23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 20:30

La trentième édition du Festival de Fénétrange (Musique et Gastronomie) s’est déroulée du 15 août au 13 septembre 2008. Afin de célébrer dignement cet anniversaire, les organisateurs ont décidé de rendre hommage à tous ceux qui ont marqué l’histoire du festival par leur passage. Ils n’ont donc pas hésité une seconde à inviter Le spécialiste de la musique classique : Frédéric Lodéon, violoncelliste, chef d’orchestre et animateur radio, entre autres, du « Carrefour de Lodéon » sur France Inter. L’occasion pour Melting-Actu de rencontrer ce personnage haut en couleurs, à la veille de sa prestation à Fénétrange.


 

Bonjour Frédéric Lodéon !

Bonjour ! Je suis très content d’être en Moselle parce que ça fait très longtemps que je suis venu ici pour la première fois et je retrouve des amis dans l’orchestre (Orchestre National de Lorraine, NDLR) ainsi qu’une ambiance chaleureuse, familiale.

 

Le public vous connaît surtout depuis le début des années 90, notamment grâce aux émissions de télévision auxquelles vous avez participées…

Tout a commencé suite à ma rencontre avec Jacques Chancel, mon véritable père spirituel pour les médias, lorsqu’il a été viré du « Grand Echiquier » et nommé directeur d’antenne de FR3. Il voulait absolument que la musique classique continue à être présente à une heure de grande écoute sur la chaîne. Comme j’avais déjà participé à de nombreux numéros du « Grand Echiquier » et que j’étais également très proche de Jacques, il m’a proposé de reprendre le flambeau et c’est ainsi qu’est née l’émission « Musique, Maestro ».

 

Et dès la fin de l’émission, vous rebondissez à la radio…

Oui, car j’ai toujours eu cette passion de faire aimer la musique classique ! Alors quand France Inter m’a proposé de faire un remplacement d’été en 1992, j’ai saisi cette opportunité et je suis toujours là aujourd’hui ! Et les résultats d’audience de ces derniers mois sont fantastiques ! La musique classique n’est donc aucunement un frein en soi à la popularité.

 

Parlez-nous un peu du Festival de Fénétrange…

Ce beau festival est «  très marrant » parce qu’il y a de la musique et de la gastronomie, ainsi que beaucoup de souvenirs. Car j’étais présent lors de sa toute première édition il y a trente ans, ce qui ne nous rajeunit pas…J’ai donc la joie d’y revenir cette année avec l’Orchestre National de Lorraine et une jeune pianiste, Cécile Steffanus. Mais je vais également organiser un repas en collaboration avec l’école hôtelière de Dieuze, ce qui sera pour le coup une grande première !

 

En somme, vous êtes curieux de tout et avide de découvertes…

Bien sûr. La musique est ma passion, la colonne vertébrale de ma vie, mais je m’intéresse à beaucoup d’autres choses, notamment, en tant que fervent pêcheur, à tout ce qui touche à la nature. Je suis aussi quelqu’un de très gourmand et donc l’idée du repas m’a tout de suite plu !

 

Avec toutes vos activités, trouvez-vous encore le temps de jouer du violoncelle ?

Non. Il a été le compagnon de tout le début de ma vie et ça je ne l’oublierai jamais. Mais désormais je n’ai vraiment plus physiquement le temps d’en jouer, je dois gérer trois cent dix émissions de radio par an, plus les concerts que je dirige et présente. Tout cela demande une organisation très sérieuse pour essayer de rester en bonne forme !

 

Si votre « vie musicale » devait s’arrêter, que voudriez-vous faire ?

J’ai toujours voulu être écrivain et j’ai d’ailleurs écrit pas mal de choses durant ma jeunesse. L’écriture me passionne et c’est la raison pour laquelle je suis très heureux à la radio, car je peux concilier amour de la musique avec amour du verbe, de la parole. Donc s’il me restait un peu de force après avoir quitté le monde musical actif, je pense que j’écrirais. J’ai d’ailleurs signé un contrat avec une maison d’édition très célèbre pour l’écriture d’un dictionnaire amoureux de la musique classique, qui devrait voir le jour fin 2009.

 

M.F. (à partir de propos recueillis par Gus)
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 20:00

Les 29, 30 et 31 août 2008, s'est tenue la 10è édition du Festival WOODSTOWER dans le parc Miribel-Jonage, près de Lyon.
Un festival qui réunissait de la musique, du théâtre de rue et de nombreux ateliers d'initiations à différentes pratiques artistiques.
Retour en photos... (signées Patrick Rosa)


Vendredi 29:


KARIMOUCHE:


LES DOIGTS DE L'HOMME:


KEZIAH JONES:



Samedi 30:

MERLOT:


KOUMEKIAM:


AMELIE-LES-CRAYONS:


GROUNDATION:


ZEBRAMIX:



Le Village (samedi 30 et dimanche 31):

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 19:00


Le cadre intimiste de la salle de concert de L’Atelier, nichée en plein cœur de la ville de Luxembourg, sied à merveille à l’artiste qui s’y est produit mercredi 17 septembre 2008 au soir. Yael Naim, puisqu’il s’agit d’elle, n’a donc pas manqué l’occasion de communier avec le public venu en nombre, ravi de partager la bonne humeur communicative de la chanteuse franco-israélienne.


Mais les spectateurs ont surtout apprécié la performance musicale de tout le groupe présent sur scène, qui proposait de la guitare, de la basse, du piano, des claviers, des percussions et même de l’accordéon et du ukulélé. Un des musiciens « ressortait » d’ailleurs davantage que les autres, car Yael le présentait dès la fin du premier morceau : David Donatien. Ce percussionniste a largement contribué à la création du dernier album de Yael Naim, l’incitant notamment à chanter en hébreu. Chose qu’elle ne s’est pas privée de faire à L’Atelier, démontrant par ailleurs qu’elle était parfaitement trilingue en alternant constamment avec l’anglais et le français.


Le public luxembourgeois – ou plutôt « luxembourien », comme dirait Yael – a donc rapidement été conquis par l’ancienne vedette des « Dix Commandements ». Il a vibré sur la version « rock » de « Too Long », qui laissait beaucoup de place à la batterie de Donatien ; il s’est franchement marré lorsque la chanteuse a improvisé un pas de danse qui s’est terminé en « Danse des canards »… ; il a sauté, tapé des mains et chanté sans retenue lors de la seconde interprétation de « New Soul », point final d’une soirée avec Yael Naim, musicienne et chanteuse très talentueuse, dotée en plus d’une arme secrète : son sourire, qui ne la quitte presque jamais.


Maxime Freyberger




Les plus belles photos du concert (signées Véronique L'hoste):








Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 18:00

Septembre…la rentrée…la fin de l’été…y’a vraiment de quoi avoir les boules ! Alors pour ne pas sombrer dans la dépression, rien de tel que des bons plans de sorties, destinées à vous divertir, à vous éloigner pour un instant des tracas quotidiens et à vous enrichir…culturellement bien sûr (pour du pognon, jouez plutôt à l’Euromillion) !

 

Beaucoup de choses ce week-end dans notre région.

Vendredi 19 débute le festival ZIK@METZ aux Trinitaires de Metz, et il se poursuit jusqu’à dimanche. Organisé par l’association Zikamine, dont l’objectif est de promouvoir de jeunes artistes, le festival accueille un mélange intéressant de noms reconnus de la scène et de découvertes. Nous vous offrons des invitations pour le samedi 20 septembre ICI .

Samedi 20 et dimanche 21, ce sont aussi les Journées Européennes du Patrimoine. C’est l’occasion de visiter les plus beaux sites de la région, visites généralement gratuites.

Samedi 20, ce sont encore de jeunes plasticiens qui vont investir « La fête de la soupe » sur le parvis de l’école d’architecture de Nancy. Le collectif Groupeinvestienregioninitiale propose une performance bricolée, joyeuse et décalée, autour d’une tombola complètement déjantée…

 

La semaine prochaine, ne manquez surtout pas la sortie de l’excellent film « Entre les murs » (au cinéma le 24 septembre), Palme d’Or du dernier Festival de Cannes (retrouvez la critique du film ICI ).

Prenez aussi la direction du Saulcy jeudi 25 au soir, afin d’assister à la soirée d’ouverture de saison du Théâtre du Saulcy.

 

Deux coups de cœur musicaux pour finir : lundi 29 septembre arrive dans les bacs l’album de Manu (« Rendez-vous »), groupe né des cendres de Dolly, l’un des tout meilleurs groupes de Rock français ; mardi 30, c’est l’inénarrable Didier Super qui se produira du côté de Freyming-Merlebach, artiste underground devenu culte. A ne manquer sous aucun prétexte, d’autant plus que nous vous offrons des invits ICI !

 

Bonnes sorties à toutes et à tous !

M.F.


Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 17:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

jeudi 25 septembre 2008 

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

à 19h00

Soirée d'ouverture de saison  du Théâtre du Saulcy - carte blanche à la compagnie Pardès Rimonim. La soirée se terminera avec le groupe musical KRIBI, mélange explosif de guitares répétitives, de percussions africaines et de chant puissant.

théâtre, musique , fête

Théâtre du Saulcy - Université de Metz-université Paul Verlaine -  eMail ici – Tél. : 03 87 31 56 13 , - siteWeb ici  - Tél. : 03 87 31 56 20

 

Entrée libre

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 16:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Vendredi 26 septembre 2008 

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

tous les Vendredis

 

20 22 H

 

Emission radio en direct :

Ca Part en LIVE !!!,

Tous les vendredis soir, Clothilde, Pascale, William et Vince vous offrent le meilleur du décalé, du drôle et de l'insolite, pendant deux heures de détente bien méritées après une longue semaine chargée.

Emission de radio

 

le Talk Show 100% délire

L’émission sur le net en direct. Ecoute sur fréquence metz woippy.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 15:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Samedi 27 Septembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

 20h30

Entrez, on ferme ! Comédie en chansons de Guy Burkhart

Proposée sous forme de dîner-spectacle, cette pièce chaleureuse et originale vous dévoilera les dessous et les "frous-frous" (les plus respectables...) de la prostitution d’antan.

 

Comédie en chansons

 

dîner-spectacle,

 

Théâtre de la Seille

11, rue de la Poulue 57070 Metz

Contact réservations : secrétariat du Théâtre au 03.87.74.75.73

 

35 €

20h30

l’oratorio jephté de giacomo carissimi constitue l’une des œuvres les plus remarquables du maître romain : il est sûrement l’un des plus beaux du XVIIe.siècle. le drame, relatant l’histoire de jephté, juge d’israël, amené à sacrifier sa fille, a inspiré de nombreux artistes et compositeurs. tantôt jubilatoire, tantôt dramatique, la musique de carissimi, teintée de somptueuses polyphonies, rayonne toujours une intense beauté.

musique baroque

 

voix baroques

temple neuf place de la comédie Metz

15 €    

 

étudiant 

10€

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 14:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Dimanche 28 septembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

11 h à 18 h

La 4ème édition de la Journée Internationale de la Paix

Pour  vous informer, vous distraire et peut-être faire un premier pas vers un engagement pour la paix !

 

- De 11 h à 18 h :

Forum d’associations avec une trentaine d’associations à La découverte de leurs actions à travers des expositions, des campagnes de sensibilisation .

 

- A partir de 12 h :

Vente de spécialités culinaires du monde.Buvette Restauration sur place .Buvette ouverte toute la journée.

 

- A partir de 14 h :

Animations. Spectacles de danse et musique. Initiation à la calligraphie. Jeux de société. Contes de Centrafrique. Cérémonie du thé.

 

- Table ronde à 15 h :

Sur le thème de la crise alimentaire mondiale, less actions sur le terrain : Artisans du monde, CCFD, Initiatives et changement, Sechat.

Forum d’associations

 

animations culturelles

 

 

 

Conseil Régional de Lorraine

Place Gabriel Hocquard à Metz (Quartier du Pontiffroy  infos : 03 87 55 07 69

 

A l’initiative de l’Ecole de la paix

Gratuit

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 13:00

Retourner au tableau agenda : cliquez Ici

 

Lundi 29 septembre 2008

Horaire

 

Résumé

Genre 

Lieu

Prix

de 15H00 à 16H00

( Du lundi au vendredi)

 Emission de radio « personnalités » Europe 1,  Frédéric Taddeï reçoit les personnalités qui font l’actualité culturelle ...

Emission de radio

Culturelle

en direct sur Europe 1  (ou rediffusions

 

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 04:00


A l’occasion de la sortie du nouvel album de Metallica, le 12 septembre, je ne peux résister à l’envie d’écrire un petit article « coup de cœur » sur le plus grand groupe de Métal de tous les temps.


Metallica, c’est avant tout une rencontre musicale, la plus belle de ma vie.

C’est à l’âge de quinze ans qu’un « pote » m’a judicieusement prêté une cassette de l’album « …And Justice For All », le quatrième des surdoués californiens. A la fin de son écoute – ou plutôt de sa dizaine d’écoutes consécutives -, j’étais persuadé d’une chose : je venais de trouver le Saint-Graal musical. En l’espace d’à peine quelques heures, j’étais devenu un fan et je sentais que ce serait le cas très longtemps. James, Lars, Kirk et Jason venaient de faire une entrée fracassante dans ma vie de collégien et m’accompagneraient désormais quasiment sans relâche.


Metallica, c’est donc ensuite une passion.

De celle qui vous pousse à très rapidement récupérer leur discographie existante ; à faire « bleu » afin de se rendre chez le disquaire du coin le jour de la sortie d’un nouvel album ; à acheter un maximum de T-shirts et de posters à leur effigie ; à se laisser pousser les cheveux ; à rendre dingues ses parents, obligés de subir les riffs endiablés de Hetfield, les solos majestueux de Hammet et les coups de baguettes rageurs d’Ulrich à un volume sonore très proche de l’inacceptable. Une passion qui, de plus, se partage avec d’autres fans, donnant parfois naissance à de solides et véritables amitiés.


Metallica, c’est enfin la guitare.

Celle dont j’ai fait l’acquisition à dix-sept ans, grâce au salaire de mon tout premier job estival, afin de tenter de reproduire les mélodies du quatuor régnant sur le Trash Métal. Une guitare qui a vu débuter mes doigts massacrant les intros de « The Unforgiven » ou « Nothing Else Matters » ; qui s’est désaccordée sous mes coups de médiator recréant tant bien que mal les rythmiques de « Seek And Destroy » ou « creeping Death » ; qui est tranquillement restée dans mes bras des après-midi entiers, me permettant de transformer en notes de musique les chiffres courant le long des tablatures de l’album « Master Of Puppets ». Une guitare qui, quinze ans plus tard, me permet toujours de jouer les solos de « Fade To Black » ou « One » lorsque l’envie m’en prend.


Vendredi 12 septembre 2008, c’est la sortie de « Death Magnetic », le neuvième opus des uniques, incomparables et inimitables Metallica. L’occasion pour moi d’avoir une petite pensée « métalleuse » pour tous ceux qui se seront reconnus à travers ces quelques lignes, tous ces « Hardos » qui auront contribué et qui contribueront encore à faire des « Four Horsemen » un groupe mythique, qui a incontestablement une place très importante dans l’histoire de la musique.

 

M.F.


Nouveau clip:

Partager cet article
Repost0

Recherche

Partenaires Principaux

imagethionville.jpg






www.thionville.com
 
 Site non officiel de Thionville et de son agglomération  : Pratique et complet ! Tout sur Thionville


------------------------------------------------------

archemist.jpg

http://www.theartchemists.com
: Générateurs d'Etincelles Culturelles


-------------------------------------------------------

louvreuse-compress.jpg







http://louvreuse.net
 : Le site des passionnés de cinémaEn savoir+.


--------------------------------------------------------
Referencement Google

 

-Angelo Newsletter : Les meilleurs spectacles sur Nancy  -100% inspiré ! - 
 ( Contact angelo  )

 

Voir les autres partenaires Ici