1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 11:40

Bonjour à toutes et à tous 

Peut-être ne le savez vous pas encore, mais après nous avoir interdit les narguilés, nous n'avons maintenant plus le droit de faire des concerts non plus, car quelques personnes du voisinage se sont plaintes, et ont été plus qu'écoutées par la mairie. Nous ne  faisions plus des concerts que les vendredis, ils se terminaient à 22h30 au plus tard, nous vérifiions dehors que les gens qui sortaient ne faisaient pas de bruit. La situation des  "musiques actuelles" est intenable sur Metz, et c'est pour cette raison que vous vous demandons de signer la pétition dont le lien est a la fin de ce message, et de faire tourner l'info autour de vous au maximum. Aujourd'hui nous sommes en première ligne, mais d'autres cafés sont déjà sur la sellette, et demain c'est tout le centre ville de Metz qui sera mort à partir de 19h si l'on ne fait rien.

Merci d'avance

La Chenille Bleue - Pour signer la pétition , cliquez ici SVP 
 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 01:15
 
Jeudi soir, dans un grand hôtel de Metz. Dans un brouhaha bon enfant, plus d’une dizaine de représentants de la presse en tous genres règlent une dernière fois l’objectif de leur appareil photo, vérifient qu’ils n’ont pas oublié leur bloc-notes ainsi que l’indispensable stylo. Soudain, le silence se fait. Je lève alors les yeux et aperçois le plus célèbre numéro sept de l’histoire du football, qui gratifie l’audience d’une entrée « cantonesque » dont il a le secret : le port altier, tête haute, regard perçant, éblouissant la salle de son charisme exceptionnel. Non je ne rêve pas : Eric Cantona se tient debout devant moi…mes yeux pétillent tel du champagne !
 
Bon, il faut tout de même que je contienne un peu le fan de foot qui jubile en moi pour m’intéresser à l’événement que vient promouvoir le meilleur joueur de tous les temps de Manchester United, en compagnie de ses frères Joël et Jean-Marie, mais aussi du président lorrain de la Fondation Abbé Pierre.Quel est donc le rapport entre ces différentes personnes ? Eric et Jean-Marie sont parrains de la Fondation, et Joël est l’organisateur du Rock’n’Beach Soccer, qui va se dérouler aux Arènes de Metz ces 18 et 19 janvier. Le concept est somme tout original : associer sport et musique, avec d’un  côté la découverte d’une pratique en devenir, le Beach Soccer, et de l’autre un concert regroupant des artistes réputés pour la qualité de leurs prestations scéniques. Et, cerise sur le gâteau, tous les bénéfices réalisés au cours de ces deux jours iront directement dans les caisses de la Fondation Abbé Pierre, qui s’occupe, entre autres, d’essayer de trouver des logements aux plus démunis. Un mot me vient alors logiquement : solidarité. Réunir tant d’artistes (du ballon rond et de la chanson) en faveur d’une cause aussi importante et hélas ! plus que jamais d’actualité : j’ai maintenant grande hâte d’être au lendemain afin d’assister au show, et j’espère vraiment que le public répondra présent…

 

 

Vendredi après-midi, aux Arènes. En pénétrant dans la salle, je vois d’abord tous ces jeunes de l’organisation qui se démènent dans tous les sens pour que la manifestation « culturo-sportive » se passe du mieux possible, et me rappelle avec admiration qu’ils sont tous bénévoles. Donner gracieusement de son temps n’est heureusement pas que réservé aux Stars…Deux secondes plus tard, j’ai l’impression de sentir l’odeur de la mer et d’entendre ses vagues en découvrant les tonnes de sable de plage étendues entre les gradins. Metz-plage ? Tout est décidément possible, y compris le fait de revoir le « King » taquiner la balle. Bien qu’il ait laissé ses crampons et ses chaussettes au vestiaire, le Marseillais est bel et bien sur le terrain, en short et maillot floqué de son inséparable numéro sept. Avec ses partenaires de l’équipe de France, ainsi que ses collègues venus de l’Europe entière, il enflamme le public venu en nombre apprécier le football de plage et ses phases de jeu très spectaculaires. Beaucoup de spectateurs, chauffés à blanc  par les bicyclettes de « Canto » ainsi que par un speaker exceptionnel : le concert s’annonce sous les meilleurs auspices !

 

 

Malheureusement, Les Arènes se vident de moitié tout de suite après le dernier coup de sifflet de la journée, en moins de temps qu’il n’en faut à « Mister » Cantona pour signer des dizaines et des dizaines d’autographes. Le public a ainsi décidé de bouder la troisième mi-temps…il a donc raté l’entrée sur scène des Dionysos, très vite rejoints par Canto « himself », bondissant au rythme des guitares, encouragé par un Mathias Malzieu semblant déborder d’énergie, pour changer un peu…désormais les pieds dans le sable, des relents d’été me parviennent et je me souviens que le footballeur-acteur a récemment prêté sa voix sur le disque-livre « La mécanique du cœur », dernier opus en date de Dionysos. Mathias (déchaîné), Babet et consorts reçoivent ensuite alternativement les visites de « La femme chocolat » Olivia Ruiz, de l’engagé Cali et de Dani, et l’ambiance devient de plus en plus chaude. C’est l’été je vous dis ! Je me remémore alors ce que Joël Cantona, l’organisateur en chef, m’a expliqué la veille, à savoir que la venue des artistes participant au concert s’est faite tout naturellement, en toute amitié pour être plus précis. Se mobiliser sans toucher un seul euro, dans l’unique but d’en faire gagner un maximum à une association caritative : oui, certaines figures du monde de la musique ont encore du cœur et ne pensent pas qu’à payer moins d’impôts ! Et il est d’autant plus plaisant de constater qu’elles n’ont pas du tout pris la « grosse tête », malgré un succès populaire incontestable, et qu’elles restent disponibles, complètement dans l’esprit du Rock’n’Beach Soccer, événement qu’on souhaiterait revoir rapidement aux quatre coins du pays.

 

 

Pour ce qui est d’Eric Cantona, vous trouverez, peut être à raison, que j’en ai fait un peu trop au travers de ces quelques lignes… Mais c’est la meilleure manière que j’ai trouvée afin de rendre hommage à ce personnage extraordinaire, qui fait partie du cercle très fermé de ces gens auxquels on ne peut appliquer de demi-mesure: on les déteste ou on les adore, mais ils ne laissent jamais personne indifférent.

 

Maxime Freyberger 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 15:53
Projections-Débat évènement autour du film documentaire « 9/11 Press for Truth» organisés dans une tournée européenne (+ d’infos ICI )
 
Découvrez les horaires pour les projections les Lundi 26 et Mardi 27, à 20h30 au cinéma caméo de Metz et Nancy et une vidéo du début du film ci-dessous :
 
 
 
 

La suite de la vidéo à

 

2/6 : http://www.dailymotion.com/cacaboom/video/x31884_press-for-truth-vo-st-26_news

3/6 : http://www.dailymotion.com/cacaboom/video/x318co_press-for-truth-36-vo-st_news

4/6 : http://www.dailymotion.com/cacaboom/video/x31aww_press-for-truth-vo-st-46_news

5/6 : http://www.dailymotion.com/cacaboom/video/x31b6q_press-for-truth-vo-st-56_news

6/6 : http://www.dailymotion.com/cacaboom/video/x31bg2_press-for-truth-vo-st-66_news

 
Lundi 26 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
20h30
soirée débat « 9/11 Press for Truth » avec Kyle Hence (producteur) et Larisa Alexandrovna (documentaliste, scénariste) En partenariat avec les Amis du Monde Diplomatique
cinéma
Cinéma Caméo Commanderie 16 rue Commanderie 54000 Nancy - Site Web ici - Tél. : 03 83 28 41 00  
Non
précisé
 
 
Mardi 27 Novembre 2007
Horaire
 
Prestation
Genre 
Lieu
Prix
20h30
soirée débat « 9/11 Press for Truth » avec Kyle Hence (producteur) et Larisa Alexandrovna (documentaliste, scénariste) En partenariat avec les Amis du Monde Diplomatique
cinéma
Cinéma Caméo Ariel centre ville (parking cathédrale à 0,50€ de 19h00 à 1h00)   24, rue du Palais   57000 Metz - Site Web ici - Tél. : 03 87 18 99 95      
 
Non
précisé
 

 

 

 

 
 
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 23:14

Vendredi 9 Nov. Clara Morgane sera aux Loges  à St Julien les Metz  "Aux Loges" ....Plus de détails ci dessous ....

Clip de sa chanson "Sexy Girl" tiré de l'album 'Déclarations". 

Posté par chivemmali

  

Visuel de  sa chanson '"J'aime"" tiré de l'album 'Déclarations".

Publié  par  GoldenGates

 

 

Plus de détails ...

Vendredi 09 Novembre 2007

Horaire

Prestation

Genre 

Lieu

Prix

23h00

 

 

 

 

 

 

 

Clara morgane - extrait de son dernier album, ainsi qu'une séance de dédicace. les préventes (15 €) sont conseillées.

concert

 

 

 

 

 

 

 

Les loges 40 avenue paul langevin 57070 Saint-Julien-lès-Metz Tél : 03 87 37 80 28 site Web ici

20 € Places V.I.P Limitées

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 04:13
Alors que s’achèvent les Mondiaux d’athlétisme d'Osaka disputés du 25 août au 2 septembre 2007, l’occasion est trop belle pour faire le lien avec deux ouvrages nés dans l’univers de l’athlétisme : « La tranchée d’Arenberg … » et  « Entraîneur Papa monstre de sport ».
 
 
 
Tout deux ex-coureurs et passionnés d’athlétisme (400m), l’un d’eux s’est affirmé comme l’un des plus grands écrivains de sa génération et l’autre a nourri sa passion de l’athlétisme de haut niveau à travers un parcours d’entraineur hors norme, innovateur grâce à son abord  psychanalytique du rapport entraineur entrainé … Le hasard aura voulu que leurs deux ouvrages autour d’une thématique sportive sortent au même moment, voici quelques semaines …
        
Outre ses aptitudes sportives, on connaissait Philippe Delerm notamment pour sa célèbre « première gorgée de bière ». Cette fois c’est vers le sport que sa plume dirige sa poésie avec son dernier ouvrage : « La tranchée d’Arenberg – Une gorgée de sport »    . Et ça marche à nouveau. Delerm c’est plus que les petites anecdotes qu’il sème à travers ses livres, c’est la façon dont il les raconte. C’est les choix des bons mots, c’est la finesse de l’écriture, c’est un petit conte du quotidien rendu poétique, extraordinaire, voluptueux.
 
         Cela dit, cette fois, on sort quelque peu du quotidien pour entrer dans l’événement en lui-même. Delerm ne nous narre plus la douceur d’aider quelqu’un a écosser des petits pois, mais les petites joies du sport en général, du rugby et du foot jusqu’au curling ou au ping-pong. Lui-même ayant été un sportif de haut-niveau, on comprend qu’il puisse y trouver une beauté singulière, inaccessible aux allergiques des terrains de foot, ce qui est mon cas.
 
         Et pourtant, j’ai beau ne rien y connaître, j’ai beau avoir une aversion pathologique pour le sport, l’écouter en parler c’est se lover dans une douce moiteur, un cocon de détente… Même lorsque l’athlète dont il est question m’est totalement inconnu, même lorsque le sujet me passe a mille lieues au dessus de la tête. Une chose est sûre : qu’il s’agisse de réconcilier les indécrottables rats de bibliothèque avec l’ambiance des stades, ou de faire renouer les athlètes ayant pour la lecture une aversion totale, avec la poésie, c’est une réussite sur les deux tableaux. On attend ses prochains petits moments de délice avec la plus grande impatience.
 
     Non loin de l’ouvrage de Delerm, mon libraire     préféré proposait une première publication de Patrice Ragni : « Entraineur, Papa, Monstre de sport ». Un titre surprenant, en fait emprunté à sa fille, qui le surnommait de la sorte. Ici la poésie n’est plus de mise, pourtant le courant passe. Il ne s’agit pas d’un roman, mais plutôt d’un essai, traitant de la place de l’entraineur dans la réussite des athlètes. Ceci, vu sous différents angles : la formation de l’entraineur, la question de l’utilité de celle-ci, l’implication de l’entraineur dans la vie de l’athlète, et surtout, l’importance de la psychologie dans la bonne compréhension des athlètes et de leurs capacités. Au milieu de toutes ces questions, Ragni en profite pour rendre un hommage sincère et touchant a sa femme et sa fille, selon lui trop souvent délaissées au profit de son métier.
 
Si j’ai tendance à trouver que la plupart des thèmes sont assez vite laissés de côté, celui de la relation entraineur-entraîné vu par la lorgnette de la psychologie est, quand a lui, très enrichissant. D’abord parce qu’il expose avec justesse sa conviction que la psychologie est pour les sportifs un enrichissement et un moteur supplémentaire pour aller au bout de soi-même et de ses performances, et pour les entraineurs essentielle à connaître pour maximiser le potentiel de leurs recrues. Mais surtout, parce que ce thème est finalement assez universel, et peut facilement déborder du domaine purement sportif pour s’appliquer tout aussi bien a n’importe quel enseignement. Cette relation toute symbolique ou l’enseignant prend pour un temps la place des parents, qu’il fasse profiter de ses savoirs dans le domaine de l’art, de l’artisanat, ou même simplement dans le cadre scolaire, est crucial à assimiler pour optimiser cet art bien délicat qu’est la transmission du savoir.
 
Un livre enrichissant donc, dont on ne peut que déplorer la mauvaise qualité de l’édition (relecture orthographique, changements arbitraires de police rendant la compréhension difficile, surtout lors des retranscriptions de dialogues). A conseiller entre autres à ceux qui se destinent à ce métier, afin de mieux cerner les aspects les plus importants et pourtant les plus controversés de leur future fonction.
 
 
Pascal GATTY
Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 12:00
  -  Interville Mulhouse - Metz juin 2007 -
 
  Melting actu was here...Dès 20 heures, les 4 tribunes étaient déjà remplies et surchauffée par le producteur de l’émission, Yves Launoy. Normal : une vachette qui se balade dans le centre ville de Metz, ça peut intéresser plusieurs d’entre nous, vicieux que nous sommes à nous imaginer les victimes humaines de son odieux complot cornu.
 
Dès le premier jeu, le ton est donné : Metz, ville pluvieuse ? Point du tout. Celle-ci évite la fuite, tandis que Mulhouse part à vau l’eau dans l’épreuve Ca coule de source. Plus tard, l’équipe messine se fait prendre pour une quiche et Mulhouse rigole devant un score de 2-4 pour Mulhouse dans Paye ta quiche !
 
Le plus jouissif, c’est que l’une comme l’autre des villes concurrentes sont toujours incapables de rester debout plus de 30 secondes avant de se vautrer lamentablement. Déguisés en mirabelle géante (vive la liqueur de mirabelle), en bonhomme ou en TGV miniature, les participants se sont efforcés de nous offrir un spectacle de qualité : vautrage en tout genre, accidents de train, déraillements, vachette déchaînée (qui ne tient pas trop debout non plus, la pauvre…).
 
Bref, ça rigole, ça chante, ça rigole encore lorsque Natalie Simon se ramasse encore et encore…. Le mieux reste quand même la triste solitude de Tex devant les propos hors contexte de monsieur le Maire sur les parkings du centre ville. A voir et à revoir lors de la rediffusion mercredi sur France 3 ! Faites vous plaisir, on ne vous dira pas que Metz a  gagné…
                                                                       
    
                                          
                                  
                                        Jérôme H.
Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici