pour un homme de 61 ans!!!

La première partie du concert offre une musique douce, alors que la seconde partie, débutant avec le titre «  Rendez-vous », annonce ses titres les plus populaires, plébiscités par des fans qui se ruent au devant de la scène … 

01IMG 5152L’artiste nous fait découvrir dans son show des instruments méconnus du grand public, tel le Thérémin, créé par le Russe Lev Sergeïevitch Termen (Léon Teremine) en 1919 ; c'est l'ancêtre du synthétiseur, qui se compose de deux antennes qui produisent un son en fonction de la distance de la main gauche par rapport à la main droite. La harpe laser, un autre instrument incroyable ; fut inaugurée pour les concerts en Chine en 1981, il fonctionne par interruption du signal laser et déclenche un son de synthétiseur. Le fameux Moog Liberation, quant à lui, est le premier synthétiseur portable de l'histoire ; aucune piste sonore n'est préenregistrée, chaque son, chaque note, est joué, en live, par Jean Michel Jarre et ses musiciens.

 

Jean Michel Jarre a conquis le public avec les ingrédients qui créèrent le culte : une musique technologique avec des instruments rétros pour la plupart, des effets 3D, de la vidéos et des lumières gérées à la pointe de l’efficacité, mais surtout une imagination riche et une vision large bien au-delà de la musique !

 

Tel un enfant ébloui par ses synthés et son environnement électronique, il partage sans compter avec son public sa joie, son pur plaisir pour un spectacle d’exception dont beaucoup espèrent un retour aussi  prompt que possible !

 

Texte et crédits photos : Eric Hochscheid 

Retrouvez la galerie photo exclusive et les dates de tournée 2010 du Jean-Michel Jarre tour 2010    Ici 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 00:35

Retrouvez en fin de pages les dates de tournées 2010 de Jean-Michel Jarre

 

2010-11-06-jarre 0117

 

2010-11-06-jarre 0186

 

2010-11-06-jarre 0217

 

2010-11-06-jarre 0221

 

2010-11-06-jarre 0229

 

2010-11-06-jarre 5135

 

2010-11-06-jarre 5166

2010-11-06-jarre 5170

 

2010-11-06-jarre 5176

 

2010-11-06-jarre 5212

 

00IMG 4947

 

2010-11-06-jarre 5212

 

 

 

crédits photos : Eric Hochscheid  et H.T.

 

Les dates de tournées à venir ci-dessous :

 

Mercredi 24 Novembre

Brest

Parc des expositions de Penfeld

 

 

Jeudi 25 Novembre

Caen

Zénith

 

Vendredi 26 Novembre

Amiens

Zénith

 

 

Mercredi 1er Décembre

Epernay

Millenium

 

Jeudi 2 Décembre

Orléans

Zénith

 

 

Vendredi 3 Décembre

Anvers (Belgique)

Sportpaleis

Locations 070 345 345 (Belgium)

/ +32 34 00 00 34 (international) / www.teleticketservice.com

 

Mercredi 8 Décembre

Saint Etienne

Zénith

 

Jeudi 9 Décembre

Toulon

Zénith

 

Vendredi 10 Décembre

Montpellier

Zénith

 

Samedi 11 Décembre

Pau

Zénith

 

 

Locations :France: 0 892 392 192 (0,34 €/mn)

International: + 33 149 975 191

www.gdp.fr   Ticket Price: 75/60/45

 

Plus d’infos. : http://www.jeanmicheljarre.com

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 19:07

10-11-12-j-cullum.jpg

 


Avec le charisme d’un groupe rock culte, tel « U2 » ou « Les Rolling Stones », allié à une créativité sans limite, Jamie Cullum délivre un jazz vivant et vibrant pendant 2 heures d’un show incroyable !

 

Son énergie omniprésente galvanise ses musiciens, tantôt subjugués d’avoir en face d’eux un authentique génie en perpétuelle évolution, tantôt projetés en apesanteur par un maître à l’aise dans tous les styles et nourri de toutes les influences ….Ainsi , chacun des musiciens a plusieurs cordes à son arc :un saxophoniste jouant aussi les claviers, un trompettiste pratiquant le cornet et la guitare et Jamie au chant, piano et autres claviers, avec une voix, un phrasé, un toucher réellement magique, du blues aux ballades, du rock au jazz latin...

 

Fort d’une volonté de repousser toutes les limites quant aux genres et aux codes, Jamie Cullum tente de ne jamais refaire deux fois son spectacle à l’identique, et les surprises sont omniprésentes ; telle cette version acoustique du thème jazz «  Caravan », où tout les musiciens se rassemblent au bord de la scène pour un authentique « bœuf » ! Improvisation cadrée pour une part, et lâcher prise total d’autre part, lui permettent un souplesse incroyable qu’il utilise aussi avec une disposition hors du commun pour les reprises, avec une version inoubliable de « Please don't stop the music» de Rihanna. Moment inoubliable de pur génie où il s’accompagne voix et piano solo avec un rack d’effets utilisé avec la subtilité d’un archet sur le violon d’un Paganini !

 

L’improvisation le met en valeur également lors de ces moments  où Jamie partage avec son public de véritables « talk show », nourris de ses aventures de vie , de tournée, de ses références, et ses coup de cœur, avec un débit rapide et un humour toujours si fin…

 

Le public Luxembourgeois, pourtant présenté à Jamie comme froid, s’installe peu à peu dans la dynamique survoltée de cet artiste atypique et attachant, tant et si bien qu’après deux rappels où le public Luxembourgeois chante, danse et saute, la seule échappatoire pour l’artiste, dont la voix commence à accuser deux heures d’un show éreintant, est d’interpréter « a capella » sa magnifique musique du film « Gran Torino ».

 

Accompagnés par les remerciements sincères et humbles d’un géant du jazz, tous repartirent, conscients d’avoir partagé un grand moment de l’histoire de la musique Jazz...Un grand moment tout court ! …

 

Article par Gus.

Photos:by Frédéric Macieri .


Retrouvez la galerie Photo du concertIci et les dates de tournée 2010 aprés les vidéos ..


Retrouvezci-dessous  la vidéo et la chanson titre du fil « Gran Torino »

et le « clip » de la reprise de « Please don't stop the music» (Rihanna) par Jamie Cullum.

 



 

Nov 17 2010     Prince's Trust Rock Gala 2010, London     United Kingdom
Nov 26 2010     Festival de Jazz de Barcelona, Barcelona Spain   
Nov 27 2010     Pabellon Polideportivo Huerta del Rey, Valladolid Spain   
Nov 28 2010     Kursaal, San Sebastian             Spain   
Nov 30 2010     Le Bikini, Toulouse         France   
Dec 01 2010     Bourse Du Travail, Lyon     France   
Dec 02 2010     TheatreHaus, Freiburg         Germany   
Dec 09 2010     Winter Gardens (Charity Fundraiser - Jamie Solo), Margate United Kingdom
Dec 14 2010     Jahrhunderthalle, Frankfurt     Germany   
Dec 15 2010     Paradiso, Amsterdam           Netherlands
Dec 16 2010     Le Zenith, Paris         France   

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 21:26

Aldebert fête ses dix ans de carrière et Melting Actu a tenu à être là pour fêter ça.

En première partie : Alex Toucourt. Présent place de la préfecture à Metz pour la fête de la
musique en 2008, c'est avec plaisir que nous le retrouvons.
Son univers et son premier album "StudiOrange" séduisent de suite la salle. Il parvient même
à la faire chanter sur "Trace ta route" et un morceau aux influences country.
Même lorsque l'ampoule de sa lampe explose, Alex prend les choses avec humour et conquit
la Passerelle, tout court.

 

  2

 

3

  4

 

Lampes frontales et vestes de costume, d'étranges agents de sécurité entrent dans la salle et
viennent discuter avec le public. On comprend vite qu'il s'agit des fameux artistes de cirque
qu'Aldebert va nous faire découvrir.

 

6

8

 

Après une petite dizaine de minutes, il entre sur scène, débordant d'énergie, la guitare en
bandoulière et ses musiciens derrière lui. On découvre alors trois cuivres, un bassiste, un
batteur et un accordéoniste-pianiste. Aldebert prend son temps pour nous présenter avec des
petites anecdotes chaque artiste mais aussi copain.

 

5



Les artistes de cirque décrochent les sourires de toute la salle : roue Cyr, corde, branche,
bobine, acrobaties... A cheval entre l'univers des grands et des enfants, on est séduit par cette
ambiance de concert pour le moins originale.
Gros coup de coeur pour une danseuse qui interprète avec souplesse et magie "La dame aux
camel lights" en dansant avec une branche suspendue.

 

9





10

 

Aldebert nous livre un mélange de ses cinq albums avec des titres que l'on entonne avec lui
comme "Carpe Diem" ou encore "La Plage". Avec ses textes qui évoquent la nostalgie de
l'enfance "Pourquoi les gens disent toujours "Quand tu seras grand"?", il a su bercer toutes les générations. Le public finit le concert debout en tapant des mains sur trois rappels
enthousiastes.

Les artistes apportent alors dix bougies sur scène que l'on souffle avec eux, pour
célébrer dignement l'anniversaire et le spectacle "J'ai 10 ans", monté par Bernard Kudlak et
plus que réussi.



7



 

Article et crédit photos : Elise Ruiba

 

Plus d'informations sur Aldebert :

http://www.aldebert.com/

http://www.myspace.com/aldebertmusique



Un concert Notice France :


Plus d'informations sur
Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance



Partager cet article
Repost0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 01:52

Galerie photos concert de Jamie Cullum à la Rockhal du Luxembourg, lundi 15 novembre 2010.

 

 

jamie-cullum7


jamie-cullum


jamie-cullum2


jamie-cullum3


jamie-cullum4


jamie-cullum5


jamie-cullum6

 

Crédit photos: Frédéric MACIERI

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 00:01

 

 

 

Eluveitie + Korpiklaani : Récit de concert

 

Eluveitie et Korpiklaani faisaient cause commune le samedi 30 octobre dernier à la salle du Trabendo de Paris, histoire de donner une coloration toute musicale au week-end consacré à Halloween.

45 minutes d'attentes permirent de rendre joyeusement furibard les quelques 700 spectateurs présents, qui n'apprendront que bien plus tard la suppression pure et simple de la première partie – GodNR.Universe!, side project de membres d'Eluveitie – en raison de l'indisponibilité de leur guitariste, également membre d'Eluveitie.

 

 

  IMGP8794

 


Qu'à cela ne tienne, changement de décor, mise en place des éléments scéniques et voilà que déjà se présente à nos yeux la joyeuse troupe de Korpiklaani.
Ni une ni deux, ils entament un set d'une heure et quart énergique, haut en couleur et rudement carré. Puisant dans la plupart de leurs albums, l'alcool semble signer leur prestation entamant par « Vodka » et achevant durant les rappel par le traditionnel « Beer Beer ». Entre temps, une bonne dose de pagan metal condensé, lourd et mélodique, et surtout beaucoup beaucoup de bonne humeur. Leur frontman dialogue énormément avec le public, en prenant bien en compte l'omniprésence de ce dernier non seulement face à lui mais également sur les côtés et en hauteur.

 

IMGP8671


La foule reprend dès qu'elle le peut les chansons, on danse, on s'égaye, bref on fait la fête.

Viennent pour cloturer le set les éternels « Wooden Pints » et « Happy Little Boozer » après la chanson qu'on ne cite plus (ou plutôt on l'a déjà fait) qui laisseront de ce concert un petit regret. Celui de ne pas pouvoir profiter plus longtemps du spectacle.

 

 

 

 

 

Qu'importe, leurs remplaçants de choix, Eluveitie, nous transportent des contrées suédoises vers leur fief suisse. Lourdement armés de leurs deux charmantes chanteuses, l'une violoniste et l'autre vielliste à roue, c'est face à un public venu visiblement en nombre pour leur show que la troupe se présente.

 

 

IMGP9302

 


Avec 4 albums à leur actif et 1 live au Metalcamp 2008, le groupe ne fait pas encore totalement office de leader dans cette contrée metal, mais tend à se rapprocher des hautes sphères à une vitesse fulgurante. Et ce n'est pas la démonstration de ce soir qui prouvera le contraire.

Puisant dans les différents opus à leur disposition, Eluveitie assure aux spectateurs présent 1h30 d'un spectacle maîtrisé et débordant d'énergie. Subtile, enjoué et visiblement heureux d'être là, les compères rendent une belle copie.

 

 

IMGP8956

 


Slania est l'album le plus représenté de la soirée, sans pour autant délaisser Spirit et le petit dernier Everything Remains As It Never Was.

Histoire de plaider pour une bonne ambiance reconnue, les p'tits gars de Korpiklaani n'hésitèrent pas à faire perdre la tête à la formation suisse, présentant un trio de violonistes armés de cintres et autres objets hétéroclites afin d'accompagner l'une des rares - et non moins belle – ballade du groupe.

 

IMGP8946


Si certains en doutaient encore, Eluveitie confirme être une valeur sûr de la scène Pagan Metal européenne, et son association avec Korpiklaani n'est rien d'autre que deux excellentes raisons de se rendre dans la ville la plus proche de leur prochain passage !

 

Setlist des deux formations :

 

Korpiklaani :

Vodka, Journey Man, Korpiklaani, Cottages and Saunas, Kipumylly, Huppiaan Aare, Pellonpekko, Viima, Juodaan Viinaa  (Hector cover), Paljon on koskessa kiviä, Tuli Kokko, Crows Bring the Spring, Pine Woods, Wooden Pints, Happy Little, Boozer Beer Beer

 

Eluveitie :

Otherworld (Intro), Nil ,Gray Sublime Archon , Bloodstained Ground , Your Gaulish War , Thousandfold , Inis Mona , Slania's Song, Omnos , Isara , Quoth the Raven , Kingdom Come Undone , (do)Minion , AnDro , Tegernako

 

(merci à pavillon666.fr pour les setlist)

 

 

 

 

Récit et crédit photos : Ugo Schimizzi

 

 

 

 

Plus de photos de Korpiklaani :

 

IMGP8615

 

 

 

 

 

IMGP8621

 

 

 

 

 

 

IMGP8624

 

 

 

 

 

IMGP8657

 

 

 

 

 

IMGP8729

 

 

 

 

 

IMGP8749

 

 

 

 

 

 

 

IMGP8802

 

 

 

 

 

 

IMGP8811

 

 

 

 

 

 

Plus de photos de Eluveitie :

 

 

IMGP8882

 

 

 

 

 

 

IMGP9047

 

 

 

 

 

 

 

IMGP9106

 

 

 

 

 

 

IMGP9425

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP9491

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 19:25

Soan Chez Paulette : Récit de Concert

 

 

Aller voir Soan, toute une aventure.


soan-chez-paulette-1

 

 

Tout d'abord, avant l'artiste, il y a le lieu où il s'est produit, et qui colle pas mal à son univers : Chez Paulette, dans un petit village planqué derrière Toul. On arrive dans la bourgade où les voitures sont légion, les trois quart de leurs propriétaires étant venus pour le concert. Puis, on pousse la porte d'un troquet - bondé - où l'on joue un peu des coudes pour commander sa bière. La tenancière, bien aimable, engage la discussion avec tout le monde, connaît les visages habitués, et encourage les nouveaux à revenir. Chez Paulette, en fait, c'est une des scènes du rock dans lesquelles nombre d'artistes sont venus se produire.

Soan est désormais de ceux-là.

 

soan-chez-paulette-15


Deux larges portes coulissantes s'ouvrent, et l'on passe du troquet à la salle de concert, une salle qu'on ne soupçonne même pas si on ne connaît pas le lieu.

Soan apparaît, tatoué, affublé d'un feutre, de vêtements un peu trop grands pour lui, et une clope à la main, le tout renforçant un peu son personnage de poète maudit qui semble l'habiter à la scène comme dans la vie.

 

soan-chez-paulette-6


Il a emmené la foule dans son univers mélancolique, accompagnant ses musiciens de cette voix qui emprunte tantôt à Jacques Brel, tantôt à Bob Dylan. La performance en est d'autant plus frappante qu'entre deux chansons, c'est un jeune homme, souriant, mais parfois un peu mal à l'aise, que je vois, blaguant d'une fois un peu fluette avec le public.

 

soan-chez-paulette-22


Puis une autre chanson reprend, et son corps se mue en un pantin très expressif, limite théâtral, dont chacune des paroles, chacun des ses vers clamés sans compromis, tirent les ficelles.

Agréablement surpris par cet artiste, je suis curieux de voir quels sentiers Soan compte nous faire découvrir la prochaine fois. Et si c'est Chez Paulette, ce sera avec plaisir.

 

 

Article et Crédit Photos : Jean-Noel Pierre

 

 

 

 

Plus d'informations sur Soan :

 http://www.soan-officiel.fr/

 

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

 

 

 

 

Plus de photos de Soan Chez Paulette :

 

 

soan-chez-paulette-11

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-16

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-20

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-23

 

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-26

 

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-27

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-8

 

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-9

 

 

 

 

 

 

soan-chez-paulette-2

 

 

 

 

soan-chez-paulette-32

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 12:48

Retour en texte et image sur le concert de Magma à la Maison des Cultures Frontières de Freyming-Merlebach :

 

Magma peut se targuer de se présenter face à un public de spécialistes. Habitués aux frasques de Mr Vander, batteur et membre fondateur de son état, un spectateur avoue même venir pour sa 20ème fois assister à la grande messe kobaïenne.

 

Magma-161010-MCF-04.jpg

 

Et il est certain que tout le monde en eut pour son argent comme pour ses oreilles. Habités, les membres du groupe jouent bien et jouent fort. Les lumières sont aussi explosives que la musique est créative. Fusion des sens.

Les aficionados en redemandent, le groupe ne se fait pas prier pour en remettre une couche.

 

Magma-161010-MCF-03

 

Chrisitan Vander, discret tout autant qu'exubérant derrière sa batterie multiplie les incartades dans un jeu de batterie d'une complexité monstre. Et quand l'envie le prend, il pousse la chansonnette sous les vivas de la foule.

 

 

Magma-161010-MCF-07

 

 

 

 

Crédits Photos : Juliette Delvienne

Texte : Ugo Schimizzi

 

 

plus d'informations sur Magma :

http://www.myspace.com/magmaofficial

 

 

 

Magma-161010-MCF-01

 

 

 

 

 

 

Magma-161010-MCF-02

 

 

 

 

 

 

Magma-161010-MCF-05

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici