24 octobre 2022 1 24 /10 /octobre /2022 10:03
Manifestations et pétition pour le maintien des subventions culturelles du Grand Est ( Octobre 2022)

La demande des artistes manifestants était claire : obtenir l'abandon du projet de coupe des subventions aux grandes institutions culturelles de la région de 10%. Organisés par les syndicats d'artistes, plusieurs manifestations publiques, des prises de paroles avant les spectacles se déploient sur tout le territoire régional, ainsi qu'une pétition en ligne ( à https://chng.it/tGfdxvy7 ) .
 

La séance plénière du conseil régional s'est réunit le jeudi 20 Octobre 2022, devant l'hôtel de région de Metz à partir de  9h et le SAMMLOR (syndicat des artistes musiciens de Metz Lorraine) a déposé un préavis de grève pour l'orchestre national de Metz Grand Est .

( Crédit Photo : Lydie Cerf. )

Une délégation de l'Orchestre de l'Opéra de Nancy ainsi que les chœurs et le ballet ont fait le déplacement viendra joindre le rassemblement ainsi que d'autres structures culturelles tous secteurs confondus. Une mobilisation parallèle a eu lieu le même jour à Strasbourg devant l'hôtel de Région dès 9h.


 

Le projet de coupe budgétaire toucherai une fois de plus les plus précaires ( remplaçants et supplémentaires) au sortir d'une fragilisation suite aux années COVID, mais également les spectateurs des zones rurales qui seront les plus touchés par les annulations.   De plus, selon de syndicat SAMMLOR (Syndicat des Artistes Musiciens Professionnels de Metz Lorraine ) l'extrême "modestie" de ces économies de moins de 0,05% (1,5 million sur un budget global de 3,5 milliards, soit moins 0,042%) pose question.

L'animation de musique live a soutenu la demande communiquée à Jean Rottner pour qu'une délégation soit reçue.

 

( Crédit Photo : Lydie Cerf. )
 

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2022 3 19 /10 /octobre /2022 18:13
Jeudi 20 Octobre 2022 à 08h30 : manifestation à l'hôtel de Région de Metz.

Les manifestants demandent l'abandon du projet de coupe des subventions aux grandes institutions culturelles de la région Grand Est (d'un montant prévu de 10%).

 

La séance plénière du conseil régional se réunit ce jeudi 20 Octobre 2022, devant l'hôtel de région de Metz (Place Gabriel Hocquard) à partir de  9h et le SAMMLOR (syndicat des artistes musiciens de Metz Lorraine) a déposé un préavis de grève pour l'orchestre national de Metz Grand Est .

Une délégation de l'Orchestre de l'Opéra de Nancy ainsi que les chœurs et le ballet feront le déplacement viendra joindre le rassemblement ainsi que d'autres structures culturelles tous secteurs confondus.

Une mobilisation parallèle a lieu ce même jour à Strasbourg devant l'hôtel de Région dès 9h.

L'animation de musique live prévue en fera une manifestation hors du commun.

 

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 17:20

Cet article est reposté depuis Dépêches Citoyennes..

Partager cet article
Repost1
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 01:16

Cet article est reposté depuis Dépêches Citoyennes..

Partager cet article
Repost1
9 avril 2022 6 09 /04 /avril /2022 01:13

Cet article est reposté depuis Dépêches Citoyennes..

Partager cet article
Repost1
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 18:15
VISUEL O.GARRAUD  © MODULAB (1)

VISUEL O.GARRAUD © MODULAB (1)

-EN RÉSUMÉ : CHRONOLOGIE DES FAITS.

 

-11 Mai 2020 premier déconfinement.

Le gouvernement Macron annonce une réouverture des cafés et des restaurants un mois avant celle des cinémas et salles de spectacle. Au regard du COVID19, les lieux de culture seraient-ils plus dangereux que les cafés et restaurants ? (1) (1bis).

 

-Été 2020. L’Espagne reprend la vie culturelle avec un protocole sanitaire strict (8).

 

-24 novembre 2020, second déconfinement.

Malgré le niveau élevé de décès, les commerces "non essentiels" ré-ouvrent avec les ruées impressionnantes du "Black Friday" et de Noël, tandis que les lieux de culture restent fermés (1bis).

 

-17 décembre 2020. L'étude ComCor de l'institut pasteur montre un très faible taux de contamination (0,5%) au COVID19 dans les lieux de culture (2ter).

L'institut Pasteur, le Sénat et le conseil Scientifique font consensus sur la non responsabilité des lieux de culture dans la contamination du COVID 19, tandis que le premier ministre annonce la réouverture possible le 7 Janvier 2021 (3). Le gouvernement décide de maintenir une fermeture arbitraire et laisse « le monde de la culture anéanti » selon la sénatrice Laure Darcos (3).

 

-23 Décembre 2020. Le juge des référés du Conseil d’État reconnait l'efficacité des protocoles sanitaires dans les cinémas et les théâtres(2bis). Néanmoins, malgrè l'étude ComCor et l'avis du conseil scientifique, le Conseil d’État refuse la réouverture des lieux de culture. Charles Berling avec 300 professionnels du théâtre dénonce : « On entasse les gens dans les métros, les grandes surfaces sont bondées et tout d'un coup on met en pâture le spectacle vivant »(6)

 

-30 Décembre 2020. PRIMA-CoV, une étude réalisée à Barcelone sur un concert-test debout et sans distanciation (test préalable et port du masque FFP2) dévoile qu'aucun des 500 participants n’a été contaminé (6bis). Fin Mars 2021, le même protocole sera testé avec succès sur 5000 spectateurs (6ter).

 

-18 janvier 2021. L’Italie ré-ouvre ses institutions culturelles dans les six régions les moins exposées au COVID-19 (8)

 

-10 février 2021. L'Institut Hermann-Rietschel (Université technique de Berlin) démontre que les Théâtres, Opéras et Musées sont les lieux publics les moins dangereux au regard du COVID19(7)

 

- 26 Février 2021. Un collectif d'artistes dont Manu et Gérard Lanvin demande au juge des référés du Conseil d’État de rouvrir les lieux de culture et alerte également sur l'impact de ces fermetures en terme de santé mentale (9). Le conseil d'état refuse à nouveau et s'enferme dans un déni, ignorant les études Françaises et Européennes.

 

-Mai 2021, nouvelle réouverture. Le gouvernement Macron fixe contre toute rationalité scientifique, une réouverture pour les restaurants en terrasse à 50% de capacité contre 35 % seulement pour les festivals assis en plein air (9ter).

Pourtant, les repas sont pointés comme cause majeure de contamination par l'étude ComCor de l'institut pasteur tandis  que les spectacles y sont disculpés par deux études officielles Françaises(10).

 

-Le 8 juillet 2021. Les premiers résultats de l'étude l'AP-HP sur le concert test d'Indochine révèlent « l’absence de sur-risque d’infection par le SARS-CoV-2 chez les participants au concert »(12).

Nicola Sirkis d'Indochine enfonce le clou : « On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu’aller dans un concert, ce n’est pas risqué » (11).

Même debout, sans distanciation, avec 50% de non vaccinés et avec une personne sur dix sans masque, aucun surrisque d'infection ! (12)

 

-21 juillet 2021. Les lieux de culture dont le fameux festival d'Avignon se voient pourtant soumis au pass sanitaire avant même les restaurants (12).

 

-15 décembre 2021. Le rapport du Sénat met en lumière des effets délétères de la gestion de l’épidémie de covid-19 sur la santé mentale (9bis)

10 % des Français sujets aux pensées suicidaires en 2021(chiffre en augmentation de 7 %) (9bis).

23% de nouveaux patients sous antidépresseurs (enquête « EPIPHARE » )(9bis).

 

-Avril 2022. Emmanuel Macron en campagne présidentielle annonce vouloir défendre l'exception culturelle française"(13).

Pourtant dès fin 2020, le Président des cinémas d'art et d'essai  l'AFCAE François Aymé(1bis), suivi par Charles Berling (6) et les syndicats de théâtre et de spectacle Français ( SYNDEAC ), dénoncent une «exception culturelle à l'envers ». Le comédien précise  : « Tout reste ouvert : les supermarchés, les transports et lieux de culte, sauf nous. »(6). François Aymé résume la gestion gouvernementale : « Oui aux consommateurs, non aux spectateurs »(1bis).

 

En conclusion, malgré une rallonge financière apportée au secteur tant économique que culturel, la culture étiquetée par le gouvernement « non-essentielle », a été très régulièrement discriminée en France à travers des décisions liberticides, inéquitables et sans fondement scientifique.

 

 

 

-EN DÉTAIL .

 

Quatre mois seulement après une fragile réouverture des lieux de culture fermés au premier confinement de Mars 2020 (crise COVID19), ces lieux de culture se sont vus de nouveau fermés par le gouvernement Français fin octobre 2020 (1).

Quelques semaines avant, Emmanuel Macron annonce le 11 mai 2020 les modalités du déconfinement, avec d’abord la réouverture des cafés et des restaurants, puis un mois plus tard celle des cinémas et salles de spectacle.

Selon les autorités, les lieux de culture seraient donc plus dangereux que les cafés et restaurants où les gens se parlent face à face longuement et partagent un verre ou un repas(1bis).

Le 24 novembre 2020, le second déconfinement s'annonce avec la réouverture tout d’abord des commerces, suivis les lieux culturels.

Ainsi, malgré le niveau élevé de décès et de personnes en réanimation, les commerces dits "non essentiels" ré-ouvrent tandis que les lieux de culture restent fermés.

Du "Black Friday" jusqu’à Noël, la ruée vers les commerces peut avoir lieu avec des flux considérables de déplacements (1bis). L'argument de réduction des flux a pourtant été repris maintes fois par les autorités gouvernementales, y compris par la ministre de la culture R. Bachelot pour retarder ou limiter les réouvertures des lieux de culture (1ter).


 

Le conseil d'état saisi par plusieurs acteurs de la culture fin 2020 refuse d'ordonner au 23 décembre 2020 la réouverture des lieux de spectacle se basant sur des « données scientifiques disponibles...qui montrent une dégradation de la situation sanitaire … » (2).

Pourtant, le juge des référés du Conseil d’État reconnait "une atteinte grave aux libertés", (libertés d'expression, d'entreprendre et la liberté d'accès aux œuvres culturelles) et le juge admet l'efficacité des protocoles sanitaires des cinémas et théâtres, capables de « diminuer significativement le risque lié à l’existence de rassemblements dans un espace clos »(2bis).

 

Dans le même temps, l'étude ComCor de l'institut pasteur disculpant les lieux de culture de responsabilité quant à la contamination du COVID19 (2bis) était déjà rendue publique une semaine avant la décision du conseil d'état. L'étude ComCor diffusée à grand renfort de couverture médiatique ne pouvait être ignorée par les membres du conseil d'état.

En effet, depuis le 17 décembre 2020, l'étude ComCor du célèbre institut disculpe les salles de spectacle en terme de contamination(2ter).

« Moins de 0,5 % des contaminations se sont donc déroulées dans les lieux culturels », rapporte le président de la commission de la culture du Sénat, Laurent Lafon, en référence à l'étude ComCor. Il ajoute : « Cette étude confirme ce qu’avait déjà mis en avant le comité scientifique : ce ne sont pas des lieux qui présentent une exposition forte et un risque important» (3).

Autour du Professeur Arnaud Fontanet, responsable de ComCor, les auteurs de l'étude rappellent également que : « les facteurs identifiés sont en premier lieu l’absence de port du masque (46%), et l’absence de distanciation physique (43,7%), » (4).

Ces deux facteurs font l'objet d'une bonne gestion dans les lieux de culture qui ont opéré un travail d'une grande rigueur reconnue par le conseil d'état (2bis).

L'institut Pasteur, le Sénat et le conseil Scientifique font consensus sur la non responsabilité des lieux de culture dans la contamination du Virus COVID 19, tandis que le gouvernement et le conseil d'état, plusieurs fois saisi(5), maintiennent la fermeture arbitraire des lieux de culture.

 

Mi décembre 2020 Charles Berling en porte parole de plus de 300 professionnels du théâtre dénonce ce qu'il juge comme une « politique effroyable » : « On entasse les gens dans les métros, les grandes surfaces sont bondées et tout d'un coup on met en pâture le spectacle vivant »(6)

Une étude scientifique allemande du 10 février 2021 ( l'Institut Hermann-Rietschel -Université technique de Berlin ...) corrobore ComCor de Pasteur et démontre que les Théâtres, Opéras et Musées sont les lieux publics les moins dangereux au regard du COVID19(7). Confirmant l'intuition de C. Berling, cette étude Outre Rhin montre un risque de contamination deux à trois fois moins important concernant ces spectacles par rapport aux transports ou aux supermarchés (7).

 

Le collectif Français #RebranchonsLaCulture publie au 1er mars 2021 le communiqué « Un an sans public : la culture sacrifiée » , où il dénonce : « premier secteur confiné, la culture est aujourd'hui l'un des derniers à le rester »(7bis).

Concernant nos voisins européens, le Luxembourg a opéré des fermetures beaucoup moins longues, l’Espagne a repris la vie culturelle durant l’été 2020 ( protocole sanitaire strict), et l’Italie a ré-ouvert le 18 janvier 2021 ses institutions culturelles dans les six régions les moins exposées au COVID-19 (8), tandis que la France a seulement déconfiné la culture en Mai 2021.

 

Le 26 Février 2021 un collectif d'artistes dont Jean-Luc Moreau, Manu et Gérard Lanvin demandent sans succès au juge des référés du Conseil d’État de suspendre la fermeture de lieux de culture et ils considèrent que l'impact en terme de « santé mentale doit être prise en compte » (9).

 

Ici aussi, ces artistes démontrent un jugement pétri de bon sens

tandis que le conseil d'état et les autorités Françaises semblent fermer les yeux sur une épidémie dans le domaine psychologique et psychiatrique.

Ainsi, le rapport du Sénat du 15 décembre 2021 sur les effets de l’épidémie de covid-19 sur la santé mentale vont dans ce sens (9bis) . L'enquête CoviPrev de Santé publique France citée par le Sénat montre dès la première semaine du confinement de mars 2020 un quasi doublement des états anxieux ( 26,7 % de la population) mais également des états dépressifs (avec 20,4 % de la population) (9bis) .

La tendance se confirme par la suite avec par exemple 10 % des Français sujets aux pensées suicidaires en 2021(chiffre en augmentation de 7 %) (9bis).

L’enquête « EPIPHARE » sur la consommation de médicaments montre « une très forte augmentation amplifiée encore en 2021 » avec 23% de nouveaux patients sous antidépresseurs(9bis).

 

 

En Mai 2021, le gouvernement Macron fixe contre toute rationalité scientifique, une réouverture pour les restaurants en terrasse à 50% de capacité contre 35 % seulement pour les festivals assis en plein air (9ter).

Cette décision semble surprenante car les repas sont pointés par l'étude ComCor de l'institut pasteur comme l'une des circonstances majeure de contamination au COVID19 (10).

De même, pourquoi serait-il moins dangereux de manger en extérieur que de participer à des spectacles debout (toujours interdits au 19 mai 2021) ? (9ter)

 

 

Le 29 mai 2021, Indochine et Étienne de Crécy se produisent à l'AccorArena (ex-Paris Bercy pour un concert expérimental debout de 5000 spectateurs au service d'une étude de l'AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris ) sur la transmissibilité du COVID19 (11).

Le 8 juillet 2021, les premiers résultats de l'étude révèlent en effet « l’absence de sur-risque d’infection par le SARS-CoV-2 chez les participants au concert ».

Nicola Sirkis d'Indochine s'engage bénévolement pour ce concert test : « On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu’aller dans un concert, ce n’est pas risqué » (11).

 

Ainsi donc, au 8 Juillet 2021, il est démontré que même debout et sans distanciation, avec 90% de personnes sans schéma vaccinal complet dont 50% de non vaccinés (12), avec une personne sur dix sans masque, n'apparait aucun risque d'infection supplémentaire (12)!

Mais alors à quoi servirai le pass sanitaire dans les salles de spectacle, dont la grande majorité reçoit un public assis masqué et distancié  ?

 

Tandis que cette étude de l'AP-HP démontre la non transmission du COVID19 lors de grands spectacles et que l'étude ComCor de l'institut pasteur montre la responsabilité majeure des repas(10), le gouvernement Macron soumet les salles de spectacles au pass sanitaire avant même les restaurants.

En effet, le pass sanitaire entre en vigueur dès le 21 juillet 2021 pour les “lieux de loisirs et de culture” dont le fameux festival d'Avignon contre “début août” pour les cafés et restaurants (12).

 

 

En pleine campagne présidentielle 2022, Emmanuel Macron annonce vouloir défendre "l'exception culturelle française"(13).

Pourtant depuis fin 2020, le Président de l'AFCAE (Association française des cinémas d'art et d'essai ) ,François Aymé, dénonce un « Oui aux consommateurs, non aux spectateurs » de la part d'un gouvernement au service d'une «exception culturelle à l'envers »

(1bis).

Charles Berling, au nom des directeurs de théâtres Français emboitant le pas du SYNDEAC (Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles) précise  fin 2020 : « Tout reste ouvert : les grandes surfaces, les supermarchés, les transports et évidemment les lieux de culte, sauf nous. »

« L'industrie culturelle se bat contre des superpuissances comme les GAFA. Les institutions culturelles qu'on représente sont des lieux de convivialité où l'on peut justement ne pas être simplement sur son canapé, devant un écran ». « Le réseau français (culturel NLDR) est remarquable parce que justement, il fabrique la démocratie» (14).

 

 

Malgré une rallonge financière apportée au secteur tant économique que culturel dans le cadre du « quoi qu'il en coûte », la culture a été très régulièrement discriminée en France à travers les mesures sanitaires inéquitables et sans fondement scientifique.

Reléguée au rang de « non-essentielle » l'absence de culture et d'expression artistique renforce les ravages psychologiques de la crise COVID19 sur une population fragilisée.

 

 

 

 

- Source Visuel Olivier Garraud www.oliviergarraud.com

copyright Modulab https://www.modulab.fr
 

 

--SOURCES INFOS

 

-(1).

https://www.elle.fr/Loisirs/Sorties/News/Reconfinement-fermeture-des-cinemas-musees-et-salles-de-spectacle-a-partir-de-vendredi-3889294

 

- (1bis)

https://www.art-et-essai.org/actualites/1166530/tribune-oui-aux-consommateurs-non-aux-spectateurs-lexception-culturelle-lenvers


 

-(1ter)

https://www.vie-publique.fr/discours/279762-roselyne-bachelot-03052021-strategie-de-reouverture-des-lieux-de-culture


 

- (2) https://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2020-12-23/447698


-(2bis).

https://www.capital.fr/economie-politique/le-conseil-detat-donne-en-partie-raison-aux-cinemas-et-theatres-mais-valide-leur-fermeture-1389380

https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-le-conseil-d-etat-valide-la-fermeture-des-cinemas-et-theatres-23-12-2020-2406919_40.php

 

- (2ter) ( Étude ComCor du 17 décembre 2020 menée par l’institut Pasteur.

Vérification des chiffres avancés par le Sénat et basés sur l'étude ComCor:

Lieux de culture responsables : de 2,2 % de21%  ; soit 0,462 % très exactement !

( en détail : « 21 % des contaminés ne connaissent pas la personne source, et désignent un lieu culturel à 2,2 %)

https://www.pasteur.fr/fr/file/37907/download

https://medias.amf.asso.fr/upload/files/etude_comcor_institutpasteur.pdf

 

-(3) « Moins de 0,5 % des contaminations se sont donc déroulées dans les lieux culturels », rapporte le président de la commission de la culture Laurent Lafon en référence à l'étude ComCor (voir ci-dessous). Il ajoute : « Cette étude confirme ce qu’avait déjà mis en avant le comité scientifique : ce ne sont pas des lieux qui présentent une exposition forte et un risque important. » Source senat : https://www.publicsenat.fr/article/societe/reouverture-des-lieux-culturels-l-interdiction-generale-est-disproportionnee

 

 

-(4) Source :Étude des facteurs sociodémographiques, comportements et pratiques associés à l’infection par le SARS-CoV-2 (ComCor)

https://www.pasteur.fr/fr/file/37907/download

https://medias.amf.asso.fr/upload/files/etude_comcor_institutpasteur.pdf

 

-(5) https://www.banquedesterritoires.fr/sites/default/files/2021-03/CE_ordo.pdf

 

-(6) https://www.tf1info.fr/culture/cinemas-et-theatres-fermes-charles-berling-et-plus-de-300-professionnels-ripostent-refere-liberte-conseil-d-etat-2172650.html

 

-(6bis)

https://www.leparisien.fr/societe/reouverture-des-lieux-culturels-cette-etude-que-roselyne-bachelot-regarde-avec-beaucoup-de-soins-08-01-2021-8417916.php

https://www.flsida.org/es/blog/se-presentan-los-resultados-estudio-prima-cov

 

(6ter). https://www.lesechos.fr/monde/europe/covid-un-concert-test-rassemble-5000-spectateurs-sans-distanciation-sociale-a-barcelone-1302219

 

 

-(7)

https://www.olyrix.com/articles/actu-des-operas/4628/theatres-operas-et-musees-sont-les-lieux-publics-les-moins-dangereux-les-edifiantes-conclusions-dune-nouvelle-etude-scientifique-allemagne-berlin-universite-technique-aerosols-covid-19-coronavirus-institut-rietschel-martin-kriegel-anne-hartmann

 

-(7bis) premier secteur confiné concernant les évènements culturels aux Jauges supérieure à 5.000 personnes, fin Février 2020 )https://www.banquedesterritoires.fr/fermeture-des-lieux-de-spectacle-pour-le-conseil-detat-une-atteinte-grave-mais-justifiee-aux

 

-(8) https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/deconfinons-la-culture-l-appel-des-professionnels-a-emmanuel-macron-28-02-2021-8426607.php

 

 

-(9)

https://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2021-02-26/449692

 

 

-(9bis) http://www.senat.fr/rap/r21-304/r21-3041.pdf page 66

--l’enquête CoviPrev Santé publique France :

-la première semaine du confinement de mars 2020, les états

anxieux concernaient 26,7 % de la population, soit un quasi doublement de la normale ;

et apareil pour les états dépressifs (avec 20,4 % de la population fin avril 2020.)

-Entre fin octobre et début novembre 2021 :

- Etat dépressif 17 % de Français ( 7 % de plus)

- 23 % montrent encore des signes d’anxiété, ( 7 % de plus)

- 10 % des Français ont eu des pensées suicidaires au cours de

l’année ( 7 % de plus)

 

-Enquête EPIPHARE : consommation de médicaments :

« une très forte augmentation amplifiée

encore en 2021 » de la prescription d’antidépresseurs, antipsychotiques,

anxiolytiques et hypnotiques.

-En 2021, les nouvelles prescriptions

d’anxiolytiques sont en forte croissance, avec + 15,2 % de nouveaux patients,

et aussi les antidépresseurs, avec + 23 %.

 

-(9ter) https://www.la-croix.com/France/Covid-19-terrasses-commerces-cinemas-Le-calendrier-reouvertures-2021-05-11-1201155223

 

-(10) Les repas jouent un rôle central dans ces contaminations, que ce soit en milieu familial, amical, ou à moindre degré

professionnel.(infos étude ComCor du 17 décembre 2022)

https://www.pasteur.fr/fr/file/37907/download

https://medias.amf.asso.fr/upload/files/etude_comcor_institutpasteur.pdf

information confirmée en février 2021 par les résultats de la 3ème étude ComCor https://www.huffingtonpost.fr/science/article/la-contamination-au-covid-19-a-lieu-lors-des-repas-selon-l-institut-pasteur_176310.html

 

 

-(11) https://www.la-croix.com/Culture/Concert-test-Paris-covid-tirage-sort-2021-05-12-1201155411

 

https://www.aphp.fr/contenu/ap-hp-les-premiers-resultats-de-letude-spring-sappuyant-sur-le-concert-experimental-ambition

la compliance globale au masque par les participants a été évaluée à 91%.

 

Les participants sélectionnés entre 18 et 45 ans et dont 50 % avaient une dose au moins de vaccin (contre 7 % doublement vaccinés), n'avaient pas de comorbidités et avaient tous été testés négativement dans les trois jours avant le concert (11).

 

-(12)

https://www.francebleu.fr/infos/societe/gros-coup-dur-pour-le-festival-d-avignon-avec-l-obligation-du-pass-sanitaire-des-le-21-juillet-1626115596

https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/un-report-du-pass-sanitaire-au-15-septembre-le-gouvernement-dement_183969.html

 

 

  1.  

(13).

https://www.tf1info.fr/politique/election-presidentielle-2022-programme-culture-que-proposent-emmanuel-macron-et-marine-le-pen-pour-le-secteur-culturel-2217005.html

 

https://www.liberation.fr/culture/2020/11/18/le-gouvernement-reinvente-l-exception-culturelle-mais-a-l-envers_1805996/

 

(14).

https://www.francetvinfo.fr/culture/fermeture-des-salles-de-spectacle-c-est-l-exception-culturelle-a-l-envers-denonce-lacteur-charles-berling-qui-prepare-un-recours-en-justice_4216965.html

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 11:52
Crédit Visuel université de lorraine

Crédit Visuel université de lorraine

Dossier COVID 19 : Y VOIR UN PEU PLUS CLAIR...

Retrouvez ci-dessous régulièrement des articles et contenus permettant une information apaisée, indépendante et se voulant la plus claire possible sur le COVID 19 avec des aspects scientifiques, sociaux et économiques.


 


 

--ARTICLE : "TRIBUNE AU COLLECTIF : « LES OUBLIÉS DE LA COVID 19 " (publié le 11 Janvier 2022)

http://www.melting-actu.com/2022/01/covid-19-les-oublies-des-autorites-de-sante-francaises.html


 


 

--ARTICLE : " COVID 19 : Jeunes générations en danger ? "

(Publié le 17 novembre 2021)

http://www.melting-actu.com/2021/11/covid-19-jeunes-generations-en-danger.html


 


 

--RADIO Interview : " Enfants et Covid : Docteur Eric MENAT "

( Enregistré le 29 Novembre 2021 )

A écouter à http://www.rpl-radio.fr/podcasts.htm


 


 

--ARTICLE : "Extension du passe sanitaire en France : Réactions fortes à l'obligation vaccinale en marche." (Publié le 27 Juillet 2021)

http://www.melting-actu.com/extension-du-pass.sanitaire-en-france-reactions-fortes-a-l-obligation-vaccinale-en-marche

Plus d'articles sur : www.melting-actu.com


 

-- VIDEO : "Maître Carlo Alberto Brusa : pourquoi et comment il défend les libertés." (Publié le 1er Août 2021)

https://www.youtube.com/watch?v=l20GlycFWmU&t=134s

Voir d'autres vidéos :

https://www.youtube.com/channel/UCyUX-ParPrN1DveQIC9rq4A


 

--GALERIE PHOTO : "Metz : Photos des Manifestations des 24 et 31 Juillet 2021 pour les libertés et l'abandon du pass Sanitaire." (Publié le 26 Juillet 2021)

http://www.melting-actu.com/2021/08/metz-photos-des-manifestations-des-24-et-31-juillet-2021-pour-les-libertes-et-l-abandon-du-pass-sanitaire.html

Plus de galeries photos à : http://www.melting-actu.com/2021/05/photos-des-dernieres-manifestation-marches-et-rassemblements-2021-a-metz.html


 

--VIDEO : "SCOOP Martine Wonner lance son Mouvement"

https://www.youtube.com/watch?v=gQZKArn0S0c&t=2s ( Publié le 19 Juillet 2021) Voir d'autres vidéos :

https://www.youtube.com/channel/UCyUX-ParPrN1DveQIC9rq4A


 

-- VIDEO : "Richard Boutry lance la UNE TV et unis les lanceurs d'alerte autour d'un journaliste d'expérience"

(Publié le 13 Juillet 2021)

https://www.youtube.com/watch?v=-tnCN7i1KUM&t=17s

Voir d'autres vidéos :

https://www.youtube.com/channel/UCyUX-ParPrN1DveQIC9rq4A


 


 

--ARTICLE : "Masque en extérieur, principe de précaution ou de soumission ?" (Publié le 22 janvier 2021)

http://www.melting-actu.com/2021/03/masque-en-exterieur-principe-de-precaution-ou-de-soumission.html

Plus d'articles sur : www.melting-actu.com


 

--ARTICLE : "Fermeture Infondée des lieux de culture prolongée depuis le 17 Décembre 2020 ." (Publié le 22 janvier 2021)"

http://www.melting-actu.com/2021/01/fermeture-infondee-des-lieux-de-culture-prolongee-depuis-le-17-decembre-2020.html

Plus d'articles sur : www.melting-actu.com

 

--ARTICLE : "Pr. Perronne : Peut on démettre un expert du COVID-19 et opposant sans nourrir contestation et "complotisme"?" (Publié le 20 Décembre 2020)

http://www.melting-actu.com/2021/01/pr-perronne-peut-on-demettre-un-grand-expert-et-opposant-sans-dechainer-contestations-et-petitions.html

Plus d'articles sur : www.melting-actu.com


 

1) Crédit Visuel université de lorraine :  http://factuel.univ-lorraine.fr/coronavirus


 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2022 2 11 /01 /janvier /2022 17:55
TRIBUNE AU COLLECTIF : « LES OUBLIÉS DE LA COVID 19 » 

-En résumé

 

Qui sont ces Français touchés par une « double peine » sanitaire ?

 

Soumis à une impossibilité vaccinale selon l'avis de leur médecin traitant pour des contre-indications non reconnues officiellement (tels que les chocs anaphylactiques), ils se voient néanmoins frappés des mêmes mesures discriminantes que les « anti-vax ».

 

De très nombreux Français ayant fait des effets secondaires graves suite à injection (1), se voient privés d'exemption vaccinale à cause d'une liste officielle très restrictive (1bis). Est-ce que cela s'inscrit dans  l'esprit du tristement célèbre : « emmerder les non vaccinés » ? L'injonction macroniste pourrait-elle signifier également : discriminer ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner ?

 

Au vu d'un COVID19 saisonnier ou de la possible apparition d'un nouveau virus, le pass vaccinal temporairement suspendu, reviendra en toute logique. Le nouveau contrat social défendu par le gouvernement : « Des devoirs avant des droits » (2) , décliné autour du concept de vaccination obligatoire, fera-t-il des « Oubliés de la COVID» les sacrifiés d'une nouvelle république sanitaire ?

 

 

-Plus de détails

Dans son article « COVID-19 Se vacciner ? » (2bis), la Haute Autorité de Santé (HAS) rappelle un principe fondateur : « Décider avec son médecin ». Dans le chapitre final de cette même publication, référence est faite aux : « précautions à prendre pour certaines personnes. Certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées … votre médecin a besoin de savoir si vous avez déjà eu des réactions allergiques graves ou des réactions importantes à un autre vaccin ... »

 

Cette saine logique n'est pas respectée dans les faits car le décret de loi de « gestion de la sortie de crise sanitaire » (2ter) ne reconnaît plus, ni l'expertise du médecin traitant, ni les antécédents de réactions allergiques graves avec risque vital ou les chocs anaphylactiques. Pourtant, les patients munis d'un certificat médical de contre-indication vaccinale Covid19 de leur médecin traitant bénéficient de la prise en charge gratuite des tests devenus payants pour les non vaccinés(4), preuve d'une reconnaissance officielle.

 

Dans l'esprit du décret précité, il faut que les patients à risque acceptent de jouer à la roulette russe et se soumettent « quoiqu'il en coûte » à l'injection du vaccin issu de thérapie génique. Puis, si ce patient fait une réaction non mortelle, il sera alors exempté des doses suivantes...

 

Pour prendre l'exemple du vaccin Pfizer, selon la source officielle du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies américains (Center for Decease Control - CDC), on peut constater un choc anaphylactique pour 100 000 injections Pfizer, contre 10 fois moins pour les vaccins de grippe traditionnelle (5). La même source montre également un accroissement important du risque pour les personnes déjà sujettes aux allergies aiguës et chocs anaphylactiques(5).

 

L'affaire Carla Vergellati semble un exemple parfaitement symptomatique de non reconnaissance des « oubliés de La CODID». Atteinte de la maladie de l'homme de pierre (fibrodysplasie ossifiante progressive ou FOP), cette jeune corse était soumise à une contre-indication formelle à la vaccination mais non reconnue (5bis). Après trois mois de combat, après avoir récolté 20 000 signatures sur une pétition (6), et après avoir participé à plusieurs émissions et articles dans les médias, Carla Vergellati aura pu finalement interpeller Gabriel Attal à la faveur d'une émission (7). Depuis, des cas analogues seraient pris en compte à travers des centres de maladies rares (CRMR/CCMR) (8).

 

En conclusion, et contre toute logique, les contre-indications et risques pourtant mentionnés par la HAS (1) et confirmés par le CDC, sont écartés arbitrairement et non reconnus pour l'exemption des vaccins COVID19 . Pourtant, le haut degré d'innovation des vaccins géniques encore en phase de tests, devrait pousser à la prudence, d'autant plus pour un public à haut risque(3).

 

S'il s'agissait du renoncement aux voyages, aux loisirs, restaurants, cafés, et à une partie de vie sociale, la situation serait uniquement liberticide pour cette catégorie de Français à risque. Mais, ce qui est donc demandé par nos autorités à ces oubliés du protocole vaccinal COVID 19, c'est d'accepter de risquer leur vie et leur santé pour pouvoir continuer à pratiquer une activité professionnelle (dans les catégories définies par le décret). Et tout cela, dans un climat délétère, d'incivilités, de pressions sociales, économiques, médiatiques et politiques, jusqu'à la mise en doute de leur qualité morale de responsabilité, voire même de leur citoyenneté ...

 

Discutée au sénat lors des votes du Pass vaccinal, l'objection de conscience pourrait représenter une solution pour cette petite minorité de Français menacés dans leur intégrité physique, mais aussi pour tous ceux affectés dans leur intégrité morale.

 

Contact du collectif : oubliesdelacovid AT protonmail.com

 

 

Sources :

 

(1) Total d'effets secondaires graves suite au vaccin COVID19 selon le sénat et l' ANSM) https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/effets-indesirables-de-la-vaccination-contre-le-covid-19-les-chiffres-de-l

 

(1bis) https://www.ameli.fr/assure/actualites/covid-19-dans-quels-cas-la-vaccination-est-elle-contre-indiquee

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044272040

 

(2) (G. Attal porte parole du Gouvernement) https://www.lefigaro.fr/actualite-france/peut-on-dire-avec-gabriel-attal-que-les-devoirs-passent-avant-les-droits-20220131

 

(2bis) https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2021-03/fu_covid19_se_vacciner_decider_medecin_26_mars.pdf

 

(2ter) https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044272040 ou résumé :

https://www.dossierfamilial.com/actualites/social-sante/covid-19-la-liste-des-contre-indications-a-la-vaccination-mise-a-jour-898378

 

- (3) https://www.marianne.net/societe/sante/les-exclus-du-passe-sanitaire-malgre-eux-et-parfois-a-cause-de-lappreciation-de-leur-medecin (par exemple : voir le cas de « Sylvie, Georges, Robert »)          et https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pass-sanitaire/pass-sanitaire-celles-et-ceux-qui-ne-peuvent-pas-se-faire-vacciner-denoncent-une-double-peine_4728139.html ainsi que https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-quelle-injection-de-vaccin-pour-les-personnes-allergiques-20210315 (Pierre allergie aux curares )

 

(4)https://www.ameli.fr/assure/actualites/prise-en-charge-des-tests-covid-19-partir-du-15-octobre-quels-changements

 

(5) https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7002e1.htm

( Risques accrus chez allergiques : Voir : FIGURE. Interval (minutes) from vaccine receipt to onset of anaphylaxis (A)* )

et

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2518872-choc-anaphylactique-anaphylaxie-definition-signes-tampon-traitement-vaccin-covid-pfizer-que-faire/

 

(6) https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-de-la-sant%C3%A9-pass-sanitaire-pour-les-personnes-ne-pouvant-pas-recevoir-de-vaccin?redirect=false

 

(7) https://www.faire-face.fr/2021/08/27/la-galere-des-exclus-de-la-vaccination-pour-pathologie-oubliee/

https://www.faire-face.fr/2021/11/05/passe-sanitaire-cas-contre-indication-medicale/?fbclid=IwAR0IwOZX38r7HiFBS6nC2kmVfuzRz64Igx7xaK7d63yNCY6gpmUtiqd6J_U

 

(8) -listes des maladies et centres maladies rares CRMR/CCMR :

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/liste_des_centres_reference_labelises.pdf

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2021 3 17 /11 /novembre /2021 13:49

 La COVID 19, dangereuse pour les jeunes ?

Selon Santé publique France, on décomptait 10 Morts du COVID 19 chez les moins de 18 ans, dont neufs avec co-morbidités ( du début de la pandémie jusqu'au 15 Juin 2021: source (1) ). De plus, selon les sources européennes officielles, la très grande majorité soit plus de 99,90 % des décès du Covid19 concernent les plus de 18 ans (1bis) (2).

Confirmant le peu de dangerosité chez les jeunes, le Docteur Jean de Breuillac, (Commission de vaccination de la Haute autorité de Santé), pointe des adultes qui contaminent les enfants, et non le contraire, et conclut que le vaccin n'est pas efficace chez les jeunes (3).

Le professeur Raoult interroge la crédibilité du Vaccin Covid19 pour une maladie qui tue moins que la varicelle, varicelle dont le vaccin est recommandé aux USA mais pas en France(3bis). Toujours en précisant se baser sur des chiffres de SPF (santé publique France), le Pr, toujours directeur de l'IHU Méditerranée Infection rapporte à la mi-2022 seulement 5 enfants morts sans co-morbidités du COVID19 contre 26 avec (3bis).

 

 

--Vaccins COVID19 : Quels Risques pour les jeunes ?

Selon la pharmaco-vigilance européenne comme en témoigne par exemple le travail du Dr. Eric Menat et des chercheurs E.Darles et V. Pavant (article d'août 2021), le risque d’effet grave suite au vaccin anti-Covid19 chez les moins de 18 ans, est 100 fois supérieur à celui de décéder de la COVID (risque 5 fois plus important avec Moderna qu'avec Pfizer) (2). Le retrait du vaccin Moderna pour les moins de 30 ans confirme la pertinence de cette étude.

Le devoir de précaution et un moratoire des vaccinations des moins de 18 ans, devraient-il s'imposer en attendant de statuer scientifiquement un lien de causalité entre les nombreux décès ayant suivi les vaccins ?

 

COVID19 et équilibre psychologique des plus jeunes.

S'appuyant sur plusieurs études scientifiques, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, comme de nombreux professionnels de la petite enfance, s’inquiétait des conséquences du port du masque des adultes dans une tribune de Mars 2021, notamment en termes d’acquisition du langage et de sociabilité des plus jeunes(4). Le célèbre neuropsychiatre souligne par ailleurs que le port du masque en crèche est une mesure illusoire (3).

Sylvie Tordjman, spécialiste hospitalo-universitaire de psychiatrie (enfants et adolescents), mentionne deux fois plus de "crises suicidaires" durant l'hiver 2020 par rapport à l’année précédente (9).

Concernant la prise en charge de la santé mentale des étudiants, la France accusait déjà un retard énorme au début de la crise (fin 2020). Ainsi, Aux Etats-Unis, on compte un psychologue à temps plein pour 1 600 étudiants ; en Australie, un pour 4 000 étudiants ; en Autriche, un pour 7 300 ; en France, un psychologue seulement pour près de 30 000 étudiants (5)

 

– COVID19 : Rôle des médias et politiques.

Pendant les huit semaines de confinement (2020), la part des Journaux TV. consacrée à la pandémie a atteint un record de 80,5 % (6), tandis qu'en Mars 2020 par exemple, 19 000 articles furent consacrés quotidiennement au Covid19 (7). Le journal Gala confirmait une volonté politique de faire peur, en rapportant les propos d'un des proches conseillers du président Macron ( en août 2021) : « Il faut qu’on dramatise un peu pour que tout le monde se vaccine » (8) .

 

 

 

--Dossier à 

http://melting.over-blog.com/2021/01/dossier-covid-y-voir-un-peu-plus-clair.html

-SOURCES

(1) https://www.liberation.fr/checknews/combien-de-moins-de-18-ans-sans-comorbidite-sont-morts-du-covid-19-20210702_MGGZB2ZKPNHAPI3UJNNLLKZRFE/

 

-(1 bis)Table 3.2.2 : Répartition des cas et des décès dans les pays européens (source des données : base de données Coverage-DB : https://osf.io/mpwjq/  Source citée dans l'étude du Dr Ménat (2)

 

-(2) http://docplayer.fr/218120229-Etude-sur-la-pharmacovigilance-europeenne-des-vaccins-anti-covid19-chez-les-moins-de-18-ans.html

 

-(3) La Matinale LCI 20 août 2021 Jean du Breuillac, médecin généraliste, HAS commission-technique-des-vaccinations

https://twitter.com/LaMatinaleLCI/status/1428593479643537412

https://www.has-sante.fr/jcms/c_2755844/fr/commission-technique-des-vaccinations

 

 

(3bis ) Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection

VIDEO Pr Raoult Les ratés ne vous rateront pas"

https://youtu.be/dnw-4X3UaiA

 

 

-(4 ) https://www.lefigaro.fr/sciences/les-bebes-face-aux-masques-chronique-d-une-catastrophe-annoncee-20210308

https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/maladies-infectieuses/maladies-virales/covid-19/masque-contre-la-covid-19-obligatoire-ou-efficacite-prix-gratuit-pour-qui-433485#Quel-impact-du-port-du-masque-sur-les-b%C3%A9b%C3%A9s-et-jeunes-enfants-%3F

Boris Cyrulnik cite une étude chinoise (sur plus de 15 000 enfants ) menée en 2003, et une autre enquête plus récente (sur 600 professionnels par Université de Grenoble) alertant sur les pôles du développement du langage et psycho-affectif du jeune enfant, du fait du port du masque chez l’adulte. 

 

(5) En France, on compte seulement un psychologue pour 29 882 sources https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/11/16/la-crise-de-la-sante-mentale-etudiante-precede-le-covid-19-elle-ne-s-eteindra-pas-avec-lui_6059870_3232.html  l’association Nightline France .

 

(6) https://larevuedesmedias.ina.fr/pandemie-covid-19-coronavirus-journal-televise

 

(7) https://www.lejdd.fr/Politique/coronavirus-pres-de-19000-articles-chaque-jour-dans-la-presse-francaise-un-record-3956891

 

(8) https://www.valeursactuelles.com/politique/il-faut-quon-dramatise-un-peu-pour-que-tout-le-monde-se-vaccine-selon-un-proche-du-president-macron/

 

(9) https://www.france24.com/fr/france/20210224-apr%C3%A8s-le-covid-19-le-spectre-d-une-%C3%A9pid%C3%A9mie-de-suicides-en-france


 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 17:55
Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici