8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 12:33
 


Ajouté à l’affiche au dernier moment, l'américain William Elliot Whitmore commença les festivités. Dès les premières notes de ce fermier, chanteur, guitariste et banjoïste "à ses heures", venu tout droit du fin fond de l'Iowa, le ton était donné : nous allions assister à un concert d'une rare intensité à ne pas oublier de si tôt…

« Sa folk », faisant littéralement penser aux westerns, nous emmena tantôt dans le saloon, tantôt dans le wagon d'un train à vapeur.
Vint ensuite le groupe d'Orléans Poney Club, tout aussi atypique, mélangeant les genres comme le « post-rock », la « pop » ou encore le « free-jazz » avec une grande maitrise. Malheureusement pas vraiment facile d'écoute pour une oreille non entraînée…

 

 

 

 

 

 

 

Article et photos : Frédéric Macieri

 

 

http://www.myspace.com/williamewhitmore

http://www.myspace.com/poneyclubmusic

 

Et pour connaître toute la programmation de l'Emile Vache:

http://www.myspace.com/lemilevache

Partager cet article
Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 18:51


La soirée commença timidement avec la messine « Joan Polis » (www.myspace.com/joanpolis)  et sa « pop rock » à fleur de peau, pour finalement se terminer par la tête d’affiche de la soirée, le new-yorkais « Richard Julian » (www.myspace.com/richardjulian) qui nous a offert un concert intimiste, mélangeant « folk », « blues » et « jazz », le tout avec un jeu de guitare et un feeling parfaitement maîtrisés.

Dommage qu'il n'y eu pas plus de monde présent ce soir, faute certainement au passage à l'heure d'été, la plupart des personnes préférant sans doute flâner un peu plus longtemps sur les terrasses des cafés par ces beaux jours de printemps…

Voici donc pour ceux qui l’ont manqué, quelques clichés pour nous remettre dans l'ambiance de ce concert « tout simple » mais également sensible et terriblement efficace.

 

Pour découvrir tout le programme de l'Emile Vache:

www.myspace.com/lemilevache

Crédits Photo et textes : Frédéric Macieri








Partager cet article
Repost0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 15:51

C'est à Paris que les cinq membres du groupe et leur staff ont décidé de faire l'unique double date de leur tournée, -seule date française de leur parcours européen-, le temps de remplir par deux fois le Zénith dans une configuration réduite.

 

 

Deux premières parties étaient chargées de chauffer la salle. La première, « Indica », un jeune groupe de finlandaises à la pop mielleuse, n’a joué que 20 minutes, à peine le temps de se dandiner gentiment sur scène, avec force sourires et gestes envers le public. Sympathique sans être révolutionnaire, le groupe a eu le mérite de réveiller doucement le public et d'enchanter nombres d'hommes.


 Suite du programme : Pain, bien plus tourné trash-black metal, et leur set d'une petite demi-heure a mis le feu dans la fosse comme dans les tribunes, avec en prime une reprise de « shut your mouth ».

 

Sur les coups de 21h30, black out total. L'ambiance qui s'électrise soudain, le silence assourdissant, aussitôt peuplé de sifflements et des fans scandant le nom de leur groupe fétiche. Arrivent Tuomas, leader et clavieriste du groupe, et le guest du soir, Troy Donockley, l'excellent joueur de flûte irlandaise et de cornemuse, suivi peu après par Empu, le guitariste, Jukka à la batterie, Marco à la basse et enfin, celle qui fit couler tant d'encre, Anette, la nouvelle voix du groupe.

Entrant immédiatement dans un set rock, puissant et unificateur, c'est avec force éclairages et effets pyrotechniques que le groupe a enflammé le Zénith.

Piochant dans leur dernier album Dark Passion Play  ( « Amaranth », « Sahara », » 7 days to the wolves ») tout en revisitant les classiques de Once (« Nemo », « Ghost Love Score », « Wish I Had An Angel »), le groupe a soigneusement évité de jouer des morceaux d'avant leur grand tournant musical. Ainsi, seule une chanson de leur jeune temps « Dead Boy's Poem » a été joué, -et, il faut malheureusement l'avouer, quelque peu massacré par Anette-, et une chanson de Century Child,  « Dead To The World ».

 

De bout en bout, le groupe s’est montré bien plus qu'à la hauteur et paraissait véritablement heureux d'être là. Tuomas, du haut de son bateau, semblait aux anges, jouant de ses sourires aussi bien que de ses claviers, n'hésitant pas à headbanger à tout va (Le headbang, ou headbanging est un type de danse impliquant de violents mouvements de la tête en cadence avec la musique, le plus souvent du heavy metal). Marco Hietala a manié les vocales aussi brillamment que ses riffs de basse, et le sol a vrombi avec fureur. A la guitare, Empu, malgré quelques petites approximations, y a vraiment mis du coeur, et le lutin, malicieux et farceur comme a son habitude, a gratifié le public de nombreuses grimaces et autres sottises. Derrière, Jukka a massacré ses fûts comme il se devait, alliant rapidité, précision et énergie, laissant entrevoir le talent et la mesure dont il était capable. Etant pour ma part très réticent auparavant vis à vis du changement d'orientation du groupe, et le fait de passer d'une voix d'opéra à une voix plus lyrique, j'avais quelques appréhensions concernant Anette. Je dois dire qu'outre sa tenue de carnaval en robe ultra courte, bottines et dos nu, elle m'a plutôt séduit. Sans toutefois égaler Tarja, qui restera à mon goût intouchable, elle a assuré un bon set, allant de l'avant et communiquant largement avec le public, cajolant tout du long un nounours qu'elle avait reçu en début de concert, et finissant même par faire chanter un joyeux « Frère Jacques » à 4000 métalleux de noir vêtus. Une très agréable surprise en somme pour une chanteuse, qui, ne nous voilons pas la face, est loin d'être dénuée de talent mais dont le registre se situe bien dans les derniers albums plutôt que dans les précédents. La complicité entre les membres semble être au beau fixe, et l'armée de techniciens rôdant autour de la scène a accompli des merveilles. Outre les flammes sur des chansons comme « Wish I Had An Angel » ou encore « 7 days to the wolves », le public a eu droit à de nombreux effets pyrotechniques, une pluie de confettis, et une petite tempête de neige sur la chanson « Nemo ».

 

Le meilleur moment du concert restera l'exécution du magnifique morceau « The Islande »r dans une véritable ambiance intimiste, portables et briquets allumés – certes l'un étant plus glamour que l'autre – alors que Troy rejoignait le groupe pour distiller ses volutes irlandaises dans le champ musical du groupe. A peine remis de nos émotions, c'est, dans la surprise quasi générale – il y a toujours des petits malins pour lire les « setlists » – que le groupe a enchaîné sur l'excellent « Last Of The Wilds », morceau instrumental digne des gigues les plus endiablées, où tant le public que les musiciens déchaînés s'en sont donné à coeur joie.

 

En reconstruction, découvrant encore l'étendue du talent de leur chanteuse et la complicité qui peut exister dans cette nouvelle formation, Nightwish a néanmoins assuré le show et paru très heureux de son passage à Paris. Le public, aux anges, leur a fait une ovation et n’attend plus qu'un nouvel album et des repères encore plus marqués, espérant les voir tourner dans toute la France !


Retrouvez les photos du concert Ici.
Article et photos : Ugo Schimizzi .

 

Remerciements :

C'est avec une joie non feinte que j'ai pu réaliser ce reportage sur un groupe qui m'a vu grandir et que j'ai vu évoluer, et en ce sens, un immense merci à Alias Prod ainsi qu'à Ewo.

 

Partager cet article
Repost0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 15:02




















Voir l'article du concert et d'autres photos Ici

Crédits Photos :  Ugo Schimizzi.
Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 18:00

Laissez vos commentaires et réactions Ici .
Contribuez au Blog avec vos propres critiques spectacles et infos culturelles Ici  


Richard Julian (USA)+Joan Polis (Metz) (L'Emile Vache Metz 02/04/2009)  (Publié le 7 Avril 2009)


Des saltimbanques à l’Opéra ! (Du 03 au 05 avril 2009 Théâtre Metz )  (Publié le 5 avril 2009)

Concert Lonely Drifter Karen à l'Emile Vache (25 février 2009)   (Publié le 28 février 2009)

*SEBASTIAN STURM et TYRONE DOWNIE Ex. WAILERS Bibiche Reggae Partie 2009. (Samedi 7 février 2009 Bouzonville Lorraine)   ( Publié le 20 Février )


*Sortie DVD de "THE DARK NIGHT" le 13 février 09: découvrez la critique du film    ( Publié le 15 Février ) 

 *Photos Victoires de la Musique Classique 2009 (Arsenal de Metz, 08-02-09)   ( Publié le 12 Février )

Don Giovanni Mozart (Opéra théâtre de Metz 30 janvier 2009)    ( Publié le 2 Février.)

*Palmarès Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2009

« I had a dream » : l’impossible rêve d’un certain Martin Luther King (investiture Obama Janvier 2009)   Publié le 1er Février 2009

*Café BD chez Tribes samedi 07 février 09 (envoyé par l'association Phylactères)
*"En Aparté", Compagnie étant-donné (Salle Poirel Nancy, 25-01-09)

*Hadouk Trio: le fou, le sage et le magicien (Arsenal Metz, 21-01-09)

*"Choron Dernière": L'ultime (i)révérence du Professeur Bernier

*BD: L'association Phylactères vous présente son fanzine VHB!!!

*Twilight - Chapitre 1: Fascination: critique du film

*Edito bons plans loisirs Metz et environs, janvier 2009

*Programme Paulo Ribeiro, CCN-Ballet de Lorraine (Opéra de Nancy, 18-12-08)

*Photos Orphée aux enfers (Opéra-Théâtre de Metz, 18-12-08)


*Concours SEW 2008, Ecole Supérieure d'Art de Metz Métropole


*Burn After Reading: What the hell?


*2è édition du concours "Vies en Scène"
 (envoyé par Cultures & Communications)

*Photos Jardin d'hiver Du Michel (L'Autre Canal Nancy, 06-12-08)


  *Edito bons plans sorties Metz et environs décembre 2008

 

*William Baldé+Taïro aux Trinitaires (Metz, 27-11-08)

 

*Looking for Mister Castang (La Passerelle de Florange, 22-11-08) 

 

*Jacques Mesrine: le diptyque

 

*Sonata Arctica: Les fonctionnaires du métal (Saarebruck, 19-11-08)

 

*Photos Afrika! Afrika! (Glacis de Luxembourg, 13-11-08)

*Amore, bugie et calcetto (Amour, mensonges et ballon rond): Habile public

 

*Bedos: J'ai retrouvé mon flingue! (Cotton Club St Julien les Metz, 12-11-08)

*Palmarès Festival du Film Italien de Villerupt 2008

*Biutiful Cauntri: Le mal du pays

*La Terramadre (Festival du Film Italien de Villerupt 2008): Exode amer

*Edito bons plans sorties Metz et environs du 15 au 30 novembre 2008

*Ce plat pays qui est le mien: hommage à Jacques Brel

*A ne pas manquer: "Les Monologues du vagin" au Galaxie!

*Photos Kubilai Khan Investigations (L'Arsenal Metz, 06-11-08)

*Weepers Circus: 20 ans et pas une ride

*Photos Weepers Circus (Le 23 de Strasbourg, 31-10-08)

*Camille: un voyage au coeur des sons (NJP 2008)
 

*BB Brunes ou la maturité d'un jeune groupe de rock (envoyé par Emilie Lagarde, animatrice de Top of the hits sur FréquenceWoippy)

*Cali à Metz: une explosion de générosité! (Les Arènes, 23-10-08)

*Psy 4 De La Rime: victoire à l'extérieur! (L'Autre Canal Nancy, 22-10-08)

*Photos Dub Inc + Tiken Jah Fakoly (Arènes de Metz, 24-10-08)

*Trust, Apocalypse Tour: de beaux restes! (Galaxie Amnéville, 21-10-08)

*Sortie DVD de "REC" le 23 octobre: découvrez la critique du film

*Photos Enneri Blaka + Debout Sur Le Zinc (Campus On Air, 18-10-08)

*Edito bons plans sorties Metz et environs du 16 au 31 octobre 2008

*Photos concert Chapelier fou + Rokia Traoré (NJP, 14-10-08)

*Festival CAMPUS ON TOUR

*Francis Cabrel au Galaxie (07-10-08): "Je chantais, je chante, je chanterai"...

*Hocus Pocus (L'Autre Canal Nancy, 05 octobre 2008)

*Photos Nuit Blanche Metz 03 octobre 2008

*Photos "concert sans musique" Didier Super (Freyming-Merlebach, 30 septembre 2008)

*Edito bons plans sorties Metz et environs du 1er au 15 octobre 2008

*Tristan Blum Quintet (Créhange, Moselle - samedi 27 septembre 2008)

*Guy Carlier à Florange Vendredi 03 Octobre 2008 (envoyé par la Passerelle de Florange)

*"Vous avez Rendez-vous avec Manu..."

*Festival ZIK@METZ (Trinitaires de Metz - samedi 20 septembre 2008)

*Le "Chef" Lodéon au Festival de Fénétrange 2008

*Festival WOODSTOWER 2008 (galerie photos)

*Sortie DVD de "REDACTED" le 18 septembre: découvrez la critique du film

*Edito bons plans sorties Metz et environs du 17 au 30 septembre 2008

*"Le syndrome Metallica"

*Critique de DVD: "Sweeney Todd, Le Diabolique barbier de Fleet Street"

*"Les Tontons Flingueurs" Place St-Louis

*La Palme d'Or 2008 au Caméo

*Photos concerts de Metz 21-08-08

*Photos de Metz en fête 09-08-08

*Photos de Marvin + Zombie Zombie 01-08-08 Place St Louis

*Photos de Bensé + Guests 31-07-08 Place Jeanne d'Arc

*Critique de DVD: "Le Royaume"

*Encore + de photos des Francofolies de La Rochelle 2008

*Photos de Luke + Kaolin 17-07-08 Place d'armes

*Sortie DVD de "INTO THE WILD" le 16 juillet: découvrez la critique du film

*Improvisation et enregistrement avec les instruments du monde (envoyé par l'association Pas Assez)

*Reminder: Workshops @ 24 Heures Electroniques! (envoyé par la Rockhal)

*Cinéma en plein air Place Saint-Louis: ça continue (envoyé par l'association Quartier Saint-Louis)

*Sortie DVD de "LES PROMESSES DE L'OMBRE" le 1er juillet: découvrez la critique du film

*Edito bons plans sorties Metz et environs du 30 juin au 6 juillet

*C'est la fête du cinéma ce week-end

*JAZZAMETZ fête ses 20 ans!

*COUP DE COEUR: Découvrez le site EPIDERMIQ'

*Edito bons plans sorties Metz et environs du 23 au 29 juin

*Concert de Jazz Place Saint-Louis Bis (envoyé par l'association Quartier Saint-Louis)

*Edito culturel bons plans Metz et environs: festivals et renaissance du quartier Saint-Louis

*"J'ai besoin de votre aide!" (envoyé par l'association bouche à oreille)

*"CAVALERA CONSPIRACY: un parfum de nostalgie..."

*Sortie de "ONCE" en DVD le 04 juin: découvrez la critique du film

*Cinéma en plein air Place Saint-Louis (envoyé par l'association Quartier Saint-Louis)

*NON?METZSI!: Journée BD (envoyé par l'association BD Phylactères)

*Festival des Moissons Rock 2008 (photos réalisées et envoyées par Laurent Molinier)

*"Martin Solveig: une interview et une rencontre exceptionnelles!"

*Sortie de "DANS LA VALLEE D'ELAH" en DVD le 07 mai: découvrez la critique du film

*"Deux peuples, une terre..."

*Palmarès du Festival Saveurs Culturelles du Monde (envoyé par Casino 2000)

*Sortie de "SICKO" en DVD le 24 avril: découvrez la critique du film

*Interview de Kenza Farah (réalisée par Hugues)

*Sortie de "L'ENNEMI INTIME" en DVD le 16 avril: découvrez la critique du film

*"Katie Melua au Galaxie: j'y étais..."

*« Notre père qui êtes au bistrot » de Félix Lobo (envoyé par Félix Lobo)

*Sortie de "99F" en DVD le 26 mars: découvrez la critique du film

*Edito « bons plans sorties » du 24 mars 2008: « Appelez-moi Kenza »

*Sortie de "CARAMEL" en DVD le 13 mars: découvrez la critique du film

Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 21:24

Depuis douze ans maintenant, le petit village de Bibiche perdu dans la campagne près de la ville de Bouzonville, accueille de grands noms du reggae à l'occasion de l'anniversaire de BOB NESTA MARLEY le six février 1945. L'association « Melting-Pot » a toujours tout mis en œuvre pour le plaisir du public et pour rendre hommage à ce grand homme ; quarante cinq groupes s’y sont déjà produits, comme THE ETHIOPIANS, TAKANA ZION, MANJUL, TONTON DAVID...


Mais cette année nous a réservé de belles surprises, avec des étoiles montantes de la scène reggae. Pour commencer la soirée, les nancéens de YOUSS AND THE WIZ, ont bien « préchauffé » la salle avec leur reggae plutôt festif.

 
TYRONE DOWNIE, quant à lui, accompagné de son groupe JAHMYLOUDIE, nous a fait l’honneur de sa présence, lui qui a joué pendant 12 ans dans les WAILERS ( le groupe de BOB MARLEY ) et qui a également travaillé avec de nombreux artistes, comme BEN HARPER, TIKEN JAH FAKOLY, etc.

 
Puis après un interlude musical d'ORIGINAL TIDA, est apparu celui que l'on attendait tous, SEBASTIAN STURM, star du reggae en Allemagne, dont la notoriété ne cesse de croître de jour en jour en France. Et tout cela dans une ambiance bon enfant, avec des artistes qui n’ont pas hésité à se mêler au public, des tables rapprochées en guise de scène, pas de loges, « good vibes » avec le public (nommé les "massives"par les amateurs de reggae) dansent et chantent en cœur. Puis le KRYPTONIC SOUND SYSTEM a clôturé la soirée, et certains artistes assistant au concert nous ont même fait le plaisir de prendre le micro, comme l’un des chanteurs du groupe mosellan ROOTS INTENTION CREW & ABDOU DAY.


Une soirée, comme tous les ans, « ma-gni-fi-que » ; nous attendons avec impatience la 13ème édition !
En guise de conclusion, je vous propose de partager le slogan de l’affiche du festival. «  Les vibrations des rastas sont positives ! »

 
Aurore Roussel

 

Credit photos : La rédaction de Melting Actu / Aurore Roussel

Partager cet article
Repost0
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 19:27
Mercredi 25 février 2009, 20h à l'Emile Vache de Metz,  un des rares bar-concert encore ouvert de la ville...

Retour sur un voyage à travers le temps et l'espace avec Lonely Drifter Karen (Autriche/Italie/Espagne) supporté par le duo messin d'Alifair en première partie.

Un concert mélangeant différents styles musicaux tels que pop, jazz et folk le tout avec une aisance et une maîtrise hors du commun.










CREDIT PHOTO Frédéric Maciéri.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 17:18

Quel honneur...

Quel honneur de pouvoir écrire sur un tel génie.

Quel honneur d'avoir pu participer à un tel concert.

Quel honneur pour Metz, pour l'Arsenal.

 

Ce soir, je suis fier de vivre. Vivre pour voir et entendre. Voir un concert magique. Voir un public massif, l'Arsenal affichant complet. Voir des gens se lever spontanément, frapper jusqu'à épuisement dans ses mains, voir un parterre de jeunes et moins jeunes aller danser sur la scène et surtout voir la direction de la salle permettre que la fête ait lieu. Oui, ce soir, il y avait bien révolution. Et je tire bien bas mon chapeau à la salle de l'Arsenal, pour sa programmation, pour son respect et sa tolérance.

 

Mais ce soir, la véritable star était bien la musique. Goran Bregovic son ambassadeur. Avec majesté, fougue, vivacité, énergie et parfaite maîtrise, Goran Bregovic & l'orchestre des mariages et des enterrements ont laissé s'échapper le firmament pour le laisser s'installer tout autour de nous. Que dire tant le spectacle était bien au-delà de ces simples mots ?

 

Goran Bregovic est un compositeur formidable, vivant de sa musique et pour sa musique. Ses musiciens - pièces uniques de son orchestre - sont des chefs d'œuvres à eux seuls.

Ce soir, Goran Bregovic nous a offert son cœur, nous lui avons brandi le notre accompagné de mille mercis. Les cuivres, les vents, les bois, les voix bulgares comme le chœur d'hommes...

 

Tous étaient liés, tous ont montré qu'énergie et virtuosité étaient en parfaite harmonie. Faisant danser, valser, chanter, rire et sourire le public charmé, Goran Bregovic a démontré à qui pouvait encore en douter qu'il était un maître, un génie, mais surtout que sa musique pouvait se saisir de toutes vos émotions, faire ressortir et ressentir les milliers de sentiments qui vous anime, pour vous laisser vidé sur votre siège, rempli de bonheur et d'allégresse.

 

Des chansons à boire aux chansons de mariage, des thèmes de films aux succès de ses prestigieuses années, Goran Bregovic n'a pas besoin de références, d'affiliations ou d'origines à expliciter. Tout est dans sa musique. Des immensités des Balkans aux prouesses architecturales, des déserts d'herbe et de sables aux montagnes de l'Europe de l'Est, c'est toute une tradition, une culture, un peuple titanesque qu'il invite sur scène. Ne retenant pas ses sourires, il mène avec une aisance et une beauté grave tout son monde, parfaitement accordé, en symbiose parfaite avec les samplers qui peuplent chaque chanson, ajoutant encore de la profondeur à la démonstration.

 

Oui, ce soir, personne ne bouda son plaisir. La fête eu bien lieu car tout le monde désirait la faire. Sans soucis, sans chichi ni prises de bec, Goran Bregovic a su réconcilier autour de sa musique la jeunesse de Metz que tout le monde dit inexistante avec la vieille garde à qui l'on reproche tant. Goran Bregovic a réussi à mêler une institution distinguée et bien réglée à la folie et au débordement plein de joie et de plaisir. Finissant un concert de 2h30 sur une invitation à aller à la rencontre de l'autre avec Kalachnikov, il quittera la salle en remerciant '' un public formidable ''. Soyez fier, soyons fier d'avoir été ce public qui a eu la chance d'assister à pareil concert, soyons fier d'avoir montré tout le respect que nous devions à un artiste de ce niveau, soyons fier de pouvoir se dire que ce ne sera pas le dernier concert d'une telle ampleur.

 

Unique et somptueux, Goran Bregovic restera sûrement un des meilleurs, si ce n'est LE meilleur souvenir de cette saison ! Mais je ne m'offusquerais pas si l'avenir me fait mentir..

Ugo Schimizzi

 

 

 

 

 

 

 

 



 


Crédit photo : Juliette Delvienne
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 19:00
La cérémonie des Victoires de la Musique Classique 2009 s'est déroulée dimanche 08 février à l'Arsenal.
Voici quelques photos des répétitions (signées Ugo Schimizzi):














Et un petit extrait vidéo de la céremonie:

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 22:00

Bien malin celui qui saurait retrouver le rôle de chacun…

Le 21 janvier dernier, les trois compères honoraient de leur présence la salle de l’Arsenal à Metz. Didier Malherbe, Loy Ehrlich et Steve Shehan étaient les chamans du soir. Et on peut dire qu’ils ont su charmer le public, celui-ci continuant à applaudir alors que la lumière était rallumée, forçant le trio (je l’ai déplacé ici, pour la structure de la phrase) –pour leur plus grand plaisir- à revenir une troisième fois. De deux choses l’une, soit le public messin voulait en avoir pour ses sous, soit il a vraiment aimé !

Difficile à présent de trouver les mots pour relater une telle aventure… Car Hadouk Trio est un voyage au cœur du voyage, de la musique dans l’univers de la musique. Insaisissable, indescriptible, inclassable, la liste pourrait être longue.

 

Tous trois mélomanes chevronnés, bourlingueurs et faiseurs de mondes, ils ont joué avec les plus grands, dans un éclectisme absolu : Youssou N’Dour, Peter Gabriel, Paul Mc Cartney, Brian Eno… Steve Shehan officie aux rythmes vêtus de percussions, archets atmosphériques, cagot ou conga. Loy Ehrlich évolue entre son rôle de basse en jouant entre autres de la kora et du gambass, tout en accompagnant les mélodies de ses claviers. Didier Malherbe complète le trio en jouant aussi bien de la flûte, du saxophone ou de l’ocarina qu’ avec les toupies et les mots.

 

Outre ce déballage technique des qualités musicales du trio, il me paraît bien vain et approximatif d’essayer de faire une description des sonorités proposées.

Promenant un spectateur tantôt médusé, tantôt admiratif du talent et de la technique de ces trois artistes, Hadouk Trio va déposer ses valises entre Afrique et Orient. On vole de l’eau au vent, traversant le feu et la terre, les histoires s’inscrivant dans les ombres dansantes, tandis que les songes s’étiolent au rythme des notes.

Plénitude, charme et énergie ne sauraient résumer pleinement l’esprit du trio, tant les influences se croisent et se recoupent, le rythme effréné des chansons alternant avec des envolées lyriques bien plus reposantes.

 

Inventif, créatif, se jouant des conventions établies et des instrumentations normées, Hadouk Trio combine les techniques les plus folles avec les idées les plus enthousiastes. Cuivre, vent et bois se mêlent et s’entremêlent jusqu’à ce que l’enchevêtrement ne fasse plus qu’une musique distillée (à) vers ? un public charmé.

 

Un seul conseil, ne vous fiez pas au classement édicté par les salles et laissez vous aller à un voyage salvateur. Hadouk Trio vous promet la richesse des épices et les volutes de l’encens, là où couleurs et les merveilles se confondent, et où musique et envie ne font plus qu’un. Au final, encore une très bonne idée de la part de l’Arsenal qui n’en finit plus d’étonner, survolant avec adresse les styles et époques, du classique au moderne, de Jan Garbarek à Hadouk Trio.  

 

Ugo Schimizzi / Photos: Juliette Delvienne









Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici