1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 12:12
Reportage : Cocorosie s'invite à la Passerelle de Florange :

J'arrive à Florange sous une pluie battante, la première chose qui me chagrine et à laquelle je m'attendais, fut de trouver une place de parking. Beaucoup ont trouvé là un prétexte parfait pour échapper à la soirée d'Halloween. A peine rentré dans le bâtiment, les portes de la salle s'ouvrent, et tous s'engouffrent, se pressent pour avoir la meilleure des places. Il n'y a pas à dire, Cocorosie fait rêver.

cocorosie-florange-passerelle-1

Nord-américaines, ce sont deux soeurs, si différentes, et pourtant complémentaires. L'une joue de la harpe, de la flûte, l'autre chante, fait des percussions... Ajoutés à cela viennent parfois se greffer d'étranges sons électroniques, certains aboutis, d'autres semblant être tout droit sortis de feu ma Game Boy.

cocorosie-florange-passerelle-5

Le mélange de ces sons, ces mélodies, donne une impression étrange, l'impression d'être dans le délire de deux fillettes jouant dans leur chambre, et interprétant leurs créations, aussi bien par leur déguisement, que de par ce qui se dégage de leurs chansons, tantôt oniriques, parfois engagées.
cocorosie-florange-passerelle-6

J'ai du mal à me faire un avis sur la question, n'étant pas familier avec l'univers de Cocorosie, dont les sonorités m'ont parfois rappelé Bjork (et dont l'univers m'est à peu près aussi perméable que celui des deux soeurettes). Néanmoins, le public fut conquis, de bout en bout.

cocorosie-florange-passerelle-8
Texte et Crédit Photos : Jean Noel Pierre

 

Plus d'informations sur Cocorosie :

http://www.myspace.com/cocorosie

http://www.cocorosieland.com/

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

 

 

 

 

Plus de photos de Cocorosie :

 

 

cocorosie-florange-passerelle-2

 

 

 

 

 

cocorosie-florange-passerelle-4

 

 

 

 

 

 

cocorosie-florange-passerelle-7

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 10:24

 

Petit retour en images sur la 3ème Nuit Blanche organisée par la Ville de Metz, en collaboration avec la Ville de Paris, de Bruxelles et avec de nombreux lieux et acteurs culturels de la région.

 

 

Face au Lycée Fabert :

 

N3B2010-Metz-011

 

 

 

 

 

Vue sur le temple Neuf et les berges de Moselle :

 

N3B2010-Metz-001.jpg

 

 

 

 

 

 

Descente au flambeau en kayak (!) :

 

N3B2010-Metz-002

 

 

 

 

 

 

Derrière le bâtiment de Tocqueville - lycée Fabert - :

 

N3B2010-Metz-004

 

 

 

 

 

Expérience de trompes - île du Saulcy ; maison de l'étudiant :

 

N3B2010-Metz-005

 

 

 

 

 

 

Expérience de trompes - île du Saulcy ; maison de l'étudiant :

 

N3B2010-Metz-006

 

 

 

 

 

 

les petits bateaux de papier : île du Saulcy :

 

N3B2010-Metz-007

 

 

 

 

 

Ambiance, après la descente au flambeau des kayakistes - île du Saulcy:

 

N3B2010-Metz-008

 

 

 

 

 

 

maison privée :

 

N3B2010-Metz-009

 

 

 

 

 

 

Basilique Saint Vincent - Lycée Fabert. Concert exceptionnel de Aufgang :

 

N3B2010-Metz-010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Basilique Saint Vincent - Lycée Fabert. Concert exceptionnel de Aufgang :

 

N3B2010-Metz-012

 

 

 

 

 

 

 

Basilique Saint Vincent - Lycée Fabert. Concert exceptionnel de Aufgang :

 

N3B2010-Metz-013

 

 

 

 

 

Crédits photos : Juliette Delvienne

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 09:23

Puggy était de passage il y a un peu plus d'une semaine à la Chapelle des Trinitaires de Metz.

Une fois encore, ils ont éclairé de leur rock ecclectique une salle comble.

Melting Actu y était et s'est encore régalé !

 

Tout de suite, la galerie photos :

 

Puggy-141010-Trinit-01

 

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-02

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-03

 

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-04

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-05

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-06

 

 

 

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-07

 

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-08

 

 

 

 

 

 

 

Puggy-141010-Trinit-09

 

 

 

 

 

Crédits photos : Juliette Delvienne

 

 

 

 

 

Plus d'informations sur Puggy :

http://www.puggy.fr/

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance


Partager cet article
Repost0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 19:28
Ce 20 octobre 2010, Absynthe Minded a honoré de sa présence la chapelle des Trinitaires, à Metz.

absynthe-minded-trinitaires-metz-2010-001

Votre serviteur avoue être venu en profane absolu, n'ayant pas eu vent de ce petit groupe belge originaire de Gand, et qui monte, qui monte...
Onze ans d'existence déjà, cinq albums, une reconnaissance qui va crescendo, Absynthe Minded est un de ces groupes à écouter absolument, à voir sans aucun doute,  un privilège qui fut le mien.

absynthe-minded-trinitaires-metz-2010-002

Chaque morceau fut tout d'abord brièvement expliqué par le chanteur, Bert Ostyn, puis laissa place à la musique, surprenante, aérienne, intemporelle, tantôt manouche, tantôt rock brut, parfois jazzy, d'autres fois se muant en une ballade percutant l'âme.
Néanmoins, chacun des titres, assez représentatifs de leur discographie, enjoint le spectateur à une ballade, un road-trip sans acides, où les kilomètres défilent, et où les paysages se succèdent, aucun ne ressemblant au précédent, une part de mystère semblant régner sur les flancs de ces collines atypiques. 

absynthe-minded-trinitaires-metz-2010-004
Ce qui m'a particulièrement amusé fut de trouver à peu près dans chaque chanson une référence musicale à une autre oeuvre musicale dans sa construction, sans toutefois arriver à mettre un nom dessus, le groupe m'emmenant déjà vers d'autres horizons.
absynthe-minded-trinitaires-metz-2010-005

Hétéroclite, c'est sans aucun doute le mot que je retiendrai d'Absynthe Minded, une formation à l'univers sonore à la fois novateur et accessible. A surveiller, donc, car, si ce n'est déjà fait, il y a fort à parier que vous n'ayez pas fini d'entendre parler d'eux.
Article et crédits photos : Jean Noel Pierre

Plus d'informations sur Absynthe Minded :

http://www.myspace.com/absynthemindedtheband

http://www.absyntheminded.fr/

 

Un concert Notice France :









Plus d'informations sur Notice France :
http://www.myspace.com/noticefrance

 

 

 

 

absynthe-minded-trinitaires-metz-2010-03.jpg

 

 

 

 

 

album-Jean-Noel 0150.NEF

 

 

 

 

 

 

album-Jean-Noel 0171.NEF

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 21:20

Melting Actu était présent au festival Zikametz grand cru 2010 qui s'est déroulé il y a un peu plus d'une semaine à Metz et surtout aux Trinitaires.

Zikametz, un festival attrayant, vivant et dynamique, où les petits nouveaux cotoient des stars confirmés de la musique contemporaine, à l'image du génial ROST.

A regretter simplement un certain manque de public, et des températures déjà bien froides pour la saison.

Mais qu'importe, la bonne humeur et l'engagement étaient au rendez-vous et il nous tarde de voir venir l'édition 2011 !

 

 

Quelques photos du festival, réalisées par Juliette Delvienne :

 

ROST :

 

Zikametz-250910-Rost-01.jpg

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Rost-02

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Rost-03

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Rost-04

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Rost-05

 

 

 

 

SIRIUS :

 

Zikametz-250910-Sirius-01.jpg

 

 

 

 

Zikametz-250910-Sirius-02

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Sirius-03

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Sirius-04

 

 

 

 

THE SKANS :

 

Zikametz-250910-Skans-01.jpg

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Skans-02

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Skans-03

 

 

 

 

 

Zikametz-250910-Skans-04

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 12:44

Gossip - festival RAF Rock A field 2010 Luxembourg - Photos

 

A l’occasion de son cinquième anniversaire, le Rock A Field festival s’est offert une belle brochette de talents. Du groupe Belge Ghinzu à 30 Seconds to Mars, les festivaliers ont également pu apprécier l’énergique prestation scénique de l’immanquable Gossip. Bref retour sur le parcours du fameux trio Américain.

 

gossip 03

Fondé en 1999, le groupe qui est composé d’Hannah Billie  à la batterie et de Brace Paine à la guitare, est mené d’une main de maître par la puissance vocale de la très énergique Beth Ditto. Après avoir sorti son premier album en 2001 intitulé «That’s not What I Heard » et « Movement » en 2003,  Gossip s’offre une renommée mondiale après la sortie de Standing in the Way of Control en 2006.  C’est malgré tout avec Music for Men, que le célèbre trio est acclamé par la critique. Produit par Rick Rubin (connu notamment pour Johny Cash ou Beasty Boys), l’album qui a déferlé dans les bacs en 2009, connait un succès fulgurant. Offrant des compositions et un son plus abouti, le dernier-né du groupe est un savant mélange de rock et de funk ponctué de notes électro à l’image de Pop Goes The World et Four Letter Word.

 

IMGP2687


Marquant le renouveau de la scène rock, Gossip offre, par de dessus tout, des prestations scéniques enflammées. A l’image du très convaincant Live in Liverpool de 2008, la plantureuse artiste, érigée en icône de la mode, démontre son incroyable talent scénique à chacune de ses prestations : une puissance vocale à toutes épreuves et un charisme époustouflant signent la longévité assurée d’un groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui.

 

IMGP2929.JPG

 

 

Ophélie Binet

 

Crédits photos : Ugo Schimizzi

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 22:55

C’est dans le cadre du festival OMNI organisé par l’Abbaye de Neumünster que la belle Amy Macdonald est de passage à Luxembourg ville ce mardi 13 juillet.

Profitant de la température estivale en ce début de soirée, ce sont près de 3500 personnes qui se trouvent dans la cour intérieure de l’Abbaye aux alentours de 21h.

 

amy_macdonald_16.jpg

 


Alors que les nuages se teintent de rose et de bleu, Amy Macdonald fait son entrée sur la scène adossée aux falaises. Jouant sur une guitare folkn elle est accompagnée d’un trio guitare-basse-batterie et d’un clavier.

Le sourire aux lèvres, le voyage commence. Du haut de ses 22 ans, la jeune écossaise sait déjà apprivoiser les foules. Et pour une première en territoire luxembourgeois, Amy tient à bien faire les choses.

Elle est épaulée par un guitariste visiblement très en forme, redoublant de signes envers le public et d’encouragements.

 

amy macdonald 17

 


Un peu transcendée, un peu perdue, la chanteuse bredouille un approximatif ‘’ça va ?’’ avant de s’excuser et d’enchaîner sur un anglais mâtiné d’un accent prononcé. Il n’en faut pas plus aux spectateurs pour inviter le groupe à partager avec eux cette soirée, preuve également que ce soir, tout le monde a à cœur de réussir les présentations.

Amy Macdonald vogue entre les titres de son nouvel album A Curious Thing et ceux de son premier opus This is the Life écoulé à plus de 3 millions d’exemplaires ayant fait son succès. La magie opère. Vite et bien.

Profitant d’une acoustique et d’un son des plus agréables, la foule conquise apprécie la qualité et le timbre de cette jolie voix.

 

 

amy macdonald 18

 


L’envol commence. Aiguillé par des notes de piano, les guitares raisonnent, en harmonie et avec des rires cristallins. Chaque chanson est ponctuée par une anecdote, un retour sur l’écriture de ce second album tout en plaisir, excepté le titre introuvable. Pourtant cette chose étrange plaît. This Pretty Face, Troubled Soul, Spark, No Love, An Ordinary Life...

En une petite heure et quart, Amy Macdonald donne le meilleur d’elle-même, jouant la quasi-totalité de ses compositions. Et le public d’en redemander, de vibrer à l’unisson, tapant dans leurs mains sans même que le groupe ne le réclame. Et les applaudissements durent et durent encore, pendant la totalité d’une chanson plutôt que le premier refrain.

 

amy macdonald 19

 


La brise du soir nous guide et nous emporte, entre chien et loup, les ombres s’étendent mais la foule allume briquets et portables, comme des dizaines de merci pour cette soirée tout en charme et en douceur.

Mais il ne faut cependant pas croire que la jeune demoiselle manque d’énergie. Bien au contraire. Que ce soit sur LA, Mr Rock & Roll, ou le titre éponyme de ses débuts discographiques This is the Life, Amy Macdonald pousse sa voix et laisse apprécier des sonorités profondes et empruntées, passant des graves aux aigus avec une facilité déconcertante. Dansant, parcourant la scène, s’effaçant pour laisser place à un solo de son guitariste décidément très vivant, c’est avec une sincérité et une affection prononcée que la chanteuse qualifie le public luxembourgeois de fantastique, promettant de revenir bientôt tant l’accueil qui lui est offert est à la hauteur du talent dont elle est capable.

 

amy macdonald 21

 


S’enfuyant pour mieux revenir le temps de deux petites chansons, Amy Macdonald laissera ses admirateurs quelque peu médusés devant une fin aussi précipitée, encore un peu hagard du bonheur procuré.

Qu’importe, la beauté de l’instant était bien là, et tandis que la nuit commence à bercer l’Abbaye et les remparts de Luxembourg, les mélomanes se dispersent doucement, profitant encore de ce parfum d’été si délicieux.

 

 

Article et crédit photos : Ugo Schimizzi

 

 

Plus d'informations sur Amy Macdonald :

http://www.amymacdonald.co.uk/gb/home/

 

 

Plus d'informations sur l'abbaye de Neumünster :

http://www.ccrn.lu/

 

 

 

amy macdonald 20

 

 

 

 

 

amy macdonald 22

 

 

 

 

amy macdonald 23

 

 

 

 

amy macdonald 24

 

 

 

 

 

Retrouvez également la galerie du concert ICI

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 03:24

La belle Amy Macdonald était de passage pour la première fois au Luxembourg, dans le cadre du festival OMNI organisé par l'abbaye de Neumünster. En attendant la galerie du concert, Melting Actu vous propose de découvrir quelques portraits de la charmante écossaise qu'est Amy Macdonald !


amy_macdonald_01.jpg

 

 

 

 

amy macdonald 02

 

 

 

 

amy macdonald 03

 

 

 

 

amy macdonald 04

 

 

 

 

amy macdonald 05

 

 

 

 

amy macdonald 06

 

 

 

 

amy macdonald 07

 

 

 

 

 

amy macdonald 08

 

 

 

 

 

amy macdonald 09

 

 

 

 

 

amy macdonald 10

 

 

 

 

 

amy macdonald 11

 

 

 

 

 

amy macdonald 12

 

 

 

 

 

amy macdonald 13

 

 

 

 

 

amy macdonald 14

 

 

 

 

 

amy macdonald 15

 

 

 

 


Crédit photos : Ugo Schimizzi

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 19:19

 

                Le 27 juin dernier s’est tenue ,à quelques encablures de la ville de Luxembourg ,l’édition 2010 du festival Rock A Field. Organisé par la salle de concert luxembourgeoise l’Atelier, ce festival s’est imposé dans l’Est comme une référence en la matière. A tel point que le festival annonçait complet une semaine avant le lancement des premières notes des quinze groupes invités. Ainsi, ce sont près de 20 000 personnes qui sont venus braver un début d’été particulièrement chaud.
                Victime de son succès, l’organisation accusera d’ailleurs quelques problèmes de gestion liés à la foule. Proposant un système de navettes en continu au départ de Luxembourg Ville et de Bettembourg, le festival a dû faire avec l’impatience et l’affluence des festivaliers, générant parfois la colère et l’incompréhension.


rock_a_field_04.JPG

                Néanmoins, après une balade  rafraichissante   en pleine forêt, les milliers de spectateurs pouvaient enfin contempler le dispositif mis en place. Deux scènes, un écran géant, des retransmissions des matchs de la coupe du monde de football, buvettes et sandwicheries complétant le panorama. Pour parer aux coups de chaud, le Rock A Field disposait également de zones d’ombre aménagées.

                Mais plus que tout, le public était venu pour entendre de la musique!
Ghinzu
signe notre entrée dans le festival.
Enivrant, le groupe propose une montée crescendo, tout en son et en bruit, électrisant une foule déjà bien remontée. Mêlant l’électro et le rock, le groupe joue bien et avec le sourire, glissant du piano aux riffs énervés de guitare. Les belges imposent un son plutôt anglo-saxon, tirant le meilleur de spectateurs plutôt réactifs, régulièrement arrosés par les agents de sécurité, entraînant parfois quelques conflits et douches méritées.

rock_a_field_01.JPG



C’est Gossip qui prend ensuite le relais sur la scène principale.
Signant également un show vivant, la chanteuse semble s’amuser de sa présence au festival, saluant sa première apparition dans le pays. S’essayant tant à l’allemand qu’au français, elle n’en oublie pas moins de montrer son talent, esquissant quelques pas de danse. Distrayant et frais, la pop de Gossip fait danser et apporte un peu de calme dans un océan de décibels, reprenant avec joie le célèbre Smell Like Teen Spirit de Nirvana.

rock_a_field_02.JPG



Une boule de feu jaillit de la Startin Stage sur les coups de 18h. Le temps enfin venu de voir Paramore
Plus habitué à leur contrée natale outre-atlantique, les américains ne font que de rares apparitions sur le vieux continent, et c’est donc avec un plaisir non feint que la foule hurle et saute à tout va. La jeune et charismatique chanteuse Hayley Williams donne de sa personne et ne s’arrêtera de bouger qu’en sortant de scène. Sa chevelure brûlante se tortille dans tous les sens et le groupe s’applique à donner le meilleur de lui-même. Ils signent un show simplement énorme, enchaînant les tubes de Riot, All We Know Is Falling et de leur nouvel album Brand New Eyes. Très communicatif, le groupe joue avec le public, l’encourage et lui en demande toujours plus, à mesure que la température monte. Au final, un excellent moment et une seule envie : les revoir au plus tôt dans un de leurs concerts.
fouler le sol européen.

rock_a_field_03.JPG


C’est alors au tour de Kasabian de retourner le Rock A Field. 
La scène voit rouge et le groupe déboule dans un nuage de fumée. Bandana et lunette vissées sur la tête, le groupe s’amuse et prend plaisir à dérouler son rock tantôt garage, tantôt dandy.
De quoi bien amorcer la venue de Deftones.

rock_a_field_05.JPG


Les américains, toujours amputé de leur bassiste Chi Cheng dans le coma depuis un an et demi suite à un accident de voiture, n’ont montré aucun signe de faiblesse. Tout comme l’an passé au Cabaret Vert, le groupe a balayé un océan de fans dans un tonnerre de hurlements, de chant et de riffs assassins. La chanteuse de Paramore, ayant au préalable signifié tout son amour du groupe, viendra même rejoindre Chino Moreno au chant pour un duo inédit.

rock_a_field_08.JPG


                La soirée se poursuivra ensuite par le groupe de l’acteur Jared Leto, 30 Seconds to Mars assez décevant. Déjà aperçu quelques semaines plus tôt chez nos voisins allemands au Rock Im Park à Nuremberg, force est de reconnaître qu’en dehors des fans, le groupe ne galvanise pas les foules, s’embourbant dans des « Jump » et « Scream », interrompant des morceaux pas toujours maîtrisés. Dommage.

 

rock_a_field_06.JPG

                Eternal Tango, Prodigy et Pendulum ponctueront la nuit de leurs univers, clôturant une édition 2010 haute en couleurs, marquée par l’énergie, l’envie et surtout des températures particulièrement chaudes.
Bravo donc à l’Atelier pour l’organisation, la qualité des services et le choix des groupes qui ont su ravir un public éclectique et sur-motivé.

 

rock_a_field_07.JPG

Article et photos : Ugo Schimizzi

 

 

Plus de photos de Prodigy, signées Gus :

rock-a-field-2010-1057---Copie.jpg

 

rock-a-field-2010 1028---Copie


 

 

 rock-a-field-2010 0976---Copie

 

 

 

 rock-a-field-2010 0957---Copie

 

 

 

 

rock-a-field-2010 1052---Copie

 

 

 

rock-a-field-2010 0931---Copie

 

 

 

plus de photos du festival ICI et ICI

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 10:53

Premières photos du Rock A Field 2010, avant une seconde galerie et un article revenant plus en profondeur sur cette nouvelle édition du festival. Un festival où il a fait chaud, très chaud !

Mais les groupes n'ont pas hésité à faire du Rock A Field un endroit où il fallait être, pour le bonheur de la foule rassemblée et prête à faire la fête malgré les températures démentielles.


Commençons donc tout de suite par le groupe Ghinzu :

 

ghinzu_01.JPG

 

 

 

 

ghinzu 02

 

 

 

 

ghinzu 03

 

 

 

 

ghinzu 04

 

 

 

 

Profitant des deux scènes installées, le festival luxembourgeois nous présente ensuite la Pop endiablée de Gossip :

 

 

gossip_01.JPG

 

 

 

 

gossip 02

 

 

 

 

gossip 03

 

 

 

 

gossip 04

 

 

 

 

gossip 05

 

 

 

 

C'est ensuite les américains de Paramore qui enflamment un festival déjà brûlant :

 

paramore_01.JPG

 

 

 

 

 

paramore 02

 

 

 

 

paramore 03

 

 

 

 

paramore 04

 

 

 

 

paramore 05

 

 

 

 

paramore 06

 

 

 

paramore 07

 

 

 

 

paramore 08

 

 

 

 

paramore 09

 

 

 

 

paramore 10

 

 

 

 

paramore 11

 

 


Crédit photos : Ugo Schimizzi

 

 

 

le récit du festival ICI

 

plus de photos du festival ICI

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici